Steam Machine Index du Forum
 
 
 
Steam Machine Index du ForumSteam-Machine.netFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Metallic Blood for the Organic Steel

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist IV
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Net Larr
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 363
Localisation: Dans le vaisseau de Nei
Emploi: S'entrainer
Planète d'origine: Ys
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 23 Mai - 12:09 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

Durant le voyage vers Reikist 4, dans le vaisseau eldar noir: le vaisseau de la cabale de la Larme Noire, fraîchement sorti d'une bataille sur Reikist 1 depuis quelques heures, se trouvait Net. Juste avant cette dernière, Net avait été drogué, puis embarqué à bord. Il dormait maintenant dans une chambre d'officier eldar noir, il avait été déposé là et n'avait apparemment pas avoir reçu de soins supplémentaires à ceux que Devon lui avait donné et les doses de drogues injectées quand il commençait a s'agiter dans son sommeil, c'était surement une des premières épreuve que Neilerua lui faisait passer: survivre avec de graves blessures pratiquement sans soins. Il portait encore ses vêtements tachés de son sang. 

     
Net se réveilla difficilement, et avant même d'avoir ouvert les yeux, il alla toucher avec sa main restante son épaule, en espérant une dernière fois que son bras coupé n'était qu'un mauvais rêve, et que il se lèverai aujourd'hui sans aucune blessure... Mais la dernière soirée ou Net tenait debout avait belle et bien été réelle... Il se retrouvait maintenant sans bras gauche, il ouvrit les yeux et découvrit qu'il se trouvait dans un endroit totalement inconnu. C'était une chambre, il n'y avait aucun autre lit, et la pièce n'était pas énormément décorée et assez étroite, une commode style gothique avec des poignées sculpté en tête de mort, un miroir posé sur un mur, sous lequel était placé une petite table, dessus, se trouvait une bassine d'eau et une serviette, et une cage dont les barreaux était taché de sang. La pièce était éclairé par des cristaux émettant un lumière légèrement bleutée, ce qui donnait une ambiance assez glauque à la pièce surtout que ces cristaux était tenu par des bras de squelettes qui sortait du mur.       

     
Net resta allongé dans le lit une dizaine de minutes, il essayait de se rappeler sa dernière soirée, l'arrivée sur l'étrange planète, le bar, le barman au cheveux violet, le défi qu'il lui avait lancé, le strip-tease, la chute, et son bras coupé... le reste restait assez flou, il ne se rappelait pas être monté dans une pièce qui ressemblait à celle là. Il n'était pas sur mais il lui semblait qu'il l'avait entendu, mais il pensait avoir délirer. Il finit par se lever et alla se regarder dans le miroir:       

     
*... Sale gueule...et je suis plein de sang...*       

     
Il prit la serviette et se lava la tête et les mains comme il pût car l'eau fut très vite très sale et le salissait plus qu'autre chose. Au moins maintenant, il n'avait pas l'air d'avoir fait la guerre la demi heure d'avant. Il enleva ses vieux bandages, sa blessure commençait à guérir, mais elle ne lui faisait plus trop mal. Il ouvrit l'armoire, et y découvrit des tenues assez excentrique pour lui et pour ce qu'il était habitué à porter. Il trouva finalement un haut noir sans de sang dessus et pas trop déchiré, il eut du mal à l'enfiler, n'avoir qu'un seul bras l'emmerdait déjà... Il flottait bien sur dedans, et la manche vide faisait peine à voir, mais au moins, c'était à peu près propre. Quand au bas il enfila un jean noir bien trop grand pour lui et pris une ceinture en cuir avec comme boucle une tête de mort humaine qui avait l'air vrai (la tête de mort était bien évidement diminuée en taille). Lorsque Net se tourna vers la porte pour sortir et découvrir le nouveau monde qui se cachait derrière, elle s'ouvrit et une personne de grande taille qui arborait une cicatrice qui lui barrait le visage. Elle partait de son front et descendait vers son menton, contournant son nez mais le faisait borgne. Un bandeau électronique remplaçait son œil qui était coupé par la cicatrice, ses oreilles était légèrement pointu. Il regardait Net qui ne lui arrivait à peine aux épaules, et laissa échapper un sourire:       

     
" Déjà debout? Tu te remets vite petit, je comprend pourquoi mon maître est intéressé par toi. Tes blessures vont bien? Le chef m'a ordonné de te garder pour le moment. Je te conseil de rester avec moi pour l'instant, les autres soldat qui sont à bord n'apprécient que moyennement ta présence, pour eux tu n'as rien fait pour mériter d'être ici, et tu devrais être dans une cage avec les autres humains. Au fait, je me nomme Tsaëk, et toi?"
       
Net lui répondit que ses blessures allaient bien et qu'il ne les sentait presque plus, il donna son nom à Tsaëk et lui demanda où ils étaient et si il y avait quelque chose a manger dans le coin car il avait énormément faim.        
Tsaëk lui expliqua qu'il était à bord du vaisseau de la cabale de la Larme Noire et proposa d'aller à la « cantine » du vaisseau. Net le suivi, il traversèrent quelques couloir avant d'arriver dans une salle un peu plus grande, il y avait un peu moins d'une trentaine d'eldars. La salle, tout comme la chambre, était décoré dans le pure style eldar noir: un bon style gothique quoi. Dans un coin, des eldars s'amusaient a torturer un vieil homme qui agonisait et hurlait comme il pouvait, tandis que eux riait aux éclat en voyant cette larve humaine se débattre et se tortiller dans tout les sens pour que la vie le quitte enfin. Cela dégouta Net et il préféra détourner le regard et essayer d'oublier les cris, ce n'était surement pas le moment d'essayer de jouer aux héros, rien qu'un seul eldar l'aurait facilement détruit, alors imaginez la trentaine qui se trouvait dans cette salle... Tsaëk lui montra une table où s'asseoir et lui dis d'attendre, qu'il ramènerait de quoi manger dans quelques instants et lui demanda de ne pas s'approcher des eldars.       

   
Mais ces quelques instants suffirent à des soldats de voir l'adolescent humain assis seul à une table. C'était un groupe de trois eldars plutôt musclés.       
 
