Steam Machine Index du Forum
 
 
 
Steam Machine Index du ForumSteam-Machine.netFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Pillage et pilotage

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist III
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Neilerua
Eldar noir
Eldar noir

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2009
Messages: 688
Localisation: inconnu
Emploi: Voïvode de type absent
Planète d'origine: Ys
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Sep - 20:23 (2009)    Sujet du message: Pillage et pilotage Répondre en citant

Après avoir attendu que Nadia daigne s’habiller convenablement, Neilerua arpenta la barge pour arriver finalement dans la salle de réunion. Une salle dans le pur style gothique, avec une table holo-projectrice au centre. Cette salle se situait au bas de la barge ce qui permettait, via une large vitre au sol et sur une partie des murs, de voir l’espace défiler et les étoiles scintiller. Tout le monde était présent. Soit sur le vaisseau même, soit grâce aux holo-transmetteurs. L’arrivée de Neilerua fut ponctué par l’inclinaison de tout les membres, sauf les incubes qui avaient le privilège de se tenir immobile dans toute la pièce.
Chacun attendait que Neilerua s’exprime. Il savourait ses moments où il savait que ceux qui se trouvaient en face de lui seraient près à mourir pour lui. D’un mouvement de la main, il ordonna que tout le monde s’asseye. Lui-même prit place dans un fauteuil plus décoré que les autres et fit signe à Nadia de s’asseoir à ses côtés.
Regardant tour à tour ses fidèles soldats, il énonça ceci :


"Vous êtes des plus fidèles et des plus loyaux. Je vous exprime ma gratitude profonde pour votre dévouement." Il se tourna vers un sybarite. "A combien se monte nos effectifs ? "

"Nous sommes cinq raiders lourds dont deux possédant des canons à grenades PEM (pour exploser les circuits électroniques) suivit de six raiders de transports ; chacun étant à son maximum de passagers. Enfin, il y a la barge du grand voïvode Eth’ Ik. "

"Parfait. Nous pouvons nous considérer comme un Cabale désormais. Il faut nommer. "

Neilerua réfléchit quelques instants. Le choix de nomination d’un Cabale se devait d’être judicieux. Après un court moment de réflexion, il décida :

"Nous serons le Cabale de la Larme Noire, en l’honneur de celle que je verse pour nos incubes morts fièrement aux combats. " Neilerua laissa couler assez facilement une larme de ses yeux pour la récupérer dans un flacon qu’un guerrier lui tendait. "Notre symbole sera l’œil pleurant une larme noire. Que les graphistes fassent leur office ! "

Des eldars noirs sortirent en armure spatiale et commencèrent à peindre sur chaque raider leur symbole.

"Parfait. Maintenant, parlons mort et sang. Voici l’explication : un mien ami se désole de l’arrivé de nouveaux pods [ou véhicules de courses]. En effet, il compte gagner une course où de gros intérêt son en jeu. L’objectif sera donc de stopper l’arrivée de ces nouveaux pods en attaquant les cargos qui les transportent. Mon ami étant plein de bon sens, il souhaite tout de même préserver un vaisseau pour l’étudier. Nous attaquons ce convoi, nous prenons commande d’un des cargos les moins endommagés et nous le livrons. "

Neilerua décida d’appliquer la tactique de l’approche délicate puis de l’assaut brutal pour l’attaque contre le convoi.

"Ce convoi se compose de trois vaisseaux cargos armés de six canons blasters chacun. Chaque cargos étant escorté par deux chasseurs équipé de seulement une tourelle, l’attaque s’annonce facile. Il suffit d’anéantir les systèmes électroniques de deux cargos grâce aux deux raiders lourds possédant un canon à grenades P.E.M. chacun. Les moteurs de deux cargos seront anéantis par les tirs de canons à anti-particules des cinq raiders lourds. Pendant ce temps là, les six raiders fonceraient vers un des deux cargos immobilisés passant outre les chasseurs. L’objectif étant la prise de contrôle d’un cargo pour le détourner et quitte à choisir, autant que ce soit le cargo ayant gardé ses moteurs. Les raiders déverseront alors les guerriers dans l’enceinte du cargo et prendront position dans le poste de pilotage. "

Neilerua se tourna vers Nadia :

"C’est alors que vous rentrer en scène pour piloter ce cargo vers Reikist III.
La mission des raiders lourds sera de nous couvrir en faisant pleuvoir les ténèbres sur le reste du convoi. Quand au chasseur, notre barge s’en chargera, je pense que l’on a l’armement nécessaire pour réduire au silence ces avortons.
"

"Chacun sait ce qu’il doit faire ? "

"Mourir pour notre maître ! "Répondirent d’une seule voix les soldats.

