Steam Machine Index du Forum
 
 
 
Steam Machine Index du ForumSteam-Machine.netFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[N2Vose, 219] RAPPORT N°1

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist I -> Capitale : Zhaari
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Psycho Mantis
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2010
Messages: 36
Localisation: R1
Planète d'origine: Vakna
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 9 Mar - 21:30 (2010)    Sujet du message: [N2Vose, 219] RAPPORT N°1 Répondre en citant


















  
 
 
 
Nonidi 2ème décade de Ventose, An CCXIX



Le soleil se couchait lentement sur R1. Cela signifiait qu'il était l'heure pour moi de me lever. Non pas que je ne puisse sortir en plein jour, je ne suis pas un vampire voyons ! Disons plutôt que je préfère ne pas me montrer de manière trop extravagante. Certes, on voit pas mal de choses bizarres sur R1, mais ce n'est pas pour autant que je devais éveiller les soupçons et faire parler les curieux, bien que je puisse les faire taire facilement. Après tout, ce n'est pas trivial de voir un homme en long manteau noir voleter au-dessus du sol les bras écartés.


Désormais que la luminosité ambiante s'affaiblissait, je suis sorti lentement du trou où je me cachais. 

« Décidément, il faut que je me trouve un lieu à moi digne de ce nom. Pourquoi ne pas faire les petites annonces ? Je pourrais bien me dégotter une petite villa au bord de la mer, et pourquoi pas...? Hé ! Qui est là ? »

/En fait, mon dos me faisait mal, à force de dormir par terre, sur un lit de fortune fait de journaux tachés. J'en pris un et le feuilleta jusqu'à tomber sur la page des petites annonces où j'en pointa une du doigt. Et, soudain, un bruit me fit sursauter./

Je sortis la tête et ne vis rien. Je me leva donc et naturellement, lévita tranquillement au-dessus du sol crasseux. Une fois sorti de la Ruelle du Désespoir, je vis un vieil homme habillé de loques par terre, recouvert d'ordures qui provenaient sans aucun doute de la poubelle en métal rouillé qui était désormais par terre et qui était sûrement à l'origine du bruit m'ayant tiré de mes rêveries.

« Héhé... Je vois que le p'tit déj' est servi... », pensais-je.

/Je souris et fis craquer mes doigts./

Le vieil homme était allongé par terre, complètement saoul. Alors je lui dis :



« Qui es-tu ? Que fais-tu ici, petit déjeuner ? Haaa.... Je vois que tu es trop saoul pour répondre.... Bon... Tant pis... Moi qui voulait discuter.... Au fait, petit déjeuner... Tu aimes bien les mouches ? Car moi j'adore les mouches... J'adore les voir se débattre quand on leur arrache les ailes ou les pattes ou bien encore quand elles suffoquent sous un verre. Et toi... Tu es une petite mouche, n'est-ce pas, petit déjeuner ?»

/Pendant ce temps, je m'avança lentement en direction du clochard et pris une grande inspiration. Par la force de ma pensée, je souleva le pauvre vieux qui semblait désarticulé comme un pantin de chiffon. Il restait là, presque inconscient. Il ne faisait rien et ronflait profondément. Soudain, ses bras se crispèrent et s'étirèrent de part et autre jusqu'à ce qu'il se réveille et commence à hurler. Ensuite, la poubelle se souleva et enferma le vieux qui commençait à étouffer./

Quelques instant plus tard, le silence régnait à nouveau dans la sombre ruelle des taudis, que même la lune semblait ignorer de sa lumière pâle.
Psycho Mantis était rassasié. Le fait d'avoir tué ce clochard me fit grandement sourire sous mon masque. C'était une journée qui commençait bien.

