Steam Machine Index du Forum
 
 
 
Steam Machine Index du ForumSteam-Machine.netFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La légende du vieux pêcheur...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist II -> Ile de Jhanar
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Némésis
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 67
Localisation: RI
Emploi: Trafiquante d'armes
Planète d'origine: Kailash
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 5 Sep - 03:15 (2010)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

Nemmy s'extirpa de la cabane sombre dans laquelle elle venait de passer deux heures des plus édifiantes. Ce vieux pêcheur était définitivement gâteux, sénile et tous les adjectifs que vous voulez permettant de décrire l'état de dégradation de la santé mentale de ce vieil homme sont les bienvenus pour compléter cette phrase.

Oui, sénile, et sans doute plus bon à grand chose, mais il gardait encore dans sa mémoire des traces indélébiles de certains moments forts de sa vie...

... Comme ce jour où son père à lui lui avait raconté une étrange histoire. Cette étrange histoire relatait les mésaventures d'un peuple lointain, d'une arrogance extrême, qui avait osé défier l'une de leurs entités. L'entité s'était mise en colère et avec force violence, le peuple était parvenu à éteindre la menace que représentait cette entité... Mais celle-ci était partie en laissant un morceau d'elle-même aux êtres qui avaient déclenché son courroux. Neuf morceaux, pour être tout à fait exact. Neuf armes indestructibles (d'après la légende) qui étaient si puissantes qu'aucun homme ne pouvait les obtenir qu'en tuant leur précédent possesseur, prouvant ainsi qu'il avait la force nécessaire pour les contrôler. On racontait aussi qu'aucun homme au monde n'avait la puissance nécessaire pour posséder plus d'une unique lame...

Mais il n'avait rien appris de très révélateur à la jeune femme qui, dès qu'elle fut hors de la cabane, rabattit sur sa tête la capuche de sa cape. Elle redevenait Tybalt, le contrebandier à la voix modifiée dont personne ne savait rien.

Tybalt devait retrouver ses deux acolytes dans un troquet du port de la petite île. Pour plus de sûreté, ils avaient laissé le vaisseau à Minaa avant de prendre le bateau. En marchant, il fit mentalement le point sur ce qu'il savait de cette histoire.

Tout avait commencé quand cet espèce de grand malade d'Elpaïen avait décidé d'ajouter une pièce à sa collection d'armes rares. Collection qui, le spécialiste de la chose devait en convenir, était vraiment impressionnante. Mais tout cela ne suffisait pas au bonhomme, bouffi d'orgueil et ravagé par son aveugle passion. Il avait eu vent de l'existence de ces armes légendaires. Il avait engagé Tybalt pour partir à la recherche de ces armes en question... Et lorsqu'il avait annoncé le montant de son salaire, le commentaire narquois du contrebandier sur la nature de la mission s'était étranglé dans sa gorge. Un tel salaire, ça ne se refuse pas. Même quand on a des principes.

Car cette affaire ne correspondait pas à celles qu'on confiait à Tybalt d'ordinaire. Mais cet homme était un client régulier et il avait grande confiance en son fournisseur. Tant mieux, ça remplira notre compte en banque, avait commenté John.

Ainsi, voici comment Tybalt était parti à la poursuite de cette légende. Le problème était qu'elle ne venait apparemment pas de Reikist, et que, par conséquent, personne n'avait l'air de bien la connaître ni de savoir ce qu'elle désignait exactement. On pataugeait.

Et les filles qui sont toujours au foyer... Si elle venait à remettre la main sur cet imbécile de Wari qui l'avait plantée là...

Némésis se secoua. Elle était Tybalt le contrebandier, en cet instant, et rien ne devait perturber sa conscience professionnelle.

Le contrebandier (qui crevait de chaud sous ses vêtements militaires et la lourde cape qui dissimulait son visage, sans parler de la gaine qui lui comprimait la poitrine comme c'est pas permis) finit par parvenir à son troquet. Ses trois armoires à glace, masquées de lunettes noires, l'attendaient à une table. Tybalt alla s'affaler sur une chaise parmi eux.

"C'est fou ce qu'il fait chaud sur cette p****n d'île..." marmonna la voix mécanique à travers son demi-masque.

John et Smith acquiescèrent, tandis que Dutch poussait vers son boss une chope de bière. Celui-ci poussa un long soupir, puis releva la partie de son masque qui dissimulait sa bouche. On pouvait bénir l'inventeur de la paille.
Quand il eût descendu la moitié de sa chope, il la reposa en soupirant, avant de rabattre son modificateur de voix par-dessus sa bouche.

"Donc, fit-il à voix basse, je n'ai pas appris grand chose. Je sais que ça vient de loin, toujours pareil. Par contre, il y a deux détails intéressants dans ce que m'a raconté le vieil homme. D'une, cette légende vient d'un peuple guerrier probablement très violent dans ses façons de mener les batailles. Je veux dire, on ne bourrine pas un dieu à moins de n'avoir, en lieu et place de bon sens, que la fâcheuse habitude de tirer sur tout ce qui bouge. On va pouvoir creuser de ce côté-là. De deux, il y a neuf armes, et apparemment, si la légende dit vrai (et si elle a dit vrai jusque là, y'a pas de raison pour que ça ne soit pas le cas), chaque individu ne peut en posséder qu'une seule, qu'il obtient en tuant le propriétaire d'avant."

