Steam Machine Index du Forum
 
 
 
Steam Machine Index du ForumSteam-Machine.netFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La marchande de Prunes
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Elpaïen -> Elpa Major -> Capitale : Elma -> Le Globe Rouge
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Edena W.R. Shäakhespeär
Elfette
Elfette

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2009
Messages: 92
Localisation: Bientôt de retour à la maison!!
Emploi: Actrice
Planète d'origine: Ys
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 17 Juin - 20:55 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

La jeune femme avait pris la direction du parking, quittant Devon avec une envie particulièrement forte de faire demi tour et de le rejoindre. Mais Edena était de ses femmes fortes qui restent sur leurs positions et qui n'en changent pas. 


Elle avait donc laissé sa superbe caisse de rêve au parking et avait regagné son appart, un duplex luxueux au dernier étage, ce qui lui garantissait à la fois une certaine sécurité et un calme auquel elle aspirait ces derniers temps.
Ouvrant la porte de l'appartement à l'aide de son bracelet, elle retrouva l'intérieur de son petit nid dont la déco était des plus Yssienne, mais bien moins surchargée que celle qui l'entourait au Globe.
L'entrée était plutôt petite et vide. En effet, les placards dissimulés dans les murs ne laissaient pas apparaitre leur contenu. On entrait ensuite sur le salon. La pièce principale de l'appart était plutôt vaste et en journée, était très bien éclairée. On y trouvait un canapé rouge sombre recouvert de nombreux coussins aux imprimés floraux, ainsi que plusieurs meubles et commodes en bois massif, sculpté lui aussi de motifs typiquement elfiques. Le tapis ainsi que le reste du mobilier contrastait assez fortement avec le sol, les murs et le plafond qui étaient d'un blanc immaculé, comme tout sur cette fichue planète. 
L'ensemble de la pièce donnait sur une baie vitrée relativement imposante ouvrait sur un balcon où on pouvait noter la présence de chaises en osier. Dans un coin, une porte donnait sur la cuisine, qui n'avait presque pas souffert des besoins décoratifs de l'elfe. En réalité, la jeune femme était assez peu souvent chez elle, et se faisait encore moins souvent à manger, ce qui explique le caractère quelque peu vide de l'endroit. Une autre porte donnait sur le fumoir, espace beaucoup plus occupé que la pièce précédente. 


Mais ce qu'l fallait noter de l'ensemble du premier étage, c'était bien sur la présence d'une grand quantité de plantes ( des vraies cette fois ) et de fleurs, ce qui permettait à Edena de ne pas déprimer quand Ys lui manquait trop. Plus loin dans le salon se distinguait un escalier fin et discret qui permettait d'acceder au deuxième étage où se trouvaient la salle de bain, la gigantesque garde robe et bien sur la chambre de la belle.


Tout était relativement bien rangé, la jeune femme avait des habitudes de célibataire et balançait assez souvent ses pompes à travers les pièces, sans parler des culottes et des chaussettes qui tranaient un peu partout, mais à part ça et le sac à main ( sans oublier les quelques cadavres de bière ) c'était propre et à peu près rangé.


Edena avait donc fermé sa porte d'entrée, avait retiré ses talons et balancé son sac à main sur une chaise qui tranait là. Elle avait traversé l'appart en se déshabillant et était montée dans sa chambre pour mettre quelque chose de plus confortable pour finir la soirée. A savoir un débardeur frappé du logo des Guns et d'une culotte en dentelles des plus sublimes.
Elle avait ensuite regagné l'étage inférieur, avait allumé la TV qui était caché dans un renfoncement du mur et avait été se rercher une bière bien fraiche au frigo. 
La jeune femme avait à peine eut le temps de zapper  ( sur NT1 pour voir la redif du catch ) que quelqu'un sonna à sa porte. 
A cette heure là...ça ne pouvait pas être l'un de ses voisins...ils dormaient déjà tous depuis des heures. Laissant la télé allumée, elle alla jusqu'à la porte d'entrée et regarda au Judas, curieuse de qui pouvait bien lui rendre visite à cette heure tardive.
O.O Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle vit Devon sur le pas de sa porte. Et bien sur, elle ouvrit directement, bien trop heureuse de le revoir si vite...en oubliant totalement la tenue dans laquelle elle se trouvait ( alala les elfes ne sont vraiment pas des pudiques ^^ ).