J'ai continué d'avancer et je me suis engouffré dans une rue un peu plus large. Une enseigne au néon défaillant attira mon attention. Elle indiquait le « Djoe-Djoe's Burger ». Il me semblait que cet endroit était assez réputé, du moins à en juger par la foule qui s'y précipitait constamment. Malheureusement, je ne me nourris aucunement de hamburger ni de frites, car mon âme s'est irrémédiablement satisfaite des cris de mes victimes.
Une fois encore, j'allais passer la nuit comme une chauve-souris. Dans le noir, je guettais les passants.
Certains n'étaient vêtus que de bouts de tissus sales, d'autres arboraient fièrement un manteau épais, sûrement trouvé dans un des containers volés de l'est, ou acheté bien trop chers à des contrebandiers. Et à tout ce beau monde se mêlaient un tas d'enfants, tous aussi maigres les uns que les autres, qui se battaient pour un rat crevé. 

« Ces enfants font la manche car personne ne s'occupe d'eux. Il leur faudrait un papa, et une maman qui puissent les tenir au chaud et leur faire de la soupe. Il leur faudrait un lit douillet, dans lequel ils seraient bordés et embrassés avant de dormir. Mais au lieu de ça, ils jouent avec la boue et les animaux morts, destin qu'ils connaîtrons bien trop tôt. »

Je suis resté ainsi à observer, en prenant garde que personne ne me vit.



  
 
 
 

_________________
« Ca fait drôle... ça fait... du bien... »


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Mar - 21:30 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 11 Mar - 13:59 (2010)    Sujet du message: pourquoi ne jamais faire de bonnes actions : Répondre en citant

Ce soir, soirée catch chez les garçons, et pour alimenter les estomacs affamés rien de tel qu'une descente de ravitaillement au Djoe Djoe burger !

Devon prit sa fille dans ses bras et l'enveloppa dans le grand morceau de tissus qui la retenait contre sa poitrine. Le flemme de balader la poussette, à chaque fois il avait le droit à des réflexions débiles quand les gens la voyaient. Au moins roulé en boule contre lui personne ne pouvait la voir, et en plus il lui tenait chaud.
Et puis il trouvait ça mignon de ressembler à un papa hippocampe avec un gros bidon ^_^

Il se mit en marche vers le burger qui était à un quart d'heure à pied. Ça ne lui ressemblait pas de marcher aussi longtemps en portant ce petit tas de merde contre lui, mais là il avait envie de prendre l'air. Et puis pour tout vous dire la veille il avait laissé le phare de la motorjet allumé toute la nuit et quand il a voulu s'en servir il s'est rendu compte qu'elle n'avait plus de batterie... M'enfin ça arrive à tout le monde.
 
Ce qui est bien quand on est un habitué du Djoe Djoe et qu'on un une tignasse violette, c'est qu'on n'a pas à faire la queue. Le grand mec habillé en Corto vous repère facilement dans la foule et vous file votre commande habituelle. En plus, on peu même lui dire qu'on n'a oublié son porte monnaie et ça passe. Bon en apparence ça passait, en réalité Djoe Djoe tenait bien ses comptes et Devon avait chez lui une ardoise tellement longue que même une vie entière de labeur ne suffirait pas à l'effacer. On peut évidemment considérer cela comme un gentil héritage pour sa chère fille qui, s'il continu à manger là bas tout les jours, sera obliger de vendre ses cheveux dès l'age de trois ans. Mais passons, c'est une autre histoire.


Il lui remit un sac en papier (100% recyclable, Djoe Djoe fait attention à la nature, même si elle n'existe pas sur R1) remplit de deux menus spécial maxi plus plus pour Emrys et lui, et un mignon menu bébé que Djoe Djoe faisait sur mesure pour Babette en mixant des frites, un steak et un peu de salade pour la verdure.
Une fois dehors, (en moins de 5 mins, temps record pour qui débarque au Djoe Djoe un samedi soir à l'heure de pointe) il prit le chemin inverse au travers des ruelles sombres. Babette commençait à la faire chier en chouinant et gesticulant dans tout les sens, alors il lui mit une frite chaude dans la bouche pour qu'elle bave dessus en silence. Soudain il entendit un bruit chelou et serra sa fille bien fort contre lui, en lui protégeant la tête de sa main. Il regarda partout autour de lui, s'attendant à tomber sur un junkie en manque ou je en sais quel autre déchet humain particulièrement agressif. Très lentement il avança dans la ruelle vide, en essayant de faire le moins de bruit possible avec ses grosses pompes. Babette sentait surement le malaise ambiant et recommença à gigoter en chouinant.