Dutch poussa un sifflement d'admiration.

"Pas mal pour un pas grand chose..."

Tybalt but de nouveau un peu de bière avant de reprendre :

"J'ai entendu dire qu'il y a un type qui sait presque tout sur tout qui habite sur une île pas très loin. On devrait peut-être aller lui rendre une petite visite, tu ne penses pas ?"

A ce moment, ils furent interrompus par la personne qui venait de s'approcher de leur table. Trois paires de lunettes noires se levèrent vers le nouvel arrivant, franchement peu accueillants, et Tybalt poussa un long soupir. Même au milieu de nulle part, on n'était jamais tranquille.



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 5 Sep - 03:15 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tolfren
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2010
Messages: 201
Localisation: Reikkist 2
Emploi: Chasseur de primes
Planète d'origine: Elpa
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Sep - 17:11 (2010)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

[Me voilà, tout d'abord désolé si je galère un peu j'ai trop trop mal à la tête... et en plus, je sais pas du tout quoi répondre... :s]


Tolfren adore venir se ressourcer sur R2, loin du bruit assourdissant de R1, de l'agitation... Il fait cela plusieurs fois par an, et il y reste entre quelques jours et 1 mois. Il y possède une petite bicoque sans prétention, dans l'ambiance locale. Il peut passer des heures allongé près de l'eau à écouter le bruit des vagues. Et quand il n'est pas près de l'eau, il est sur l'eau que ce soit en Windsurf, Kite surf, Wind owner [Dernier terme inventé à l'instant, ne me demandez pas ce que c'est]. Il aime aussi discuter avec les habitants de R2, qui sont d'une simplicité et d'une serviabilité qui le laisse admiratif, et  qui peuvent vous parler de la mer ou de la faune marine pendant des heures. Bref, il goûte a des plaisirs que l'homme a oublié depuis des siècles et des siècles sur R1.

Cela faisait quatre jours que Tolfren était arrivé sur Reikkist II, quatre jours de bonheur, quatre jours passés en communion avec la mer et le vent, jusqu'à épuisement.

Ce jours là, avec cette chaleur étouffante, il préféra rester à l'ombre chez lui et laisser son corps et ses muscles se remettre des efforts des jours précédent. Quand la faim se fit ressentir, et qu'il vit qu'il n'avait plus rien a manger, il décida d'aller acheter du poisson et d'autre provision au ports.
Il n'enfila qu'un bermuda treillis bleu/gris/noir, une vieille chemise blanche presque transparente et des tongs et sortit du hamac dans lequel il se trouvait en s'étirant longuement.

Quelques dizaines de minutes plus tard, après avoir acheté ce qui lui fallait, il décida d'aller passer le bonjour à Vik, le gérant du troquet du coin, avec qui il faisait de temps en temps des sorties en mer. A peine entré, il n'eut pas besoin du signe des yeux de ce dernier pour remarquer les quatre hommes qui marmonnait entre eux à une table. Ces individus avait  quelque chose de pas net et contrastaient totalement avec les gens autour d'eux qui parlaient a haute voix et riaient. Trois d'entre eux était de vrais mastodontes et il semblait écouter attentivement le quatrième homme, plus petit et mince, entièrement vêtu de noir (capuche comprise), et qui se trouvait dos à Tol.


Tolfren s'approcha du comptoir, salua Vik, lui demanda une bière, puis en profita pour le questionner à voix basse sur ces étrangers.


"Les trois costauds sont arrivés il y a au moins deux heures avec l'air d'attendre quelqu'un. Ce quelqu'un est arrivé il y a pas longtemps, et maintenant il l'écoutent attentivement... Je suis désolé, je ne sais rien de plus..."

Tolfren se demanda que faisait des individus comme ça ici... Étaient-ce encore des chasseurs de primes qui en voulaient après sa vie ou son argent? Ou alors ils venaient le chercher pour une mission urgente? Jamais il n'avait été importuné sur R2, pourtant il ne voyait que ça... Il fouilla un peu dans le sac a dos contenant ses courses pour y retrouver ces pistolets qu'il plaça a portée de main, près a dégainer.
Puis il décida à aller parlers au 4 hommes, qui ne connaissait peut-être pas son apparence, car sinon il l'aurait certainement déjà reconnu, et abordé ou attaqué.
Il prit un air décontracté et s'approcha de leur tables. Une fois arrivé, il encaissa les quatre regards qui le scrutaient de la tête au pieds d'un air franchement pas amical, et se décida a lancer d'un air joyeux et avec l'accent local:


"Bonjour étrangers!"
(Ce qui était un peu osé de sa part puisqu'il n'était pas non plus de R2. N'importe quel habitant local aurait d'ailleurs reconnu l'imposture de son accent, qui n'était pas si mal fait pourtant...)

"Je peut vous aider? Vous cherchez quelque chose? Quelqu'un?"


Revenir en haut
MSN
Némésis
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 67
Localisation: RI
Emploi: Trafiquante d'armes
Planète d'origine: Kailash
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar 7 Sep - 22:33 (2010)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

(t'en fais pas, c'est parfait. Et au fait, sympa l'avatar bibi fuck ! Même s'il ne vaut pas mes bishis... )

Dutch se posa la première question : "mais qui est cet hurluberlu ?"