   
"Eh humain! On peut savoir ce que tu fais là? Tu as déshonoré notre maître tu devrais être mort ou torturé"
       
Voyant que Net ne réagissait pas, et feignait l'indifférence, l'eldar se vexa quelque peu et voulu écraser la tête de ce dernier contre la table, histoire de lui faire comprendre que quand on lui parle, il faut répondre. Net qui sentait le coup venir sauta du coté opposé des trois eldars. Mais la main du premier eldar écrasa la table en métal et y laissa la marque de sa main encré dedans, si Net n'avait pas bouger, sa tête aurait très certainement fini étaler sur toute la table. Il toucha son épaule qu'il avait essayé de protéger lors du saut, il avait mal mais apparemment les blessures ne s'étaient pas réouverte. L'eldar qui avait raté sa cible se vexa et rentra dans une colère noire: il ne supportait pas qu'un humain lui résiste durant un combat, il sauta sur Net mais fut intercepter par Tsaëk qui était apparut de nul part, il l'avait attraper au poignet, et lui chuchota doucement ces mots d'un ton calme:       
 
   
"Notre maître le protège pour l'instant... Laisse le maintenant."
       
"Je n'ai que faire du maître, Tsaëk espèce..." commença à hurler l'eldar.       
 
   
À ces mots Tsaëk prit le deuxième bras de l'énerver de service d'un mouvement habile, et lui explosa la cage thoracique d'un coup de pied ce qui lui arracha les deux bras que Tsaëk tenait fermement. Le reste du corps s'envola à l'autre bout de la pièce avant de s'éclater contre un pillier. Il regarda les deux autres eldars puis dit d'un ton calme et posé:       
 
   
"Il n'avait pas respecter notre première règles: respecter et obéir à notre maître. Maintenant partez..."
     
Les deux eldars se courbèrent puis disposèrent. Il se tourna vers Net qui était devenu blanc comme un linge et lui montra une table un peu plus loin où était posé de la nourriture. Il avait réussi a trouver de la viande d'origine animal et Net put se nourrir sans devenir cannibale. Tsaëk lui expliqua à quoi ressemblerai la vie de Net si il restait et qu'il n'avait certainement pas le choix car il appartenait désormais à Neilerua. Il fallait donc qu'il s'entraine et Tsaëk lui proposa de s'entrainer au tir, c'était la base pour pouvoir se défendre (enfin attaquer et piller mais éviter de mourir bêtement).       
 
   
Tsaëk l'emmena donc dans une salle d'entrainement au tir, la salle était éclairé par des cristaux orange ce qui mettait dans la pièce une atmosphère étrange, comme si la pièce était éclairé par des torches, au milieu de la pièce se trouvait une boule d'a peu près 2 mètres de diamètre, elle était posé sur un socle qui était lui branché aux écrans sur le mur. Il donna à Net un faux blaster, et s'arma d'un autre, il lui montra comment tirer, comment viser. Tsaëk prit un des casques qui était posé sous les écrans, il l'enfila sur sa tête, il recouvrait totalement ses yeux. Il entra dans la boule et fit une démonstration que Net voyait sur les écrans: des cibles apparaissaient à droite, en haut, à gauche, et en bas, le but étant de tirer dessus le plus vite possible et de préférence sur les points vitaux qui étaient indiqués par une cible. Tsaëk explosa les têtes de toutes les cibles sans exception. Il sortit et regarda Net avec un sourire aux lèvres et lui proposa d'essayer. Net n'avait jamais utiliser de blaster, il prit le casque le plus petit, et l'enfila, il pouvait voir à travers, il entra dans la boule. Puis il commença l'entrainement, la visière qu'il avait devant les yeux lui montra un paysage rocheux, il pouvait avancer normalement, la boule tournait ce qui envoyait le message que Net avançait et le simulateur avançait comme si Net avançait normalement. La première cible apparut, elle se cacha derrière un des rochers il l'a visa et lorsque la cible se leva, il tira... le mouvement de recul surpris Net, il avait touché la cible, dans l'épaule...mais il l'avait touchée. La cible commença à le viser et tira, Net reçu une décharge éléctrique donné pas le simulateur en plein dans la jambe, là où il avait été touché. Il revisa et tira, cette fois en plein milieu de la cible ce qui la fit s'étaler sur le sol, inerte.
   
   
   
"Pas mal pour une première fois"
  
   
Ils continuèrent l'entrainement à la cible quelques heures, Net touchait souvent les cibles et de plus en plus près des points vitaux. Ils s'arrêtèrent et Tsaëk lui annonça que les eldars pourrait l'entrainer et que c'était pas un cas désespéré, mais qu'ils allaient commencer par lui créer un bras artificielle pour qu'il puisse se battre correctement, pour cela ils avaient en réserve un docteur talentueux (et légèrement fou) qui pourra très certainement lui en greffer un tout neuf.       
  
   
Ils dirigèrent vers le cabinet du Doc, traversèrent quelques couloirs et arrivèrent. Cyborg avait été prevenu que un eldar allait arriver mais il ne savait pas qu'il allait greffer un jeune humain. Il l'emmena donc au cabinet de Docteur Cyborg, Net entra derrière l'eldar qui salua le Doc et lui demanda de s'occuper du blessé derrière lui en lui greffant un bras artificielle, armé de préfèrence.       


Dernière édition par Net Larr le Lun 24 Mai - 20:28 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 23 Mai - 12:09 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Docteur Cyborg
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 82
Localisation: Dans son vaisseau
Emploi: Chirurgien
Planète d'origine: Reikist 1
Masculin

MessagePosté le: Lun 24 Mai - 18:44 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

Lieu : Centre de recherche mobile, Atmosphère de R4
Date : après 10h
Humeur de Cyprien : Embarrassé, pour ne pas dire dans la merde.