"Chut chut chut bébé... reste calme..."

Il lui caressa sa tête profondément enfouit sous un gros bonnet bien chaud, et l'embrassa sur le front pour la rassurer. Cela ne provoqua pas l'effet escompté et dieu sait pour quelle obscure raison un terrible hoquet secoua son petit corps. Il eut envie de rire, c'était trop mignon. Quant tout à coup il entendit quelque chose qu'il identifia comme une respiration mécanique, rauque et lourde. Il chercha des yeux quel droïde était en train d'expirer et se retrouva face à face avec un espèce de truc accroché en hauteur, comme un corbeau sur une branche morte. Devon fit un pas en arrière, puis avança son visage pour essayer de distinguer dans l'obscurité si ce mec avec un masque était blessé ou carrément mort, et dans ce cas là essayer de le détacher pour aller l'enterrer plus dignement que ça. Y'en avait des barjots à Zhaari, mais jamais il n'avait croisé de type assez fêlé pour accrocher ses cadavres en rideaux. Il tendit l'oreille en essayant de ne pas prêter attention aux hoquetements réguliers de Babette, et réussit à distinguer la même lente respiration artificielle qu'il avait entendu quelques minutes plus tôt.

"Ça va mon vieux ? Bougez pas, enfin façon de parler, je vais vous descendre de là et vous chercher un médecin."

_________________


Revenir en haut
Psycho Mantis
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2010
Messages: 36
Localisation: R1
Planète d'origine: Vakna
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 11 Avr - 17:24 (2010)    Sujet du message: [N2Vose, 219] RAPPORT N°1 Répondre en citant

















   
 
 
 
 



Je suis resté ici trop longtemps. Après tout, quel mal y a-t-il à vouloir changer d'air ? D'ailleurs, il m'avait déjà repéré. Lui et sa fille. J'aurais aimé pouvoir lire dans son esprit, j'y aurais trouvé des choses intéressantes ; malheureusement, cela m'étais impossible. Son regard avait presque réussi à percer mon masque, aussi, un instinct me poussa à reculer.


"Je n'ai pas besoin de médecin. Je ne suis pas malade, enfin je crois."


/Doucement, je me rapprocha du sol et tendis ma main droite./


"Vous avez une très jolie fille, monsieur. Comment t'appelles-tu ? N'ai pas peur petite puce...! "


/Elle était craintive la sotte. Enfin... Ce n'est qu'une enfant. Mais suis-je si effrayant que ça ?/

Parcourue d'un frisson, elle enfonça sa tête dans ses épaules et ferma les yeux en espérant sûrement que je ne sois qu'un mauvais souvenir quand elle les rouvrira. Que c'est désagréable d'être ainsi considérer !

Je me suis relevé pour mieux voir l'homme qui l'accompagnait, et qui devait, à s'y méprendre, être son père. Son étrange couleur de cheveux m'intrigua.


"Excusez-moi, mais... votre couleur de cheveux est-elle naturelle ? Enfin, comprenez, c'est rare de voir tant de couleur dans ce monde gris et délavé."


/En disant cela, j'ai moi-même porté ma main à mon crâne dans un effort pénible afin d'en sentir toute la froideur et toutes les coutures qui le jonchaient./

Soudain, mon regard se porta sur le sac qu'il portait. À en juger par la fumée qui s'en dégageait, j'en ai déduis qu'il provenait de l'endroit que je fixais des yeux depuis un moment déjà. 
Après avoir vu bon nombre de clients déçu de ressortir les mains vides ; cet homme-là devait être chanceux. 
Mais je ne m'attendais pas à ça... Au fond de moi, une étincelle raviva une passion profondément enfouie, et si j'avais pu me saisir de ce paquet, je l'aurais fait sans hésiter. Mais tant pis, je me régalerais autrement.
Ainsi, avec toute la courtoisie qui m'était disponible, je me permis de lui demander :


"Mange ! Mange ça devant moi si toi et ton rejeton ne voulez pas finir comme le putain de clodo que je viens de butter à l'instant !! "