"Parfait. Passons en vitesse lumière et rejoignons-nous à ces coordonnées. "

"Oui, maître ! "

L’image projetée des sybarites vacilla et les équipages dans les raiders allèrent se préparer à verser le sang dans la joie et la bonne humeur. Les guerriers présents dans la salle de réunion se retirèrent, seuls restèrent les incubes.
Neilerua regarda Nadia derrière son masque et lui demanda :


"Te sens-tu capable d’accomplir cette tâche ? De toute manière, tu n’as plus le choix. " Neilerua se leva et commença à arpenter la pièce. "Lors de l’attaque, reste à mes côtés, il me serait déplaisant de devoir te perdre et de conduire moi-même le cargo à bon port. Quand nous nous engouffrerons à l’intérieur, ne prête en aucune manière attention à mes gestes et mes actes. Tu ne verras que sang et souffrances."

Après avoir fait le tour de la table, il se retrouva face à Nadia. Il lui sourit et posa sa main gauche sur l’épaule.

"Nous ne devrions plus tarder à arriver. "

[Voilà. Si tu souhaites ajouter quelques choses, les sentiments de Nadia lors de l’explication ou autre, fais-le tout de suite stp. Après, place au carnage ! wazaaaaaaa !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Sep - 20:23 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nadia Antarelli
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2009
Messages: 254
Emploi: Pilote
Planète d'origine: Dahud
Féminin

MessagePosté le: Dim 13 Sep - 21:01 (2009)    Sujet du message: Pillage et pilotage Répondre en citant

Regardant Nei droit dans les ye… euh, non en fait elle peut pas à cause du masque U_U enfin bref Nadia aquiesça.

"Faites-moi confiance pour le pilotage. Je connais mon métier !"

Elle sentait l'atmosphère un peu fébrile qui précédait l'assaut. C'était le moment de se concentrer et d'etre sérieux, et en bonne professionnelle c'est ce qu'elle faisait.

"C'est bien noté, je vous suis et j'essaie de ne pas faire attention à ce que vous fabriquez…"

Au fond d'elle-même elle songeait que si ça tournait mal il ne pourrait pas l'empecher d'essayer de l'aider. Mais il n'y avait pas de raison pour que ça tourne mal.

(parée pour le carnage ! bibi fuck ! )


Revenir en haut
Neilerua
Eldar noir
Eldar noir

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2009
Messages: 688
Localisation: inconnu
Emploi: Voïvode de type absent
Planète d'origine: Ys
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Sep - 23:00 (2009)    Sujet du message: Pillage et pilotage Répondre en citant