Cyprien Clapsel avait travaillé les deux nuits précédentes à diagnostiquer et trier les urgences. Il s'était occupé en vitesse de quatorze eldars, dont plusieurs avaient eu des membres sectionnés, ou à sectionner. Il n'avait donc dormi au total que quatre heures. Depuis longtemps habitué à dormir très peu, à cause de son perfectionnisme incessant et de son acharnement au travail, il s'était réveillé ce matin de mauvais pied, mais de très mauvais pied. Il avait, selon lui, fait du mauvais travail, à cause du manque de temps.
En effet, un eldar était sur le point de clamser pendant qu'il l'opérait. Il avait réussi à le sauver de peu, mais de très peu. Il savait qu'il risquait gros, très gros. Cependant, le manque de temps, les premiers soins inexistants et surtout l'attitude de fier-à-bras des eldars l'avait excédé à un point...qu'il ne pouvait plus les supporter. Il exprimait du dégoût envers eux, devant leur attitude, leurs traditions et leur pensée.
Un autre voulait se battre à peine l'opération terminée. Cyprien lui avait interdit : son corps ne s'étant pas encore habitué au rythme sanguin de sa jambe bionique. Et non. L'eldar le menaçait de le tuer, ainsi que le reste du personnel médical, s'il ne sortait pas de suite. Il tenta de se mettre debout, et cela se solda par une gamelle et une greffe à recommencer.
De plus, il manquait de moyens sur son vaisseau : il devait se faire ravitailler dans quelques jours, mais tous ces blessés improvisés avaient été soignés dans un souci d'économie, afin de guérir tout le monde. Les eldars noirs consommaient en moyenne deux à trois fois plus d'anesthésiant que les humains. Ainsi, les anesthésistes s'étaient limités au minimum, aidés des patients : "Hé l'humain ! Pas besoin d'anesthésie pour moi, j'suis pas une mauviette !", qu'ils disaient. Toutefois, même un eldar noir très résistant ne peux pas supporter la douleur qu'impose la greffe d'un nouveau membre...

Bref, tout cela l'avait désolé. Il regrettait d'avoir accepté, d'autant plus que ces opérations ne faisaient pas partie de son contrat.
Ce jour-là, il savait que cette journée n'allait pas être heureusement similaire aux deux précédentes. Toutes les greffes ayant été finies, il ne restait plus que les blessés "légers", à ce qu'il manquait un doigt, ou une oreille, par exemple. Les autres services d'opération du vaisseau étaient eux aussi débordés, mais la demande étant plus forte pour la greffe de membres bioniques, c'était Cyprien qui était le plus submergé par les blessés.

Son agenda des malades électronique lui indiquait une journée de 18h. Il manquait clairement de sommeil, et cela l'irritait et le rendait nerveux.
Cependant, il y avait eu un décalage dans l'organisation des opérations. Un eldar devait passer en urgence, ce qui chamboula son emploi du temps.
A l'heure du rendez-vous, à 10h15, il se présenta dans le hall du vaisseau-hôpital. Il rencontra encore une fois le vaillant Tsaëk, qu'il salua. Celui-ci lui présenta le patient, et à sa grande surprise, c'était un humain.
C'était la première fois qu'il devait soigner un humain sous demande de Neilerua. Plutôt bizarre pour les eldars noirs, eux qui préféraient les torturer ; ce qui déplaisait très fortement à Cyprien ; chose à laquelle il devait amèrement fermer les yeux.
Et pour fermer les yeux, il les fermaient. A ce moment, il n'avait pas un regard perçant et vif ; il avait bel et bien le regard de quelqu'un n'ayant pas fermé l'œil de la nuit. Il essaya néanmoins de paraître actif et présent malgré la fatigue.

Il observa le patient. C'était un jeune humain plutôt classique. Avec sa manche vide et ses habits trop grands, il aurait pu être amusant dans un autre contexte. Il devait donc lui greffer un bras bionique. Rien de plus simple pour lui, étant un des médecins les plus réputés de la galaxie.


"Bonjour Tsaëk, bonjour monsieur.... Mon agenda m'indique que vous êtes le dénommé Net, mais rien de plus sur votre mal. Je suis le Docteur Cyborg, chargé des greffes bioniques. Je suppose, que vu votre état et ma convocation... que c'est pour une... greffe bionique...
(il farfouilla deux trois trucs dans son agenda, et le rangea dans sa poche de veste)
C'est apparemment une urgence, puisque vous avez demandé à passer en urgence... Bien."

Cyprien paraissait plutôt surpris de l'attitude du gamin. Il venait se faire opérer, comme s'il allait tranquillement à une boutique de bonbons, car il venait de perdre son bras, comme s'il avait fait tomber sa sucette par terre.
A vrai dire, il se portait plutôt bien, voire vraiment bien. Il pouvait marcher, bien que mal à cause du déséquilibre. Cela surprenait Cyprien, qui commençait à se demander s'il avait bien affaire à un humain.


"Nous allons donc passer tout de suite à l'opération. Merci Tsaëk, vous m'êtes d'une aide bien précieuse. Et vous suivez-moi."

Les deux hommes marchèrent en direction du bloc opératoire n°3. Au fur et à mesure de la marche, Cyprien se posait de plus en plus de questions :

*Qui est cet homme ? Pourquoi le soigner ? Et comment fait-il pour être encore dans un si bon état ?*

Au bout de quelques secondes, il lui dit :

"Nous allons procéder à une opération de nature cybernétique. Vous affirmez être consentant, et ne pourriez me tenir et le reste du personnel médical pour responsable des erreurs commises durant la greffe.
Nous ne possédons plus de bras bioniques armés : ils sont encore au stade de prototypes, et en tant que médecin, je ne peux vous faire courir un tel risque sans les avoir tester. Nous sommes en ce moment submergés par les opérations de type cybernétique. Le bras artificiel que nous allons vous implanter est de nature standard, faute de mieux.
Nous pourrons procéder à un remplacement à l'avenir..."


Ces mots dits, les deux hommes arrivèrent devant le bloc opératoire n°3. Au moment précis où le Doc allait appuyer sur le bouton d'ouverture du sas de décontamination, il eut comme un flash.


Il n'y avait plus de bras gauche.

*Merde, merde, merde, merde !! Qu'est-ce que je fais, moi ? Tout cela à cause de cette organisation de merde !! Va falloir improviser... putain de merde !!*

C'était cette idée d'improvisation qu'il craignait autant. Cette idée de ce retrouver face à une situation inconnue. Une situation où tout serait précipité, où il ne contrôlerait rien. Il se retourna tout souriant, et dit à son patient, l'air de rien :

"Je peux toujours vous montrer mes nouvelles inventions : ce sont certes des prototypes, mais elles sont plus résistantes, plus légères, et surtout armées d'une lame qui se fixe sous le poignet. On peut sortir la lame discrètement : parfait pour des assassinats. C'est moi même qu'il l'ai inventé. On peut ensuite la rentrer à sa guise."