/J'avais faim... J'avais faim ! Je voyais déjà la pain chaud fumer devant sa bouche, le voir mordre à pleines dents la viande grillée et..../

 
 



 
 
 
 

_________________
« Ca fait drôle... ça fait... du bien... »


Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 13 Avr - 15:03 (2010)    Sujet du message: Alors ça c'est pas gentil... Répondre en citant

*Putain, même quand je me fais agresser par un pervers, on trouve le moyen de se foutre de ma couleur de cheveux... =_=' C'est pas vrai, normalement le violet est censé attirer les femmes, pas les monstres. Et c'est scientifiquement prouvé !* (si si)

Babette se mit à grogner et à gesticuler contre son ventre, et cela le força à quitter cette réflexion stupide. Il regarda le truc droit dans les yeux, essayant de capter un regard derrière ses globes de verre oranges. Il frissonna, un peu comme la fois où un espèce de monstre n'ayant rien à voir avec une pinata, s'était invité aux 100 ans de son pote aux oreilles pointues.
Sauf que la dernière fois il l'avait fait bien badé avec son système nerveux zarb, alors que ce qu'il avait devant lui état bel et bien un humain, avec tout le matos nécessaire dedans, y'avait plus qu'à se servir du mode d'emplois.


"Hors de question que je me livre à tes fantasmes bizarres de pervers ok ?! Ce burger est pour mon pote, et tes menaces à deux balles m'impressionnent pas par rapport à ce qu'il va me faire si jamais je rentre les mains vides ! Et si tu touche à mon gosse, enfoiré de junkie, j'te jure que tu vas sérieusement regretté d'avoir refusé que je t'appelle un médecin. J'ai pas une tunne sur moi et encore moi de la poudre dans mes poches, alors va t'adresser ailleurs pour ça espèce de taré !"

Sur ce il tourna le dos et fit quelques pas pour sortir de la ruelle. Puis il se retourna et lui fit un ouad en caressant le petite crâne de Babette de sa main libre


"Et quant à ma couleur c'est ma fierté, si tu voulais la même il aurait fallut que tu sois... oh putain !"

Il ouvrit de grands yeux. Il n'avait pas bien remarqué que son pervers aux fantasmes alimentaires se tenait à quelques dizaines de centimètres du sol, et ce non pas en étant attaché comme il le pensait au début, mais en flottant. Il devient blanc d'un coup, regrettant à moitié son coup de sang. Ce mec avait peut être un corps humain, ça il n'y avait aucun doute, mais il l'utilisait d'une façon tout ce qu'il y a de plus curieuse.


"Comment tu fais ça ?" Demanda t il d'une voix blême.
_________________


Revenir en haut
Psycho Mantis
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2010
Messages: 36
Localisation: R1
Planète d'origine: Vakna
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 28 Juin - 21:19 (2010)    Sujet du message: [N2Vose, 219] RAPPORT N°1 Répondre en citant












   




Décidément, ce jeune homme m'amusait au plus haut point. Je crois qu'il fermait les yeux. En fait, il n'avait pas remarqué que je lévitais, et c'était plutôt amusant. Il m'a beaucoup insulté, mais j'étais vraiment près à oublier s'il m'offrait le divertissement que je souhaitais. 
 
 
 
   

« Petit homme, tu es impressionné, n'est-ce-pas ? Cependant, je sens en toi des capacités similaires.... Serais-tu un homme... de Sable ? J'en ai connu un il y a longtemps, très longtemps.... Un homme très charmant, et bon camarade de jeu... Mais celui-ci est mort, ou en tout cas parti... Bref ! Nous ne sommes pas là pour parler de ça... »


/Tout en disant cela, je rythmais ma phrases de grands gestes grandiloquents et je m'avançais vers lui en lévitant/


« Est-ce que je t'impressionne ? Ou me trouves-tu impertinent de t'imposer mon imposture ? Dans ce cas, tu me pardonnes, hein ? Ou peut-être suis-je impoli de te parler sans d'emporter, toi l'imperturbable sympathique ? Mais passons...! J'ai besoin de toi ! »


/Je joignis mes mains et m'avança au plus près de lui./


En fait, je n'étais pas là par hasard. La journée d'hier avait été pénible et j'avais perdu beaucoup d'énergie à essayer de survivre, car on m'avait trouvé. Je savais déjà très bien, qu'un jour je finirais comme ça. Comme je suis. Absent.