Les trois vaisseaux cargos avançaient lentement à travers les méandres de l’espace et les pilotes se faisaient vraiment chier. Les chasseurs les escortant tournaient autour d’eux comme des mouches attirées par de la … Bref.
Soudain, les panneaux de contrôle des vaisseaux s’illuminèrent de multiples points jaunâtres. D’abord un, puis deux, puis cinq, puis dix … Ils étaient apparus subitement, semblaient venir de nulle part. Le technicien en communication tenta de se mettre sur une fréquence holographique pour établir une liaison avec un des vaisseaux les plus proches. C’est alors qu’il se rendit compte qu’ils étaient sous le coup d’un brouillage radar puissant bloquant toute tentative de communication avec l’extérieur. La phase orange fut lancée et dans tous les vaisseaux, on se préparait à toute éventualité. Les chasseurs allaient se mettre en position de combat quand une pluie d’antimatière s’abattis sur le convoi. La plupart des tirs de raiders atteignirent leurs cibles et les points bleus sur les panneaux de contrôle disparaissaient petit à petit. Les salves de tirs PEM secouèrent violemment les deux cargos et réduisirent au silence tout les systèmes de sécurité et de défenses. Les canons blasters ne pouvaient plus tirer, du moins pendant un certain temps.
Il fallait agir vite car les canons blasters du troisième cargo (celui en bout de file et défendu par deux chasseurs dont un avec une tourelle détruite.) commençaient à pointer le bout de leur nez. Laissant ses raiders remplis de guerriers assoiffés de sang s’élancer contre ce cargo, Neilerua admirait la scène avec Nadia à ses côtés dans la salle de réunion qui projetait une carte en 3D surround les lieux de la bataille.
Les premiers tirs de défenses du cargo transformèrent trois raiders en une gerbe de flammes. Les deux derniers chasseurs, malgré des manœuvres désespérées pour échapper à la mort, vengèrent la perte des guerriers eldars noirs. Les cinq raiders lourds, après avoir attendu le temps de recharge pour leurs armes dévastatrices, tirèrent de nouveau vers les cargos. Un tir magnifiquement bien ajusté toucha un des moteurs principaux d’un cargo immobilisé ce qui eu pour effet l’échauffement et la surcharge des circuits internes. Les réserves de carburants s’enflammèrent et éclatèrent dans le silence assourdissant de l’espace. Pendant que leur vaisseau sautait, l’équipage tentait de se sauver en courant en tout sens, espérant arriver à temps aux capsules de sauvetages. Il n’y eu aucun survivant de l’explosion.
Les autres tirs des raiders lourds firent voler en éclat un bonne partie du blindage du cargo en bout de file qui afficha bientôt un large trou béant.
La barge se déplaça au cœur de la bataille et fonça vers l’ouverture. Une deuxième slave de tirs des canons blasters les accueillit mais ne fit qu’endommager la barge légèrement et deux autres raiders.
Sous le choc du tir, Nadia se retrouva dans les bras de Neilerua qui l’enlaça. Alors qu’ils s’étreignaient et partageaient de la chaleur, la barge arriva au niveau du trou et quelques guerriers avaient déjà réussis à s’engouffrer dans les couloirs du cargo.
Entraînant doucement Nadia par le bras vers le point d’appontage, Neilerua sentit la rage de tuer l’envahir. Les incubes à leur suite, ils arrivèrent à l’intérieur du cargo grâce au transporteur inter –espace à courte porté. Sur place, des hommes (et des femmes) gisaient sur le sol, blessés ou agonisant. Neilerua les regarda avec le plus profond mépris et frappa même au visage un jeune mousse qui avait eu l’audace de tendre le bras qui lui restait en un geste suppliant. Sortant son pistolet laser de sa poche et brandissant un couteau à lame empoisonné dans sa main droite, Neilerua s’avança dans cet enfer dont il était en partie l’auteur. Les murs blancs des couloirs étaient maculés de sang, voire de membres. Quelques personnes tentaient de leur résister, agitant un pistolet laser ou une épée courte en leur direction. Ils couraient en hurlant, tirant quelques coups qui éraflait légèrement l’armure des incubes mais parfois tuaient des guerriers trop imprudents. Alors, pour se venger ou juste attiser par l’odeur du sang, les guerriers se jetaient sur les résistants, plongeant avec bonheur leur lame dans les corps frémissant. Incisant là, coupant ici et tailladant ça et là, les guerriers s’en donnaient à cœur joie. Les hurlements de douleur emplissaient peu à peu le cargo.
Les cabines étaient forcées, leurs occupants massacrés. On leur supprimait un membre, une jambe, un doigt puis on les abandonnait à la vague de guerriers suivantes. L’intérieur des cabines était saccagé, on volait tout ce qu’on trouvait intéressant, ou qui semblait avoir de la valeur. Neilerua avançait toujours, droit, digne, tirant sur certaine personne et regardant dans les yeux les mourant qui le suppliait ou le maudissait. Arrivant au niveau d’une cabine, des cris de rage se faisait entendre. Neilerua jetait un coup d’œil : plusieurs guerriers agitaient un objet qui avait l’air d’avoir une grande valeur sentimental pour la femme qui pleurait et tentait de leur reprendre des mains sans se soucier des coups de pied et de couteaux qui la repoussaient à chaque fois plus violemment. Neilerua s’arrêta un moment pour voir la scène. S’apercevant de la présence de Nadia, la femme lui lança d’un ton suppliant :


"Aidez-moi ! Je vous en supplie ! Qu’est ce que vous faites avec eux ?! Ils vous ont capturé ? "

Neilerua repoussa avec brutalité la femme en pleurs et lui décocha un coup de pied magistral dans les gencives.