Il illustra ses propos avec son poignet droit. Celui-ci était en duranium, un métal particulièrement léger et solide. Il essayait de se donner un peu de crédibilité, en paraissant plus énergique et moins robotique. Le fait qu'il avait inventé ce type d'arme était faux : cependant, il l'avait emprunté, puis élaboré "à sa sauce", avec ses méthodes et procédés, reconnus dans toute la galaxie.

"Cela vous dirait de l'essayer ? Nous pouvons toujours la remplacer si le succès n'est pas garanti... vous savez."

Il essayait de paraître rassurant, non sans mal, vu son physique d'homme-machine.

_________________
Parfois, j'aimerais bien être un chirgurgien fou...
~ Hugar


Revenir en haut
Net Larr
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 363
Localisation: Dans le vaisseau de Nei
Emploi: S'entrainer
Planète d'origine: Ys
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 25 Mai - 17:31 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

Le docteur était habillé en blouse blanche, il était assez rapide dans ses gestes, mais essayait de paraître posé et calme. Il se présenta à Net, lui expliqua que son bras serait de nature classique, et l'invita à le suivre. Net était déboussoler de tout ça, le peu de temps qu'il avait passer avec Tsaëk lui avait suffit à s'attacher, et il allait s'en séparer, dans ce nouveau monde il l'avait déjà protéger une fois, mais il avait apparemment confiance en Cyborg. Ce qui choqua Net fut les mains en métal que le docteur avait. Il n'aimait pas ça, il trouvait ça laid et pas du tout naturel, c'était ça qu'il allait avoir? Net pensa à ce qu'il lui arrivait, et finit par se dire qu'il n'avait pas d'autre choix de faire ce que Tsaëk lui disait. Il suivit donc Cyborg dans le couloir, il avançait derrière ce dernier sans un mot. Soudain, arrivé à une porte, le docteur se retourna rapidement et expliqua qu'il pourrait lui greffer un bras armé mais que c'était un "prototype", Net ne savait pas ce que c'était, Cyborg illustra ses propos avec son bras droit, il disait que c'était résistant et léger, mais Tsaëk lui avait dit de prendre un bras qui puisse imiter des tirs de blaster, car il n'avait pas encore suffisamment de capacité physique pour lui décerner une arme personnelle maintenant.


"Tsaëk m'a dit de prendre un bras qui puisse imiter le blaster, j'aimerai un avoir un de ce genre la"


Net n'utilisais pas le « s'il vous plait » car Net n'avait pas été super bien éduqué. Il avait sorti cette phrase d'un ton bien plus vide que d'habitude, sans s'en rendre compte Net déprimait, il était perdu en plein milieu de l'espace dans un vaisseau, où les humains étaient torturés, alors pourquoi à lui on lui offrait un bras en métal? Pourquoi avait-il le droit de vivre dans ce « luxe » qu'est la vie? Il ne le savait pas... Mais maintenant, il attendait une nouvelle proposition du cyborg.


Revenir en haut
Docteur Cyborg
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 82
Localisation: Dans son vaisseau
Emploi: Chirurgien
Planète d'origine: Reikist 1
Masculin

MessagePosté le: Mer 26 Mai - 20:45 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

Lieu : Centre de recherche mobile, Atmosphère de R4
Date : après 10h
Humeur de Cyprien : Décourageant


Cyprien soupira lentement. Qu'avait-il d'extraordinaire au point de lui greffer un bras bionique made in cyborg ? Le méritait-il vraiment ?

"Écoutez-moi quand je vous parle... Nous sommes actuellement dépassés par un nombre de demande pour les greffes de bras, et particulièrement de bras gauche. Il me semble que le mieux, dans votre cas, serait d'accepter ma proposition.
Les bras blasters ne sont plus produits par mes soins. Trop dangereux et trop coûteux en énergie : ils utilisent des petites cellules d'énergies onéreuses et rares, qui ne durent en vérité que très peu de temps. Ils nécessitent aussi un système de refroidissement avancé : imaginez donc qu'il y ait une surchauffe dans votre bras en plein combat ; il devient alors risqué de continuer de l'utiliser ; sauf si vous voulez être HS en plein milieu du champ de bataille.
Le vaillant Tsaëk vous a conseillé quelque chose. Cependant, moi, en tant que médecin et inventeur de mécagreffes, je ne vous le recommande pas.
De toute façon, je ne peux requérir à votre demande puisque je ne produis plus ces modèles."


Cyprien était doué quand il s'agissait de baratiner quelqu'un. Après tout, il était médecin.
Toutefois, il ne possédait plus en stock de greffes blasters. C'était un mensonge dans le sens où c'était un de ses modèles phares.


"Ou alors, si vous voulez "imiter le blaster" vous pouvez vous acheter un pistolet et tirer avec le bras droit. Toutefois Je vous garantis que mes modèles sont garantis hautement ductiles, et qu'ils possèdent une précision parfaitement robotique : parfait pour le tir non ?
Regardez mes mains : avec, je manie le scalpel avec une adresse on ne peut mieux. Ce qui est une garantie pour moi et mes patients.
Alors, toujours pas décidé ?"


Il regardait Net d'un regard dissuasif, presque intimidant. Ses yeux avaient le pouvoir de créer le désespoir et la honte chez quasiment n'importe qui. Ils possédaient comme un don pour intimider les autres, et ce, même sans le vouloir.
Cyprien commençait alors à avoir un regard négatif sur son patient. Ce n'était qu'un banal gosse au final, épargné par quelque folie passagère du grand, du beau, du Tout-Puissant Neilerua.
En fait, il était même plus stupide à ses yeux. Cette impression de naïveté, de dépendance et d'inconscience le répugnait. Cette idée de faire joujou avec un blaster. Et pour quelle raison ferait-il cela ? Pour servir aveuglement le voïvode comme un esclave, et ce, sans la moindre trace de libre-arbitre ?