« Parlons affaire... Ici, je me cache car les gens sont bien trop curieux, enfin, tu vois ce que je veux dire... Je te vois souvent passer ici, et parfois je te suis. J'ai besoin d'un endroit où je puisse survivre, les journaux me font mal. En échange, je te rendrais riche. »

/Les passants jetaient furtivement des coups d'œil dans la ruelle pour voir ce qu'il se passait, mais passaient bien vite leur chemin./




« Comprends moi, j'ai tant donné, j'ai besoin de recevoir... Tu ne seras pas déçu. Et ton rejeton non plus... »


J'avais réussi à capter son attention en lévitant, et maintenant, il m'écoutait. Mes mots commençaient déjà à le manipuler. Ce n'était plus qu'une question.... de temps...





 
 

_________________
« Ca fait drôle... ça fait... du bien... »


Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 3 Juil - 20:30 (2010)    Sujet du message: [N2Vose, 219] RAPPORT N°1 Répondre en citant

Devon, particulièrement retourné par la situation fit un gros effort pour garder son sang froid. Il avait ressentit la présence d'un système nerveux tout à fait commun chez cet être, et il n'avait aucune raison de flipper et de se laisser impressionner par un junkie de merde, télékinésiste certes, mais un junkie de merde quand même.

"Va te faire foutre avec ton deal à la con. Moi aussi j'ai donné tout ce que j'avais, ou plutôt on me l'a pris, et j'en fait pas tout un fromage. Si tu dors dans la rue c'est que tu l'a mérité. Et j'ai pas à intervenir là dedans, c'est ton problème. Si tu veux te sortir de la merde t'as qu'à faire comme tout le monde ici et gagner ta croute. Ce que j'ai je me suis cassé le cul pour le gagner et j'ai pas de raison de partager avec le premier clodo venu. Parasite c'est un métier, mais tu ne maitrise pas encore."

Il hésita à faire demi tour, puis se rappela qu'il sentait son coeur battre aussi distinctement que le sien dans sa poitrine.

"Au fait, je ne viens pas de R3 et le désert je ne l'ai vu que sur google. Je suis un homme de la toundra... Et si tu savais ce que c'est, tu comprendrais à quel point je tiens à ce que j'ai au point de ne rien lâcher tellement j'en ai chié pour arrivé à ce que je suis aujourd'hui..."

_________________


Revenir en haut
Psycho Mantis
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2010
Messages: 36
Localisation: R1
Planète d'origine: Vakna
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 6 Aoû - 20:52 (2010)    Sujet du message: [N2Vose, 219] RAPPORT N°1 Répondre en citant













   





Peut-être me suis-je trompé...? Peut-être qu'il était la mauvaise personne...? Mais comment savoir !? Je l'ai choisi lui, comme un autre ! Oui, tout à fait, ça aurait pu être un autre... D'ailleurs, je n'ai aucune raison de m'en vouloir, j'ai agis comme quiconque l'aurait fait.
Si je l'ai tué, c'est parce qu'il m'a tué aussi.


[Explosion]


Mince, les voilà..! Je dois partir, vite !!
Ce Devon n'a pas voulu de moi, peu importe ! Je lui ai donné l'occasion de racheter ses fautes, je lui aurait sauvé la vie, mais il a refusé ! Alors qu'il meurt comme tous les autres !


[Bruit sourd]


Je dois m'enfuir ! Je pourrais me terrer encore quelque temps dans une ruelle, celle-ci est devenue trop...instable.
Je dois attendre avant de mon montrer au grand jour. 
Personne n'est encore prêt.




 
 

_________________
« Ca fait drôle... ça fait... du bien... »


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:46 (2017)    Sujet du message: [N2Vose, 219] RAPPORT N°1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist I -> Capitale : Zhaari Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com