John se posa la suivante : "Qu'est-ce qu'il nous veut, ce vacancier à la noix ?"

Smith se posa la dernière : "Est-ce que je le bute tout de suite ou est-ce que j'attends qu'il comprenne tout seul qu'il n'est pas le bienvenu ?"

Mais ce fut Tybalt , qui ne s'était même pas retourné, qui parla, de sa voix mécanisée.


"Arrière tu n'es pas bienvenu Tiens, tiens. On a de la visite, on dirait."

Il se retourna et jaugea son interlocuteur un petit moment. Il connaissait cette tête... Sans doute... Elle lui était familière...

Dutch amorça un mouvement vers sa ceinture, mais Tybalt l'arrêta d'un regard. Puis il revint au visage du jeune homme. La position de sa main était trop détendue. On ne chasse pas des étrangers avec un sourire sur le visage, encore moins quand ils ont l'air aussi antipathiques.

Où donc avait-il bien pu voir cette trombine ? Sans doute dans l'un de ses nombreux dossiers : celui des clients avérés ou potentiels, celui des autres contrebandiers, celui des chasseurs de prime.

Vu sa dégaine, il n'était certainement pas un client. Et puis même, le contrebandier s'en serait souvenu. Ensuite, il était peu probable qu'il fût lui-même contrebandier : il était seul, et pas assez discret avec sa technique d'approche. Restait la dernière hypothèse... Et c'était la plus probable.


"Donc, M. le chasseur de primes,reprit calmement Tybalt,pourrais-je savoir ce qui vous amène à notre table ?"

John, Smith et Dutch ne bougèrent pas d'un poil, même s'ils s'étaient tendus à l'appellation. Tous les trois avaient désormais la main sous la table et avaient sans nul doute posé leur arme sur leurs genoux. Ils étaient à quatre contre un (Tybalt disposait d'un tas d'armes-bracelets...). Même en admettant qu'il fût un bon chasseur, c'était une différence à ne pas négliger. A l'autre bout de la pièce, le propriétaire du bar avait ouvert de grands yeux effrayés.

A l'écoute de sa question, un ricanement métallique s'échappa du masque de Tybalt.


"Dis donc, gamin, tu n'as pas l'air pro dans l'art de mentir, donc déballe ce que tu veux, et vite, tu seras gentil, j'ai autre chose à foutre."

Son pied écrasa celui de John sous la table, il avait légèrement bougé, comme pour ajuster la portée de visée de son canon. Le géant n'eut pas la moindre réaction, mais il se redressa, signifiant à son patron qu'il avait compris le message. On ne menace pas un chasseur de primes à moins d'avoir la preuve que c'est votre tête qu'il veut. C'était une chance qu'il ne connaisse pas Tybalt, il ne fallait pas trop pousser l'avantage.

"Je répète,reprit-il calmement de sa voix la plus douce,si tu as quelque chose à dire, c'est le moment, ça permettrait que chacun reparte de son côté sans dommages."


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tolfren
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2010
Messages: 201
Localisation: Reikkist 2
Emploi: Chasseur de primes
Planète d'origine: Elpa
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Sep - 18:23 (2010)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

Edit 24/09

Maintenant qu'il avait vu son interlocuteur de face, et que celui ci l'avait démasqué, Tolfren avait la certitude d'avoir déjà entendu parler de lui.
Cet accoutrement si chaud par un temps où on ne peut être à l'aise qu'en tongs et en short, ce masque étouffant dont la seule vision fit perler une goutte de sueur sur sa nuque, ces trois hommes de mains... Oui, ça lui revenait...


Quand il venait de rentrer dans le métier, quelques années plus tôt, un chasseur de prime très expérimenté lui avait conseillé de se méfier des missions à trop forte prime, et même de les éviter, surtout au début. Tolfren ne savait pas si l'homme voulait réellement le protéger, ou seulement l'effrayer afin de garder les meilleures missions pour lui, toujours est-il qu'il l'écouta attentivement:

Un jeune et inexpérimenté chasseur de prime du nom de Dan, était complètement focalisé sur l'argent. Il en voulait toujours plus et parcourait Reikkist à la recherche des primes les plus élevées. Le problème c'est que son expérience était insuffisante pour ce genre de missions, et même si il s'en sortit pendant une courte période, cela le conduisit bien vite à se frotter à trop fort pour lui.
Il devait alors tuer un contrebandier du nom de Tybalt. Le problème, c'est que ce Tybalt est souvent bien renseigné, et n'hésite pas a aller chercher lui-même ses renseignements sur d'autres planètes [auprès d'un vieux radoteur dans une cabane perdue sur une plage par exemple].
Ainsi, il attendait Dan de pieds ferme et quand celui-ci tenta de l'assassiner, il fut transpercé de 5 tirs de blasters: 2 de Tybalt et 1 de chacun de ses hommes de mains.