Il se rappela alors des choses qu'il faisait à l'âge approximatif physique de Net. Il était, déjà à cet âge là, loin, très loin du potentiel intellectuel de n'importe qui. Cette condition avait fait de lui quelqu'un d'inhumain dans son intolérance, ne pouvant alors épargner de son dédain que les glorieux et les méritants.

Puis il lui vint un idée en tête. Et si ce gamin voulait assassiner le voïvode en se mettant à son service ? Et si c'était un chasseur de primes ? Cela répondrait alors à toutes ses questions...

_________________
Parfois, j'aimerais bien être un chirgurgien fou...
~ Hugar


Revenir en haut
Net Larr
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 363
Localisation: Dans le vaisseau de Nei
Emploi: S'entrainer
Planète d'origine: Ys
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 27 Mai - 22:07 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

Le médecin disait à Net qu'il lui était inutile d'avoir un bras-blaster, et bien qu'il argumenta avec plusieurs arguments qui tenaient parfaitement la route. Net c'était arrêté à l'idée que Cyborg ne voulait pas lui greffer ce bras, ce qui signifiait aussi ne pas faire ce que Tsaëk lui avait dit de faire, et Net c'était décidé à ne faire que ça car il ne savait pas quoi faire d'autre et que les eldars lui faisait bien plus peur et inspirait beaucoup plus la crainte en lui que ce docteur qui lui lançait maintenant un regard hautain qui ne fit rien ressentir a Net, il ne pensait à rien, il était comme vide, ses espoirs avait disparu, seul ce Tsaëk pouvait peut être y faire quelque chose, Net suivrait donc ses ordres à la lettre: « se faire greffer un bras-blaster. ».


Il fit demi-tour sans dire un mot et revint sur ses pas, le doc le suivit même si cela l'énervait qu'un gosse qui arrivait à peine à ses épaules le fasse chier pour quelque chose qu'il ne voulait pas faire. Net arriva devant Tsaëk et ne dit que quatre mots:


"Il ne veut pas"


Le docteur expliqua alors les raisons de sa décision au « vaillant » Tsaëk, qui répliqua d'une manière calme:


"Ne croyez pas que nous avons choisi cette arme par hasard ou par précipitation, quand je dis « nous » je parle de mon maître et de moi, nous savons les principales défauts de ces armes, mais nous en connaissant aussi les qualités: premièrement c'est une arme assez pratique par le transport, puisque c'est le bras de son utilisateur, mais ce n'est qu'un point minime dans la qualité principale de l'arme, Net est, comme vous avez du le remarquer, encore un enfant, et ces membres sont plus petit que ceux d'un adulte, sachant que ce sont ces derniers qui combattent le plus souvent: donc une lame au poignet serait plutôt difficile d'utilisation sachant qu'il ne sait en aucun cas se battre avec ce genre d'arme et lui apprendre peut s'avérer plutôt long et mon chef veut qu'il puisse se battre rapidement même si ce n'est qu'un style simple mais il faut qu'il puisse tuer."


Net fut surpris a ces mots: il devra tuer? Il devra lui aussi torturer les humains? Comme les eldars qui torturaient le vieil homme? Mais Tsaëk l'avait dit et il avait surement une bonne raison, en tout cas pour Net il en avait une.... L'eldar continua son discours, sans avoir remarqué l'air choqué de Net:


"Un bras pouvant tirer est donc la meilleur option pour Net: imaginons qu'il se retrouve en face d'un ennemi et que ce dernier ne relâche pas son attention même si il voit un gosse en face de lui, Net n'aura qu'a tendre son bras, pour tuer l'opposant qui n'a vraiment que très peu de chance de se douter qu'un enfant à un bras blaster."


L'eldar fit une moue de dégout avant de dire:


"Je n'aime pas vous menacez, car je sais que vous valez mieux que cela. Mais si vous ne pouvez satisfaire de si petites exigences, les eldars trouveront un médécin plus compétent que vous Cyborg..."


Revenir en haut
Docteur Cyborg
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 82
Localisation: Dans son vaisseau
Emploi: Chirurgien
Planète d'origine: Reikist 1
Masculin

MessagePosté le: Dim 30 Mai - 14:53 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

Lieu : Centre de recherche mobile, Atmosphère de R4
Date : après 10h
Humeur de Cyprien : Contrarié


Tout était encore désorganisé, ce qui commençait à fâcher le pauvre cyborg. A ce stade, tout était encore possible. Mais plus tard...
Ce qui énervait le plus Cyprien était le fait que Tsaëk avait pris le jeune humain sous son aile, et le commandait, le dirigeait, le contrôlait. Celui-ci n'avait pas son mot à dire : il ne pensait pas pas, ne réfléchissait pas. Aucune trace de libre-arbitre. Il faisait ce qu'on lui disait, comme un vulgaire robot.
Si Net avait été un adulte, Cyprien en aurait été d'autant plus révolté.
C'est pourquoi, il rétorqua au grand Tsaëk d'un air supérieur et arrogant.


"Déjà, vous n'êtes pas mes clients, mais mes patients. Ce qui est foncièrement différent.
Un gosse, comme vous le dîtes, ne doit pas avoir d'opérations cybernétiques avant la fin de sa croissance. Cela pourrait lui causer des graves problèmes d'asymétrie, et donc des difficultés à marcher, à être en équilibre, et d'une manière générale, de se battre. C'est une règle de base de mon art. Je suis dans l'illégalité, dans la mesure où notre déontologie interdit les greffes avant la fin de la croissance.
Mais si toutefois, vous osez me donner un ordre, je m'exécuterai.
A cause de la mauvaise organisation des opérations, nous ne possédons plus de greffes standards, juste des modèles prototypes, non testés sur des humains.
Ils sont au moins égaux aux performances des classiques, cela je vous le garantis. Par contre, là où ils n'ont pas encore fait leurs preuves, c'est sur le terrain.
Vous me rendrez un grand service si vous testez leur fiabilité."


Cyprien était doué quand il s'agissait de changer de discours du tout au tout.
Il n'avait pas peur de perdre son contrat. Ce qu'il voulait, c'était assister à la mission d'assassinat sur Elpa. C'est tout. Et pour cela, il fallait jouer le jeu des eldars noirs, aussi fourbe soit-il.


"Autre chose Tsaëk : je suis le meilleur. Vous ne trouverez personne à mon égal."