"Devon...qu'est ce que tu fais là ??"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Juin - 20:55 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 23 Juin - 10:43 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Les yeux fixés sur le bout de ses docs, il sursauta quand la porte fini par s'ouvrir. Il releva immédiatement la tête et eu beaucoup de mal à cacher sa gêne en se retrouvant nez à nez avec la belle, dépourvue de ses talons démesurément hauts. Il ne put soutenir le regard et baissa les yeux. La vue du logo des guns la heurta bien plus que la petite culotte et immédiatement le fit chavirer. Une culotte c'est une culotte ok, mais c'était tellement plus bon de savoir qu'elle était la seule personne sur cette planète à connaitre l'existence du bon vieux hard rock zhaarien. Depuis combien de temps n'avait il pas vu ce logo ? Il repensa tout de suite au garage, à Jill qui s'en était inspiré pour son tatouage et les peintures de l'ily, et que tout le Rosenroth avec suivit. Lui même avait manqué de peu de se faire tatouer la rose entrelacée, enfin disons que c'était le temps qui lui avait manqué.
Un sourire niais se dessina sur son visage. Et s'il avait un coup de foudre à chaque fois qu'elle ouvrait une porte, la vie serait plus belle non ? Seigneur non... Il ne fallait pas penser à des conneries pareils sinon on risque de tout faire capoter. La situation était suffisamment gênante comme ça. Il fit un effort monstre pour cesser de fixer le logo, de peur qu'elle ne croit qu'il était en train de mater ses seins ou sa culotte.


"Euh bah en fait je sais pas trop où aller... Enfin comment dire... Je me suis paumé dans tout ces étages qui se ressemblent et je ne sais plus où mon pote habite..."

Oui évidemment une fois formulé ainsi ça paraissait gros, mais il n'était pas non plus réellement capable de prouver sa sincérité. Il était déjà tout rouge, ça devrait bien lui suffire !

"Euh... Tu veux bien me faire entrer ?"

_________________


Revenir en haut
Edena W.R. Shäakhespeär
Elfette
Elfette

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2009
Messages: 92
Localisation: Bientôt de retour à la maison!!
Emploi: Actrice
Planète d'origine: Ys
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 24 Juin - 13:35 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Coup de bol ou destin, dans les deux cas, il fallait bien reconnaître que la jeune femme était vraiment ravie que mère Nature n’ait pas donné un grand sens de l’orientation à Devon. Il paraissait délicieusement timide en cet instant, et ne ressemblait plus du tout au mec sur de lui et arrogant de tout à l’heure. Elle cacha sa surprise lorsqu’il li avoua qu’il s’était paumé dans les étages, mais se rappela vite qu’il n’était pas comme ses frères à oreilles pointues ( les plans que l’on trouve dans Rhiannon ne sont là que pour nos amis (pigeons) touristes ). Elle lui sourit et l’écarta pour le laisser entrer. Une fois qu’il eut passé l’entrée, la jeune femme ferma la porte et d’un geste de la main l’invita à la suivre dans le salon où la télé était toujours allumée, diffusant toujours la redif du catch de la soirée.
 
« Fais comme chez toi, installe toi…tu veux quelque chose à boire ?? »
 
Sans vraiment attendre sa réponse, Edena se dirigea vers la cuisine et ouvrit le frigo pour voir ce qui restait dans ses réserves.
 
« Il me reste de la bière Yssienne (alcool 14% ), et ooooh tiens… »
 
Elle attrapa le butin de sa recherche et revint dans la salon avec un sourire victorieux !!
 