Ou, dans les termes du vieux chasseur de primes:
"Ecoute moi bien ljeunot! Y'avait un mec comme toi qui voulait se lancer dans l'métier... Dan qu'il sapplait. Il voyait pas plus loin que le bout de son nez, et... il pensait qu'a la thune! Resultat il s'est foutu dans des merdes pas possibles, heureusment pour lui c'était un mouleux, mais bon la chance tourne comme on dit...
'Fin bref un jour il a voulu buter un certain Tybalt, un ptit merdeux de contrebandier. Cette tapette est même pas capable de sprotéger tout seul, il a besoin de 3 gros balèzes qui le suivent partout ('fin ils f'rait pas long feu contre moi... bahahahahahahaehreuhTEUH TEUH TEUH *tousse et s'étrangle dans son rire*)
'Fin bref ce lascar est malheureusement putain dbien rencardé et en plus il splanque super bien et personne connait son visage... Inutile de te dire que au moment ou Dan à commencé a srenseigner sur lui, le tyty savait déja où il habitait, le nom de son chat, et avec quel PQ il storchai héhéhéhréhréhrrrrrreeeeeeeuhhhh.
Il s'est fait buter comme une merde. Ah j'en ai entendu et vu des morts pas glorieuses, mais se prendre 5 tirs alors qu'il avait même pas sortit son pti blaster, ça a du lui faire tout drôle!
'Fin bref tout ça pour tdire de pas te fourrer dans des trucs qi tdépasse pour l'instant, et de laisser le boulot de pro aux pros beau gosse hein hein Allez Ciao et bonne chance jeunot!"



* Hmm oui j'en suis sur... Ces hommes sont ceux qui ont tués ce pauvre Dan... "pauvre Dan" quelle ironie pour quelqu'un qui est mort à cause de l'argent.... En tout cas, ce Tybalt ne devais pas s'attendre à tomber sur moi ici, car sinon il n'aurait pas manqué de me montrer qu'il connait mon prénom...  Il n'est peut être même pas certain que je suis un chasseur de prime, et il a juste vu ma photo dans un de ses dossiers.
De plus il veut savoir ce que je fait ici. C'est une bonne question d'ailleurs, et si je continue de réfléchir avec cet air bête je vais commencer à attirer ses soupçons et aggraver une situation qui est déjà loin d'être agréable pour moi.
Bon vu que je ne saurais même pas expliquer ma présence sur R2, qui n'a d'autres raison que du pur glandage, ce qu'un contrebandier comme lui aurait du mal à croire de la part d'un chasseur de prime s'adressant à lui, je pense que je vais plutôt jouer la carte du contrebandier, qui est ici pour un quelconque trafic... J'aurais au moins une petite chance de ne pas me faire trouer, et dans le cas ou il a la certitude que je suis chasseur de prime, ça ne changera pas grand chose à la situation... J'ai rien a perdre :P *

Tolfren sa passa la main qui n'était pas sur le sac dans les cheveux, puis fronça les sourcils et annonça d'un air sérieux et légèrement offensé:

"Chasseur de prime hein? Il est vrai que je ne suis pas un gars du coin... Mais vous vous trompez sur ma profession, qui est en fait la votre. A vrai dire, quand je vous ai vu, je me suis demandé pourquoi vous étiez ici. Si j'ai d'abord cru que je m'étais fait doubler a propos de la cargaison que je dois récupérer demain, je suis tout de suite revenu à la raison: vous ne vous intéresseriez pas à quelque chose d'aussi peu de valeur (je ne m'étendrais pas dessus, c'est "secret professionnel" comme on dit)"

*clin d'œil*

"Je suis donc venu vous parlez par curiosité, et... pour pimenter un peu les choses, j'ai tenté l'anonymat, mais en sachant bien qu'un "collègue" tel que Tybalt démasquerait la supercherie..."

Tol sourit, puis repris d'un air embarrassé en se repassant la main dans les cheveux derrière la tête:

"Cependant je ne m'attendais pas à ce que vous me preniez pour un chasseur de prime... "

Tol regarda tour a tour ses tongs, Dutch, John et Smith, comme pour prendre ces derniers a témoin:

"Franchement... Vous imaginez un chasseur de prime qui se promene comme ça? Vous croyiez sérieusement que j'étais là pour le tuer??"

Un sourire en coin se dessina sur son visage, et il retint un rire... puis reprenant plus sérieusement, mais avec le même sourire en coin:

"Bon, et qu'elle marchandise peut bien vous amener dans le même bled qu'un pauvre nouveau tel que moi?

Edit 24/09


Revenir en haut
MSN
Némésis
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 67
Localisation: RI
Emploi: Trafiquante d'armes
Planète d'origine: Kailash
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mer 6 Oct - 20:57 (2010)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

[AHAHA il est trop bien, ton nouveau kit, mon ptit Toto ! Je ne sais pas si je l'ai déjà mentionné, mais ce quelqu'un a fait du bon boulot ! bouh ! Moi, me vanter ? Jamais, voyons... Juste fière de moi XDDD]

Le premier réflexe de Tybalt fut de se demander s'il valait mieux continuer à le laisser débiter des conneries, ou le faire taire tout de suite. Bon, après mûre réflexion, il semblait plus sage de le laisser continuer sur sa lancée.
Il disait ne pas être un chasseur de primes… En fait, techniquement, il n’avait pas non plus la dégaine d’un chasseur de primes. Enfin, quel genre de type irait en mission en tongs, avec sa chemise ouverte et un short hawaïen comme ça ? Et puis, les blasters dans le sac… Pire qu’un débutant…