Cyprien détourna alors son regard de Tsaëk. D'un air qui se voulait moins menaçant, il était près à emmener le gamin vers le bloc opératoire pour son opération ; il le regarda dans les yeux. Celui-ci semblait désemparé, complètement perdu, voire déprimé.
Il hésita une petite seconde, puis dit en posant sa main lourde sur l'épaule droite de Net :


"Une objection, peut-être ? Ou bien une autre requête à formuler ?"

Tout était là pour mettre Net mal à l'aise : l'ambiance glauque de l'hôpital, les recommandations musclées des deux adultes, mais surtout, la main de métal du Doc, qui lui serrait fortement l'épaule.
_________________
Parfois, j'aimerais bien être un chirgurgien fou...
~ Hugar


Revenir en haut
Net Larr
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 363
Localisation: Dans le vaisseau de Nei
Emploi: S'entrainer
Planète d'origine: Ys
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 30 Mai - 17:55 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

La lourde et froide main du docteur, celle que Net avait vu et dégouté, était maintenant posée sur son épaule et la serrait fortement. Il l'aurait bien enlever avec son bras gauche, mais il était absent pour le moment... Si cette scène c'était passé quelques temps auparavant lorsque Net n'avait pas encore été capturé par les eldars noirs, il aurait surement essayé de frapper le doc ou s'enfuire comme un animal paniqué mais là, il était a peine paniqué. Il regarda Tsaëk qui le regardait fièrement d'un air: "Tu va devenir un guerrier aujourd'hui mon petit.", cela rassura Net, il ne ressentait plus ni peur ni panique, tout ses doutes avaient été effacé en un seul regard. Tsaëk était fière de lui et c'était tout ce qui l'importait. Il tourna son regard vers Doc d'un air qui voulait dire qu'il était prêt. Il ajouta comme réponse à la question du docteur:

"Nan, allons-y."

Son ton était toujours aussi vide, quoique légèrement accentué par le dévouement croissant qu'il avait pour l'eldar. Il était décidé à suivre Tsaëk aveuglement même si le docteur avait dénigrer le fait de greffer un bras a un enfant encore en croissance, même si il avait conseiller une lame plutôt qu'un blaster, même si le modèle qu'il allait avoir n'était pas fiable. Il était prêt a tout, car Tsaëk pouvait le protéger, tout comme il l'avait fait à la cantine. Pour Net, l'eldar noir ne pouvait pas être une mauvaise personne, vu qu'il avait échappé à la mort grâce à lui. Son bras ne lui manquait pourtant pas tellement il s'était déjà habitué à son absence, il avait réussi a manger sans trop de difficulté, et il arrivait a s'entrainer avec un seul bras tout comme à l'entrainement.

Doc enleva sa main de Net et parti vers son laboratoire, tandis que Net le suivait en silence...Il était prêt à avoir un nouveau bras, même si ce dernier le dégoutait, car il le faisait pour Tsaëk. Net marchait maintenant fièrement et sans trop de difficulté grâce à l'entrainement court mais utile de Tsaëk, sa manche vide flottait derrière lui...


Revenir en haut
Docteur Cyborg
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 82
Localisation: Dans son vaisseau
Emploi: Chirurgien
Planète d'origine: Reikist 1
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 23:44 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

Lieu : Centre de recherche mobile, Atmosphère de R4
Date : après 10h
Humeur de Cyprien : Préventif

Cyprien demeurait silencieux jusqu'à l'entrée du bloc opératoire n°3.
En théorie, la déontologie de médecine interdisait les opérations de type bionique dans une salle non aseptisée. Ainsi, tout bloc devait être muni d'une salle de décontamination.
Le docteur appuya sur un bouton, ce qui ouvrit le sas de la salle de décontamination. C'était une petite pièce plus longue que large dont les extrémités étaient terminées par des sas. Cette forme étroite, couplée aux murs parfaitement blancs,au carrelage gris clair et à la faible lumière, donnait une impression de claustrophobie chez presque n'importe qui ; d'autant plus que dès les deux humains s'y engouffrèrent, la porte de derrière se referma brusquement. Une blouse blanche était accrochée à un petit porte-manteau. A côté, il y avait une sorte de distributeur de matériel jetable de chirurgie, emballé dans des capsules de transparacier. Elles contenaient tout le nécessaire à une opération : scalpel, ciseaux, pince, gants, masque etc... Cyprien appuya sur un levier, ce qui fit tomber une capsule. Il s'en saisit et dit :


"Attention, fermez vos yeux... maintenant."

Deux gyrophares rouges se mirent à s'agiter. Au dessus de la porte menant au bloc opératoire n°3, un écriteau lumineux clignotait d'une lumière orange. Il y avait inscrit dessus : Décontamination immédiate. La faiblarde lumière s'atteignit dans une atmosphère on ne peut plus glauque. Une voix féminine, provenant d'un haut-parleur, aux mots robotiques dit alors :


"ATTENTION, VEUILLEZ FERMEZ VOS YEUX PENDANT LA PHASE DE DÉCONTAMINATION. ELLE VA COMMENCER DANS QUELQUES SECONDES VEUILLEZ PATIENTER. ATTENTION. DÉBUT DE LA PHASE DE DÉCONTAMINATION"


Les deux hommes fermèrent les yeux, passant alors du blanc éclatant au noir des ténèbres. Un gaz parfumé à un arôme de citron s'enduisait alors dans toute la pièce. L'odeur s'avérait plutôt agréable, mais la pression du gaz sur les deux corps était presque insoutenable tellement elle était forte. Il sortait par des petits pores dans les murs, dans le sol et le plafond. La manche de Net se mit à flotter librement.
La chaleur avait augmenté de plusieurs degrés. Les deux hommes commençaient alors à transpirer et à se sentir mal à l'aise dans cette petite salle où l'air manquait, et où on ne respirait que du gaz citronné. Bien qu'il avait l'habitude, Cyprien tentait le plus possible de sécher cette partie de l'opération.
Une phase de décontamination classique devait durer une heure.
Cyprien avait réussi à baisser ce laps de temps en équipant ses salles de décontamination d'une pression plus puissante et d'un gaz aseptisant plus concentré. Elle ne durait alors que trois minutes.


"Vous pouvez parler, vous ne risquez rien. Par contre n'ouvrez pas les yeux avant la fin de la décontamination."