« Je viens de retrouver une bouteille de liqueur maison sortie tout droit de la cave familiale si ça te dit ?? »
 


Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 21 Juil - 14:25 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Ce qui était merveilleux chez Edena, c'est cette incroyable capacité à mettre Devon à l'aise en toute situation, surtout dans les plus honteuses. Il commençait à oublier le fait qu'il était venu sonner à sa porte comme un clodo alors qu'un quart d'heure avant il se la jouait beau gosse. Il n'avait donc plus vraiment d'image à sauver alors bon... Autant passer un bon moment. Devon alla en direction du canapé rouge qu'elle lui indiqua, et comme à son habitude s'affala dedans. Elle lui demanda s'il souhaitait à boire mais au lieu d'une vrai réponse, seul un espèce de meumeumement bizarre sortit de sa bouche. Par habitude il avait commencé un oui, et en réalisant qu'il commençait à être un peu pompette, il avait terminé en non merci. Peut être que c'est ce merci qui avait bloqué sa gorge, le manque de pratique voyez vous, mais il finirait certainement par s'y habituer, l'amour ça vous change un homme.

Devon la regarda partir comme un flèche dans la cuisine sans évidente prise en compte de sa réponse bafouillée. Bizarrement, au lieu de se sentir vexé qu'on ne se soucis pas de son avis, il laissa couler. Sa mauvaise foi légendaire était étouffée par toute l'attention qu'il mobilisait pour fixer la petite culotte qui partait au loin. Il avait bien entendu déjà pas mal maté pendant la soiré et avait même effleuré ses fesses en dansant, et avait déjà une petite idée de leur fermeté. Mais là le spectacle aurait rendu la vue à n'importe quel aveugle. Gauche, droite, gauche, droite, loué soit le messie pour son balancement de hanches. Gauche, droite, gauche, droite, seigneur il s'agit peut être de Saint Satan ? Un cul aussi infernal me direz vous, c'est bien possible.

Alors qu'il était en train de débattre de questions théologiques, une autre hypothèse lui apparu. Et s'il était dans la matrice ? Non parce que là on arrive à un stade de rp absolument irréaliste et infiniment graou ! La belle lui ouvre sa porte au beau milieu de la nuit, uniquement vêtue d'une petite culotte, d'un tee shirt de hard rock et... Oh seigneur le catch ! Il fut coupé dans sa réflexion par un cri qui s'échappa de l'écran géant. La belle regardait le catch ! Comment Dieu (cet enfoiré) aurait put créer femme aussi parfaite ! Non ça ne pouvait être que le fruit de son imagination. En réalité Devon devait se trouver dans un coin du parking, la tronche dans son vomi en train de faire un coma éthylique et les dernières images que son cerveau suffoquant lui envoyaient étaient les plus douces qu'il puisse imaginer ! Oui, ça ne peut être que ça... le pouvoir de la matrice ! Aller hop téléchargement programme "nuit torride"  complet ! Performances sexuelles +10 ! Endurance +10 ! Charisme elyesque +10 ! Et euh Intelligence -30... mais bon ça on s'en fout, l'important c'est d'avoir une dernière belle image de ce monde.

A ce moment précis où il se sentait l'âme d'un paladin victorieux, Edena apparu dans le séjour, une bouteille de liqueur de poire millénaire à la main. Seigneur... Devon se ressaisit. Si Dieu existe, ou pire, si tout ceci était le fruit de son imagination elle lui ferait boire la liqueur sur sa poitrine de cochonne... ce que visiblement elle ne fit pas. Il conclu une nouvelle fois que Dieu n'existait pas en la voyant sortir deux verres, mais fut quand même content de constater que cette scène existait ailleurs que dans son esprit lubrique.


"B... Bien sur."


Il la regarda servir en constant qu'une fois de plus le cliché était vrai, et que tout les elfes sans exception avaient un alambic dans leur cave. Combien de fois Emrys lui avait apporté des tords boyaux de fabrication maternelle ? Toujours de l'alcool hein, jamais de pâtisseries. Le brave garçon n'avait pas intérêt à empoissonner ses amis.