Bon, elle avait déjà vu pire. Une espèce d’avorton, qui se proclamait chasseur de primes, mais n’aurait jamais réussi à toucher un éléphant à un mètre avec son blaster. Ca remontait un peu… Ce type avait deux mains gauches, mais pour prouver le contraire au monde entier, il avait décidé de se lancer à la poursuite d’une prime. Il avait suivi Tybalt et ses acolytes (et moins discret, ça s’appelle un éléphant dans la Galerie des Glaces), qui l’avaient attiré dans une ruelle. Là, ils avaient tenté de lui faire peur, de l’intimider à coup de sarcasmes pour le convaincre de laisser tomber… Il avait sorti son blaster… Il avait tenté de retirer la sécurité…
L’arme lui avait explosé à la figure : de lui, il n’était resté que des miettes ; Tybalt gardait sur la main gauche une trace de brûlure ; Dutch ne pouvait plus sortir sans mettre de lunettes spéciales (le flash de l’explosion l’avait aveuglé, et la lumière trop vive avait abîmé ses cellules rétiniennes). Tout ça pour un pauvre petit chasseur de primes amateur dont ils ne se rappelaient même pas le nom…
Après coup, ils avaient entendu dire que la rumeur s’était propagée chez les chasseurs que Tybalt et ses hommes avaient abattu de sang-froid le pauvre petit gamin qui leur courait après… Bah, au moins, ils n’auraient plus de boulets qui tenteraient de se mettre en travers de leur route.

Hum. Fin de la digression. Revenons à nos moutons.

Voilà que le bleu s’installait à leur table, comme s’il n’avait pas remarqué les flingues pointés sur lui, comme si quelqu’un l’avait en fait invité à s’asseoir parmi eux. Dans son discours mielleux, Tybalt n’aurait su déterminer ce qui était le plus pathétique : son assurance exagérée, son clin d’œil de dragueur, ou cette habitude qu’il avait de se passer la main dans les cheveux pour les plaquer en arrière. Non mais vous vous rendez compte… Un clin d’œil… A Tybalt… Et encore, il ne savait même pas ce qui se cachait sous la cape !
De l’humour. Avec les trois grands bonhommes qui n’en croyaient pas plus leurs yeux que leur patron. Et quand il se mit à poser des questions… C’en fut trop.


« Collègues ? » demanda doucement le contrebandier, avec ce ton doucereux et sarcastique qu’il employait généralement avant d’exploser.
Il se leva de son siège, sous le regard attentif des quatre hommes qui entouraient la table. Dutch échangea un coup d’œil avec John et Smith. C’était le calme avant la tempête.

Tybalt contourna la table jusqu’à l’endroit où était assis le nouvel arrivant, et il s’appuya contre elle pour lui faire face. Il profita de ce que son interlocuteur était assis pour le toiser. D’où il était, celui-ci ne pouvait voir que très vaguement les yeux du contrebandier, masqués dans l’ombre de son capuchon.


« D’une, nous ne sommes ni tes amis, ni tes collègues, mon gars. De deux, nous ne sommes pas des ados en chaleur, alors tu peux arrêter tes mimiques de beau gosse, ça m’insupporte. De trois, si tu veux de l’info… »

Il réfléchit un instant. Le jeune homme n’était pas mal bâti, il avait une attitude bourrée d’assurance, donc ça pouvait aussi bien être un gros coup de bluff qu’un excès d’ego (pathologie dont sont atteints la plupart des ptits nouveaux qui veulent se prendre pour ceux qu’ils ne sont pas.
C’était tentant, de le virer de la taverne à coups de pied aux fesses, mais après tout, si c’était vraiment une nouvelle recrue parmi les contrebandiers, la situation pouvait se retourner à l’avantage de Tybalt. La mission qui attendait son équipage s’annonçait grosse, énorme même, et il était peu probable qu’un peuple guerrier leur cédât les neuf armes qu’ils cherchaient sans protester. Or, ils avaient beau être forts, ils n’étaient que quatre…

Et puis, il y avait autre chose. Quelque chose, dans l’attitude effrontée de ce vacancier à deux sous, respirait le toupet et la témérité… Tout le monde ne s’incruste pas à la table de l’équipage de Tybalt avec un sourire aux lèvres, sans armes ! Quelque part, c’était un bon point pour lui : quelqu’un qui ne se laisse pas intimider a du potentiel, il suffit de lui apprendre à bien l’utiliser. C’était ce que Némésis avait toujours appliqué dans l’éducation de ses filles…


« Toute info a un prix. Si tu veux une info, dis-nous quel prix tu es prêt à payer pour l’obtenir. »

Dutch ne cilla pas mais il garda les yeux rivés sur son chef. Tybalt, sentant ce regard sur sa nuque, savait très bien ce que ça voulait dire… Non, il n’était pas sûre qu’il faille lui faire confiance. Mais il était clairement en position d’infériorité face à ces experts du métier, qui eux mêmes avaient besoin de main d’œuvre pour faire perdurer leur entreprise. Il ne restait plus qu’à trouver l’arrangement qui satisferait tout le monde.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tolfren
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2010
Messages: 201
Localisation: Reikkist 2
Emploi: Chasseur de primes
Planète d'origine: Elpa
Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Nov - 01:49 (2010)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