Devinant que son patient n'avait pas trop envie de parler, ou bien qu'il ne savait pas de quoi parler, Cyprien engagea la conversation, en posant de nouveau, mais un peu au hasard cette fois sa main de métal sur son épaule.

"Vous savez, moi aussi je suis passé par là, pour ma première opération bionique. J'essaie d'être rassurant, mais cela risque hélas de faire mal.
Mais, vous devez sûrement être un grand héros pour avoir pu bénéficier de la protection des eldars noirs. Je suppose que c'est lors de l'un de vos exploits guerriers que vous avez perdu votre bras, non ? Parce que pour avoir pu intégrer les membres du cabale de la larme noire, il faut être quelqu'un, c'est moi qui vous le dit. Je le sais, non pas parce que j'en fais partie, mais parce que je connais leur chef, Neilerua. Un grand homme n'est-ce-pas ?
Tenez, puisque nous n'avons rien d'autre à faire en cet instant, parlez moi de vous."

Il retira sa main de l'épaule droite de Net, pour les croiser dans son dos, d'un air satisfait.
_________________
Parfois, j'aimerais bien être un chirgurgien fou...
~ Hugar


Revenir en haut
Net Larr
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 363
Localisation: Dans le vaisseau de Nei
Emploi: S'entrainer
Planète d'origine: Ys
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 27 Juin - 17:35 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

   Lorsque la voix ordonna de fermer les yeux, Net s'exécuta. Bien qu'il avait une certaine réticence à le faire car fermer les yeux quand un olibrius comme le Doc est à porter de bras, on sait jamais ce qui peut arriver... un rein est si vite perdu... Mais au lieu de ça, le doc n'essaya pas de lui voler un organes ou bien de lui faire une quelconque chose sortant de son esprit tordu et vicelard, il se contenta de lui poser une main sur son épaule restante, et lui demanda des précision sur la vie de Net, d'un air trop satisfait pour n'être qu'un petit passe temps en attendant la fin de la décontamination. Si la salle n'était pas entièrement remplis de gaz, Net aurait regardé le docteur d'un air qui aurait voulu dire: "Mais qu'est ce que t'en a battre de ma vie? Colle moi un bras au moignon et on en parle plus", le gaz empêchant ce regard, le garçon se contenta de répondre d'une façon lasse :


 "Moi? Il n'y a pas grand chose a dire sur moi... J'ai vécu dans la ferme avec mon père et ma mère, je n'avais ni frère ni sœur. Il n'y a pas si longtemps je me suis enfoncé dans une grotte ou j'ai trouvé un collier, lorsque je suis sorti de la grotte je me suis perdu et je n'ai pas retrouvé mon village, j'ai finis par trouver un vaisseau qui m'a amené sur une planète étrange où j'ai rencontré un barman au cheveux violet. C'est a cause de lui que j'ai perdu mon bras, il m'a fait boire quelque chose d'étrange quand je me suis réveillé je suis tombé et je me suis rattrapé à la cape d'un mec étrange et inquiétant, une grande personne au cheveux long et noir, il m'a coupé le bras... et ensuite je me rappel plus de rien. Je me suis réveillé dans une chambre étrange, Tsaëk est arrivé un peu après et m'a amené ici pour avoir un bras. C'est tout."



 "FIN DE LA DECONTAMINATION, VOUS POUVEZ OUVRIR LES YEUX" annonça la voix féminine qui avait déjà prévenu le début de la décontamination.


Revenir en haut
Docteur Cyborg
Cyborg
Cyborg

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 82
Localisation: Dans son vaisseau
Emploi: Chirurgien
Planète d'origine: Reikist 1
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Aoû - 02:43 (2010)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel Répondre en citant

Lieu : Centre de recherche mobile, Atmosphère de R4
Date : après 10h
Humeur de Cyprien : Concentré


Cyprien décroisa ses mains, ouvrit les yeux ; il garda son air satisfait, et dit à son patient :

"Quel mystérieux personnage vous faîtes... Ne vous inquiétez pas, relaxez-vous... Tout va bien se passer, comme prévu.
Voici le plan de l'opération : dans un premier temps, je vous examine le bras afin de relever toute trace d'anormalité. J'ajuste physiquement en fonction de la blessure la greffe bionique, là je pense que je devrais l'écourter un peu... enfin bref. Cette opération ne dure qu'une dizaine de minutes, c'est juste un simple constat. Là où ça va se compliquer, c'est au moment de la pose de la bionique : vous serez placé sous anesthésie générale. Malgré cela, la douleur risque d'être tellement intense que vous risquez - je dis bien vous risquez - de... souffrir malgré l'anesthésie. Un peu."


Le sas du bloc opératoire n°3 s'ouvrit dans un silence ascendant.

L'intérieur du bloc opératoire était équipé d'un tas de machines plus ou moins inquiétantes : en effet, certaines semblaient plutôt sortir de l'atelier du Docteur que d'une usine spécialisée dans la fabrication de matériel médical. Les murs étaient une fois de plus de couleur blanche, mais étrangement le plafond était peint en noir ; ce qui donnait à la pièce une allure plutôt lugubre, dont les contrastes de luminosité étaient pour le moins plus qu'effrayants.
Effrayants pour la personne qui allait se faire opérer, pour sûr.
Une table chirurgicale de couleur rouge écarlate était placée au centre du bloc. Un droïde médical, qui demeurait en veille dans le coin gauche de la pièce, s'activa dès Cyborg et son patient entrèrent dans la pièce. Celui-ci possédait six bras, dont quatre étaient jonchés d'outils cybernétiques. Cyprien dit alors à son assistant robotisé, qui enregistrait alors les informations que lui communiquait son maître :


"Nous allons débuter une opération de type bionique cybernétique de classe Epsilon, sur un sujet d'étude primaire non répertorié dans nos dossiers médicaux..."

Il s'interrompit et regarda alors Net d'un air surpris.