"Qui es-tu pour parler ? Personne. Souffre et comprends. "

Neilerua prit Nadia par le bras et l’entraîna à l’extérieur de la cabine où un hurlement déchirant empli l’air. Puis des sanglots. Puis plus rien.
Le poste de pilotage était bien défendu. Au moins une quinzaine d’hommes armés de fusils lasers et de pistolets lasers tenaient bon face aux assauts répétés des eldars noirs. Plusieurs eldars noirs y avaient laissés leur peau et gisaient étendu face aux humains terrorisés mais près à défendre jusqu’au bout leur position.
Neilerua s’approcha et leur lança :


"Rendez-vous et mourez ! Sinon, nous vous ferrons subir milles tourments pour l’éternité ! "

La réponse fut claire et rapide : un morceau du mur derrière lui devient cramoisie sous l’impact. Neilerua prit Nadia par derrière (et pas comme certain(e) le pense) et la mit en joue avec son pistolet. Son bras l’enserrait et il se servait d’elle comme bouclier. De nouveau, il s’approcha doucement et cria :

"J’ai une otage ! Vous ne voudriez pas qu’elle meure ? Ce serait du gâchis ! "

"On va tous mourir de toute façon ! "

*Exact !*

Neilerua repoussa brusquement Nadia et s’élança vers les hommes en sortant sa Lame Noire. Sa rapidité lui permit d’être à leur niveau sans qu’ils cillent. Il trancha une gorge avec volupté et tira un coup de laser dans la bouche d’un autre. Avant même de laisser le temps aux hommes étonnés de se rendre compte de ce qui se passe, Neilerua dansa avec sa Lame Noire un ballet des plus sanglant. Chaque coup porté n’était pas mortel mais endommageait sérieusement l’organisme des hommes. Un se risqua à se jeter sur Neilerua, un couteau laser à la main. Neilerua le vit approcher, tira dans la colonne vertébral de l’homme à sa gauche, d’un mouvement du poigné fit apparaître un poing un pierre qui alla percuter violemment la mâchoire d’importun à sa droite et se mit à porté du fou au couteau laser. Celui-ci tailla dans le vide et piqua au niveau de la poitrine de Neilerua qui para en se décalant rapidement à gauche. Blessant une nouvelle fois un homme avec son pistolet, Neilerua laissa s’approcher l’homme au couteau et joua avec lui : il se mettait hors de porté, tirait sur quelqu’un d’autre, échangeait quelques passes d’armes maladroite puis repartait dans sa danse macabre tout en riant de manière strident.
Les guerriers s’étaient rassemblés mais ne bougeaient pas, respectueux de l’œuvre du voïvode Neilerua du Cabale de la Larme Noire.
Le seul bruit qu’on entendait désormais était les plaintes des mourant et le souffle de l’homme au couteau. Neilerua se déplaçait de manière presque aérienne, sans bruit et sans un souffle. Puis, après avoir réduit au silence l’ensemble des défenseurs, il se lassa et abattit froidement sa Lame Noire sur l’épaule droite de son agresseur. Celui-ci laissa échapper un glapissement de douleur et s’écroula, à genoux face à Neilerua. Il regarda son tortionnaire avec haine mêlée de crainte. Neilerua fit un geste et les guerriers se précipitèrent pour emmener le pauvre homme dans une des cellules de la barge. Neilerua admira un temps le spectacle qui s’offrait à lui ; ce mélange de chair et de sang, les membres éparts et cette odeur enivrante de mort.
Il frappa avec force la porte qui les séparait du poste de pilotage et s’élança prestement à l’intérieur. Tout le monde était pressés dans un coin et, le voyant surgir couvert de sang, prirent conscience que leur heure était arrivé. Les incubes apparurent à ses côtés et l’encadrèrent dans son avancé vers le petit groupe. La peur se sentait, se lisait dans leurs yeux. Il fallait en finir. Du même geste, il ordonna qu’on sélectionne (de manière totalement arbitraire) quelques privilégiés qui allaient mourir maintenant alors que les autres allaient être traînés dans les geôles des raiders pour y subir les pires tortures.

La pièce était désormais presque vide. Seul était Neilerua, Nadia, les incubes et les techniciens survivants qui regardaient avec anxiété Neilerua et avec perplexité Nadia.
On fit un rapport à Neilerua lui signalant la perte de quatre raiders, un raider lourd, plusieurs dizaines de guerriers et un incube. Le cargo était entièrement sous contrôle et il fallait dégager au plus vite car l’autre cargo allait bientôt être de nouveau opérationnel.