Tolfren n'étais plus vraiment d'humeur à rigoler.
Depuis le début de la conversation, Tybalt l'avais pris de haut, mais voilà qu'en plus maintenant il se sentait offensé, par quoi? Un clin d'oeil faussement "complice"? Un air goguenard auquel il n'est pas habitué?
C'est sur qu'avec ses bouledogues en permanence avec soi, on devait commencer à se prendre pour un maître, et prendre l'habitude et le plaisir de parler aux autres comme à des chiens...
Mais quand même: se voir sortir "nous ne sommes ni tes amis, ni tes collègues" de la part de quelqu'un qui le tutoyais depuis sa deuxième phrase (alors que Tol continuais de le vouvoyer), puis qui enchainais sur un "mon gars", c'était un peu le monde à l'envers.

Tol laissa Tybalt se féliciter de la supériorité qu'il pensait avoir sur Tolfren, et qu'il ne cachait pas en le toisant ainsi, et en monnayant ses informations sur un ton sarcastique.
Ce contrebandier pétait vraiment plus haut que son cul, et Tolfren décida de lui faire comprendre qu'il n'était pas un petit toutou de plus.
Il fixa l'endroit sombre ou se trouvait les yeux de son interlocuteur, tout en commençant à se balancer sur sa chaise.

Pendant qu'il préparait sa réponse, et que les secondes s'écoulaient, les molosses étaient de plus en plus agités, comme si chaque seconde leur semblait un affront de plus a Tybalt, ce qui n'est pas vraiment faux.
Tolfren s'en amusa du coin de l'œil mais continua de se balancer en fixant l'homme en noir qui semblait lui retourner son regard.

Après 36 secondes d'un silence plus lourd que des mots, Tolfren décida qu'il était peut-être temps de donner une réponse à cette question qui en méritais bien une...

Il arrêta de se balancer, se redressa sur sa chaise, puis répondit enfin a Tybalt.

Il parla calmement et très lentement, comme pour expliquer le sens d'une chose à un enfant:


"Ecoute Tybalt, j'ai bien vu que je suis pas ton ami, mais je suis pas non plus ton homme de main, alors évite de m'appeler "mon gars", "gamin", ou autre choses de ce genre là, merci.
Tu me demandes ce que je suis pret à payer pour savoir pourquoi tu es ici? Après m'avoir cru chasseur de primes, on dirait que tu me prends pour un journaliste de je ne sais quelle chaîne à la recherche du dernier scoop.
Malheureusement j'achète rarement les infos... et quand je le fais, c'est auprès de personnes de confiances...."


Tolfren se leva calmement (pour bien montrer que se geste n'avait aucune forme d'agressivité). Il fixa quelques instants encore Tybalt, qui se trouvait maintenant à sa hauteur, puis avant que celui-ci ne puisse répondre, il enchaina sur une voix naturelle et un ton conciliateur, en faisant quelques pas autour de sa chaise, au son des *clap* *clap de ses tongs:

"Bon, je pense qu'on est partis sur de mauvaises bases, et je sais que c'est en partie de ma faute. Alors écoute... Je ne sais pas si tu t'attendais à ce que sorte gaiement mon argent, mais pour l'instant je vais me contenter de remplir nos verres vides, et... dans le cas ou tu voudrais plus, je te prie de me dire ce que tu souhaiterais afin que je voie... si c'est dans mes moyens."


Il se retourna et lança "Vik ! 5 bières ste'plait! Tu mettra ça sur mon compte"
Puis il se rassit et attendis la réaction du contrebandier (et sa bière pasque cette chaleur sa donne soif!!!)


Revenir en haut
MSN
Némésis
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 67
Localisation: RI
Emploi: Trafiquante d'armes
Planète d'origine: Kailash
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 23 Déc - 23:11 (2010)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

Il y eut un grand moment de silence quand le petit d'homme se fût rassis. Scotchés, John et Smith échangèrent un regard discret et rapide. Dutch ne détacha pas son regard de la nuque de son patron.

Tybalt hésita. Pour le moins surprenant que ce changement d'attitude. Et ce n'était rien de le dire. Et s'il savait aussi bien jouer un rôle, ça ne l'en rendait que plus potentiellement dangereux... ou potentiellement utile.
Un de ses sourcils s'était levé sous sa capuche. Oui, il venait de prouver qu'il pouvait aussi bien être ce qu'il prétendait qu'autre chose... Mieux valait redoubler de prudence.

En même temps, il ne se sentait pas attaqué dans son honneur. Plutôt... Mis au défi. Le gars était en train de le provoquer en duel. Pour savoir qui dominerait la situation. Il allait falloir redoubler de prudence et d'habileté.

Le premier son qui brisa le silence fut (en oubliant ce ridicule bruit de tongs...) un léger "humpf" métallisé. Ce n'était pas du mépris. En fait, par là, Tybalt reconnaissait avoir perdu la première manche.


"Je t'appellerai "mon gars" comme ça me chantera, jusqu'à ce que tu me donnes une raison pour changer d'appellation. Je m'en voudrais que tu prennes ça comme une marque d'estime ou une distinction de ma part."

De nouveau, le contrebandier encapuchonné retourna à sa chaise d'un pas tranquille, tandis qu'aucun de ses acolytes ne lâchait leur invité des yeux.