"Mais allongez-vous donc je vous en prie !, tout en lui désignant la table de couleur rouge vif.
Nous allons donc greffer un prototype bionique non encore testé sur un sujet d'étude humain. Celui-ci, le prototype je veux dire, n'est pas en mesure d'être greffé dans les conditions de sécurité standard minimales. Niveau de précaution maximale, durant toute l'opération.
Le niveau de contamination est moyen. Le sujet d'étude souffre de la perte de son bras gauche, son hospitalisation est prompte pour des raisons... peu communes disons. L'opération est urgente, et ne doit en aucun cas échouer.
Il est actuellement 10h23, nous allons commencer dans quelques minutes. Nous avons seulement besoin de la greffe prototype de type blaster, située dans mon atelier, ainsi que les plans. Merci aux assistants de l'apporter dans les plus brefs délais."


Le robot médical fit une volte-face assez brusque dans la direction de la table chirurgicale où était allongé Net. Ses yeux inquiétants semblaient attendre le signal du chirurgien pour commencer l'opération. Cyprien, lui, farfouilla deux trois trucs dans la pièce, ouvrit la capsule en verre, et étala son contenu sur un plan de travail recouvert d'une nappe de tissu absorbant, située à côté du robot médical, qui lui, bien qu'immobile, semblait impatient de débuter la boucherie.
Quand Cyprien remarqua l'expression froide et anxieuse de son patient, il lui fit un de ses plus beaux sourires et lui dit, tout en mettant ses gants :


"Ne vous inquiétez pas ! Tout se passera bien, comme prévu. Relaxez-vous, détendez-vous... l'opération va bientôt commencer. Dans quelques secondes exactement."

Effectivement, un assistant entra exactement quelques secondes après. Il apportait sur un petit chariot une greffe de bras gauche et quatre grands rouleaux de parchemin. Cyprien le remercia, et celui ci sortit de la pièce.
Le Doc' consulta alors le premier croquis de la greffe. Quelque chose de particulier le frappa : il fut comme déstabilisé.
Il ouvrit précipitamment le second parchemin, puis le troisième, puis le quatrième. A chaque fois la même chose.


Quelqu'un s'était amusé à dessiner et à écrire des commentaires au feutre bleu.

Cyprien jeta froidement les quatre rouleaux de parchemin que voici :

- Schéma 1 : Croquis de trois-quarts
- Schéma 2 : Croquis de dos
- Schéma 3 : Croquis du bras
- Schéma 4 : Croquis de l'avant-bras

Puis il prit la greffe bionique dans ses mains de métal et la posa sur la nappe en tissu.



------------------------------------------------------------ 


"Retirez votre veste, je vous prie."

Cyprien examina alors la blessure. Elle s'était étrangement bien cicatrisée grâce à la coupe droite et régulier de l'objet qui avait causé la perte du bras gauche de son patient. Cela faciliterait l'opération. Le robot restait immobile.
Le Doc' prit alors la greffe entre ses mains et la posa entièrement contre l'épaule de Net. Un frisson parcouru alors son corps. La greffe était lourde et froide.
Ce frisson semblait être à la fois un frisson d'anxiété et un frisson de peur.
En effet, personne ne serait rassuré devant la scène : un robot médical plus que bizarre, un Docteur persuadé que sa greffe n'est pas au point, un bloc opératoire glauque et sordide...


"C'est parfait. Commençons l'opération. Droïde : anesthésiez le. Vous n'avez pas peur des aiguilles tout de même ?"

Le robot fit pivoter ses bras, et sortit son outil d'anesthésie. C'était une simple aiguille reliée par un tuyau à une machine située dans le coin de la pièce. Un bruit de gaz sourd se fit entendre dès l'instant où l'aiguille perça la peau du patient.
Et peu à peu, les paupières de Net se fermèrent. Lentement. Celui-ci réagissait par de légers spasmes dans les membres, montrant une dernière fois sa nervosité.


"Scalpel."

Le principe même de la cybernétique est de relier l'homme à la machine.
D'ordinaire, le cerveau transmet des données aux muscles par l'intermédiaire des nerfs. Les muscles traduisent ces données et les exécutent.
La bionique permet de remplacer les muscles par des machines motorisées. Pour cela, il faut connecter les nerfs à l'ordinateur bionique, qui possède la propriété de lire et d'interpréter les données du cerveau.


Cyprien prit le scalpel du droïde et incisa la partie cicatrisée afin de faire apparaître les nerfs. Commençait alors la partie la plus délicate : connecter les nerfs à l'ordinateur bionique, qui était contenu dans le bras.

"Loupe. Pince."

Des contacts électroniques minuscules permettaient de relier l'ordinateur aux nerfs. Pour faire la liaison des deux, il faut les souder à l'aide d'une technologie Laser de pointe.

"Laser."

Cyprien souda un premier nerf à un contact. Il y en avait en tout plusieurs centaines, et c'était la partie la plus fastidieuse d'une greffe bionique. Toutefois, Cyprien avait le coup de main, son matériel médical et ses contacts électroniques étant de la meilleure qualité.
Cette partie de l'opération dura plus de deux heures.


Il fallait désormais connecter les contacts électroniques à l'ordinateur. Cette partie était dangereuse, car le patient pourrait sortir de son état d'anesthésie, mais ne prenait que quelques dizaines de minutes.

Heureusement, tout se passa comme prévu.

Après, il fallait fixer la greffe au reste du corps. Pour cela, on utilise un joint de couleur noire que l'on fait couler comme un sceau ; afin d'offrir la plus grande résistance possible entre la peau et la greffe.
Ce joint était fait d'un métal liquide et visqueux, comme de la lave. Cette partie de l'opération nécessite beaucoup de concentration et une habileté à toute épreuve, et telle sorte qu'un humain normal ne pourrait pas la faire.


Cyprien posa le joint en le faisant couler à l'aide d'un outil du robot médical.

Désormais, la greffe est posée ; l'opération finie. Il faut toutefois beaucoup de repos pour se remettre d'une greffe bionique. Et comme, Cyprien était fier de la réussite de son opération, il décida de raccourcir le plus possible le temps de repos
(bien que, certainement, ce soit très mauvais pour la santé du patient)

Une petite injection de fluide énergisant glissée en douce dans l'organisme, même si c'est absolument prohibé, après tout, cela n'a jamais presque jamais tué personne...

_________________
Parfois, j'aimerais bien être un chirgurgien fou...
~ Hugar


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:36 (2017)    Sujet du message: Metallic Blood for the Organic Steel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist IV Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com