Neilerua fixa le vide intersidéral et ordonna à Nadia
:

"Cap sur le désert de Saorah. Voici les coordonnés précises du point de rendez-vous. Au plus vite. "

La bataille était finie

[non, ne close pas tout de suite stp]


Revenir en haut
Nadia Antarelli
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2009
Messages: 254
Emploi: Pilote
Planète d'origine: Dahud
Féminin

MessagePosté le: Lun 14 Sep - 12:52 (2009)    Sujet du message: Pillage et pilotage Répondre en citant

S'approchant du siège du pilote, Nadia jeta un rapide coup d'œil sur les commandes. Il existait bien une norme standard, mais c'était pas franchement au point… Elle se dépécha donc de repérer les différences avec le modèle classique. Cela fait, elle s'assit. D'un coup de doigt rapide elle actionna le navigateur et rentra les coordonnées que Nei lui avait fourni. Elle pianota sur les commandes des senseurs pour leur faire cracher les positions des débris créés par la bataille (et accessoirement les vaisseaux qui restent, mais franchement j'ai perdu le compte ^_^') Sans se retourner elle lança

"Vous estimez à combien le temps de récupération de l'autre cargo ?"

On lui répondit un chiffre qui la fit grimacer.

"Je vais faire une manœuvre qui ne plairait pas du tout à un moniteur de cargo-école, mais tant pis" fit-elle distraitement.

Elle était déjà concentrée sur ses commandes. Le vaisseau se mit en mouvement, accélérant rapidement, dans la direction de la planète mais du coup droit sur le cargo encore immobile ! Au dernier moment elle fit une minuscule correction de trajectoire qui la fit froler l'autre véhicule, qui se remit en marche à peine quelques secondes après son passage. Avec une autre trajectoire l'autre cargo aurait pu les bloquer. Profitant de son élan elle mit une bonne distance entre eux et leur poursuivants potentiels, qui eux devaient faire demi-tour ^_^

Elle pilota en manuel pendant un moment, le temps de sortir de la zone pleine de débris, puis elle remit le pilote automatique. Elle se mit à sourire : c'était agréable de piloter dans des conditions pareilles, une fois de temps en temps (mais pas tout le temps non plus, sinon tu petes un cable ^_ ^')


Revenir en haut
Neilerua
Eldar noir
Eldar noir

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2009
Messages: 688
Localisation: inconnu
Emploi: Voïvode de type absent
Planète d'origine: Ys
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Sep - 18:31 (2009)    Sujet du message: Pillage et pilotage Répondre en citant

Nadia se débrouillait parfaitement bien dans le maniement de ce gros cargo. Elle avait réussit à mettre assez de distance entre eux et le cargo survivant qui n’aura jamais le temps de les rattraper. Les eldars noirs sans raider s’étaient réfugiés à l’intérieur du cargo et s’amusait avec les prisonniers. Le point de rendez-vous allait être bientôt atteint et Neilerua contemplait la surface de Reikist III, un désert parsemé de quelques cités.
Neilerua demanda qu’on lui apporte son communicateur de poche. Dès qu’il l’eu en main, il composa de mémoire le numéro de son ami Juba le Hot, trafiquant en tout genre, sponsor de quelques pilotes et parieur occasionnel.

"Tu es là ? "

"Neilerua ! Mon pote à cape ! Comment se porte le mec le plus boulet de la galaxie ?! "Crachota une voix larvesque.

"Tout le plaisir est pour moi. La cueillette fût bonne et je te ramène le champignon pour ton omelette. "

"J’en bave déjà. "

"Pas trop j’espère, ou tu feras déborder ta baignoire. "

"Comment sais-tu … "S’interrogea la limace.

"Tu es toujours dans ta baignoire quand je t’appelle. Bien, soit au rendez-vous avec la récompense. "

"Bien messire. Oui messire. Tu ne veux pas non plus que je te lèche les bottes ? "

"J’aurais trop peur que tu me les salisses ! "

Ils éclatèrent de rire en même temps. Neilerua de manière stridente, Juba de manière grasse. La communication fût coupée et Neilerua s’adressa à Nadia en désignant un vague campement :

"Posez-vous là sans trop faire de dégâts. Je me charge du reste. Lors de la transaction, vous resterez aux commandes pour déclencher l’ouverture de la soute. Tant qu’il ne m’aura pas payé, nous ne lui livrerons pas le pods. Attendez donc mon signal. Mes incubes vous protègeront de l’humeur de mes guerriers.
A plus tard.
"

Neilerua posa un baiser sur le front de Nadia et quitta le poste de pilotage pour se préparer à la transaction.

[La suite dans le désert !]


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:41 (2017)    Sujet du message: Pillage et pilotage

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist III Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com