"Quand aux informations , je n'ai jamais parlé d'argent. Je pensais plutôt à un échange de services. Entre "collèques", comme tu le dis si bien."

Le barman leur apporta de nouvelles bières. Tybalt n'avait pas fini la précédente, et ne fit pas un geste vers la nouvelle, mais ses acolytes burent la leur, gorgée par gorgée, tour à tour, prudemment.
Ce n'était pas que le rafraîchissement ne lui faisait pas envie, simplement... Enlever son masque en terrain inconnu était la dernière des choses à faire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tolfren
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2010
Messages: 201
Localisation: Reikkist 2
Emploi: Chasseur de primes
Planète d'origine: Elpa
Masculin

MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:11 (2011)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

[Le post est court mais fini ^^']



Tolfren, qui était en train de descendre sa bière avec entrain, s'arrêta soudainement en la gardant a la bouche, et leva les yeux vers Tybalt dont il tentait toujours vainement de percer masque. Le mot service venait d'être prononcé, et grâce à lui se confirmait la petite intuition qu'en fait, ce Tybalt avait quelque chose de pas commode à faire, que de l'aide ne lui serait pas de refus, bref, qu'il y avait de l'action en perspective!

Il reposa sa bière avec un sourire mousseux (qu'il se hâta de transformer en sourire tout court d'un geste de la main).

"Hmm, tu parle d'échange de service alors que je demandais seulement ce que tu faisais là, en fait j'en déduis assez facilement que c'est plutôt toi qui a besoin de mes services. D'autant plus qu'il serait un peu illogique que tu profites de mes services en échange de la raison pour laquelle tu me les demandes, car bien sur en t'aidant je la saurais forcément donc ça n'as plus trop d'intérêt pour moi, enfin j'aurais eu ce que je voulais à la base en venant te parler mais quel intérêt, je veut dire d'un point de vue a la fois humain et matériel si ce n'est que eh mais attends jsuis en train de parler tout seul là >.<"


Tout en parlant il avait baissé le ton petit à petit jusqu'à parler complètement dans sa barbe, laissant Tybalt et devenant son propre interlocuteur...
Il se ressaisit, arrêta de se frotter le menton tout en regardant ailleurs, fini ce qui lui restait de bière cul-sec et reprit:


"Je sens qu'en t'aidant je vais me fourrer dans un truc qui me dépasse, mais tu as de la chance car j'adore me sortir de situations dangereuses, du moment qu'elles me procurent assez d'adrénaline, de fun, et que j'en sorte vivant! ha ha ha...  Alors voilà, est-ce que le fameux service en vaut la peine? A toi de me le dire."


Revenir en haut
MSN
Némésis
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 67
Localisation: RI
Emploi: Trafiquante d'armes
Planète d'origine: Kailash
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Ven 4 Fév - 21:39 (2011)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

Un sourire carnassier s'étendit sur le visage du contrebandier. Toute la salle aurait pu en profiter, n'eût été ce masque de fer qui lui dissimulait le visage.

"T'as tout compris."se contenta-t-il de dire sans même prendre la peine d'essayer d'écouter ce que l'autre marmonnait.

Il attendit patiemment que celui-ci se décide à donner une réponse. Effronté comme il était, il était improbable - non, impossible qu'il refuse de satisfaire sa curiosité. Finalement, cette situation arrangeait tout le monde, même si il fallait se douter que ses hommes de main n'apprécieraient pas sa décision, qu'ils jugeraient de prise "à la légère". En fait, c'était une question de flair, et Tybalt flairait qu'à défaut de se fier à l'étrange individu qui lui faisait face, celui-ci pourrait sûrement lui être utile pour ce qui était de la dite mission.

La réponse attendue ne se fit pas attendre. Ignorant toujours sa bière (si seulement l'autre n'avait pas été là, il n'en aurait fait qu'une gorgée tellement il avait soif), il regarda un instant le jeune homme, la tête légèrement penchée sur le côté. Bien sûr, il voulait savoir. Le tout était de lui en dire suffisamment pour attiser encore sa curiosité, tout en n'en disant que le moins possible afin de ne pas éveiller les soupçons des gens alentours, ou de se confier plus que nécessaire à quelqu'un qui était encore pour l'équipe un parfait inconnu. Si seulement il avait eu ses dossiers sous la main... Il aurait pu vérifier la sincérité de l'autre, ou son bluff. Mais les précieux dossiers étaient sur son vaisseau. Qui était également l'endroit le plus sûr pour ce qui était des informations communiquées. Les murs du monde avaient des oreilles, mais ceux du vaisseau de Tybalt étaient muets comme des tombes.

Oui. C'était ça la solution...

Le contrebandier se pencha en avant et parla à voix très basse :


"Un client très riche nous a contactés il y a quelques jours. Il aimerait qu'on retrouve pour lui des objets... Disons, des genres de reliques, dont on n'a pas encore réussi à déterminer s'il était possible de mettre la main dessus. Nous avons encore des informations à trouver, et les transactions qui s'annoncent seront sans doute mouvementées."

Dutch jeta un regard suspicieux autour de lui, puis lança un coup d'oeil appuyé à son patron. Personne ne les surveillait, mais on ne pouvait être sûr de rien. Tybalt baissa encore la voix.

"Je ne peux pas trop donner de détails ici. Si tu décides que ça t'intéresse, je te propose de nous suivre jusqu'à un endroit sûr. Ce serait dommage que de telles infos tombent dans les mauvaises oreilles."

La balle était désormais dans le camp de l'adversaire. Tout en sachant qu'il en avait tout de même trop dit pour pouvoir se permettre de laisser partir le bleu en cas de refus, Tybalt attendit une réponse de sa part, sans se démonter le moins du monde.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tolfren
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2010
Messages: 201
Localisation: Reikkist 2
Emploi: Chasseur de primes
Planète d'origine: Elpa
Masculin

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 19:35 (2011)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

Tolfren écouta attentivement son interlocuteur, qui en venait enfiiiin au fait.
Ainsi il était à la recherches de "reliques" qu'on ne trouverait peut-être jamais... Ce discours aurait probablement intéressé Tol si il avait été le petit contrebandier pour lequel il se faisait passer. De plus, ces reliques avaient certainement une très forte valeur.
Mais l'argent n'intéressait pas vraiment Tol (même si a force de dépenser à droite et à gauche, il allait devoir faire attention).
Il n'eut cependant pas le temps de penser à refuser que déjà Tybalt avait rajouté que les transactions seraient certainement mouvementées. Tout à coup cela gagnait pas mal d'intérêt !
Il restait cependant un problème, c'est que le contrebandier finirait bien par se rendre compte qu'il était en fait un chasseur de primes, et il pourrait se fourvoyer sur les raisons de ce mensonge, comme par exemple croire qu'il était là pour l'espionner, pour lui voler les reliques, voir même pour le tuer.
Et si Tybalt avait compris la supercherie depuis le début ? Et si il comptait l'amener dans un "endroit sûr" juste pour lui régler son compte a l'abri des regards ?

*Bon, je ne veux pas me faire trucider pour une raison aussi bête, donc je dois prendre les devants et m'expliquer sur le trajet...*


"Ok ça m'intéresse. Je vous suis. Attendez moi a la sortie, je vais régler l'addition au comptoir."


Revenir en haut
MSN
Némésis
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 67
Localisation: RI
Emploi: Trafiquante d'armes
Planète d'origine: Kailash
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 16:47 (2011)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

Tybalt fixa un instant le jeune contrebandier. Mh. Drôle d'absence de réaction par rapport à la marchandise...Tandis qu'il se levait et se dirigeait vers le comptoir, le visage encapuchonné se tourna vers celui de son acolyte à la peau noire. Il se pencha légèrement vers lui, et murmura :

"Regarde la liste pour moi."

La voix mécanisée rendait le message incompréhensible, mais Dutch avait compris : il connaissait bien son boulot. Il se faufila le plus discrètement possible (soit pas très discrètement) jusqu'à la porte du bar, suivi de près par John et Smith, qui attendraient leur chef et leur invité à la porte. Tybalt recula brusquement sa chaise et se dirigea à son tour vers le comptoir. Il s'accouda près du jeune homme qui réglait l'addition.

"Je me demande à quel point tu nous serais utile. Qu'est-ce que tu sais faire, exactement ?"

Il transpirait de plus en plus sous sa cape et son masque, mais il n'en laissait rien paraître. Intérieurement, rien ne le faisait plus rêver qu'une bonne bière bien fraîche directement sortie du frigo de la salle de commandes du vaisseau...

Le contrebandier encapuchonné précéda Tolfren hors du bar et John et Smith lui adressèrent un signe de tête. Dutch avait bien rejoint le vaisseau. Il se tourna vers son arrière-garde en tongs.

"Je vais t'emmener dans mon domaine, je serais sûr au moins là-bas de la sécurité de mes informations. En revanche, je vais devoir te bander les yeux. Je ne tiens pas à ce que le monde entier voie où je gare mon véhicule."


Vous trouvez que ça pue le vécu ? Vous avez raison... Mais c'est une autre histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tolfren
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2010
Messages: 201
Localisation: Reikkist 2
Emploi: Chasseur de primes
Planète d'origine: Elpa
Masculin

MessagePosté le: Lun 31 Oct - 18:10 (2011)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur... Répondre en citant

Tolfren regarda Tybalt, amusé

"Ce que je sais faire? Oh pas mal de choses, mais je pense que si je résume à ma capacité à maitriser plutôt bien tout type de blasters, snipers et autres faiseurs de mort, et surtout d'en faire un usage plus ou moins réfléchi... enfin plus que certains je pense"

Son regard lorgna rapidement vers John et Smith en train de sortir du bar.

"Oh et puis on aura le temps de parler de tout ça plus tard. Tu peux me bander les yeux si tu veux... mais je tiens au moins à garder les mains libres... En tout cas puis-je passer rapidement chez moi pour prendre quelques affaires? C'est pas loin d'ici j'en aurais pas pour longtemps, mais par précaution je préfèrerai que vous m'attendiez tous ici... Disons rendez-vous dans 10 minutes au même endroit? Ou alors, si tu veux vraiment me suivre, c'est toi qui va devoir enfiler ton bandeau..."


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:06 (2017)    Sujet du message: La légende du vieux pêcheur...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist II -> Ile de Jhanar Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com