Devon tourna la tête en direction de la télé et son attention fut immédiatement capté par l'écran. A l'intérieur d'une cage en fer entourée de pin up en bikini, Kingsize Caféïne taclait méchamment Bouni Coton qui n'allait surement pas tarder à rentrer chez sa mère. Djoe Djoe qui arbitrait, siffla la faute et Bouni Coton reprit l'avantage.


"Tu soutient lequel ? Perso j'ai toujours un faible pour les méchants."
_________________


Revenir en haut
Edena W.R. Shäakhespeär
Elfette
Elfette

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2009
Messages: 92
Localisation: Bientôt de retour à la maison!!
Emploi: Actrice
Planète d'origine: Ys
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 21 Juil - 22:57 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Lorsque Dieu créa le monde, il créa un bon paquet de chose. Il créa la flotte et les titites fougères d’amour, il créa les montagnes et les bêtes en tous genres…il créa aussi l’homme et la femme qu’il fit imparfait ( parce que tout le monde le sait c’est pas drôle lorsque quelque chose est tout beau tout lisse ) ( et en plus on dit qu’Il créa l’Homme à son image…donc Dieu=imparfait !! XD ). Or, dans un instant d’égarement, et aussi parce qu’il avait un peu picolé avec ses potes Allah et Bouddha, Dieu, avec l’aide de son confrère et ami Satan, créa le Fantasme. Et pour matérialiser cela, ils créèrent ensemble…deux femmes ( et oui car dans mon grand délire féministe j’ai décidé qu’il n’y aurait point de mâles dans mon histoire ). L’une d’elle serait la matérialisation de tout ce dont un homme rêve de trouver chez une femme, et l’autre, travestie en homme, serait la représentation de tout ce que les femmes espèrent trouver chez un homme…
Tout cela pour dire…que c’est la seule solution que j’ai trouvé pour expliquer la perfection d’Edena.
 
La jeune femme s’installa à son tour dans le superbe et très confortable canapé et prit son verre. Elle porta le breuvage à ses lèvres et le trouva bien évidement délicieux. C’était fort et sucré, un alcool typiquement Yssien, un truc qui arrache mais qui pourtant passe comme du petit lait.
 
« Perso je préfère  ceux qui prennent pleins de coups pendant le combat et qui à la fin fond bouffer la poussière à l’autre…Mais c’est plus ce que c’était… »
 
Elle but une autre gorgée avant de continuer son discours.
 
« Enfin c’est vrai que ça détend… il faut bien ça pour décompresser un peu…c’est ça ou Arte ( chaîne Yssienne bien entendu ).  Mais ces derniers temps ça me déprime de regarder des reportages sur les pleupleus  de chez moi, et puis c’est toujours mieux de voir en vrai.»
 
La jeune femme ne regardait plus la télévision, son regard c’était porté sur l’homme assit juste à côté d’elle qui  semblait quelque peu tendu…c’est vrai que ça devait être un peu bizarre, ils se connaissaient à peine et les voila à picoler en matant le catch, sans oublier sa tenue quelque peu…sooooooooo so sooooo sexy !! Il y avait de quoi être mal à l’aise, même quand on a +200 en charisme.
 
« Ca fait une éternité que je ne suis pas allé voir un vrai match… »
 
L’envie de sauter dans le premier vaisseau en direction d’Ys lui serra le ventre quelques instants. Elle respira profondément, ferma les yeux et fini son verre. Elle se rendit alors compte à quel point la présence de Devon lui faisait du bien. Être avec lui, lui parler, relevait à la fois du jeu, et d’une certaine sincérité. Elle se sentait le besoin d’être sincère, de s’ouvrir à quelqu’un, la possibilité d’apparaitre à l’autre aussi fragile que de la porcelaine. L’homme qui se trouvait assis à côté d’elle n’était pas parfait, et au fond, elle ne l’était pas non plus, alors pourquoi pas ? Pourquoi se retenir de vivre ?
 


Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 22 Juil - 10:19 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

"Euh... moi non plus à vrai dire..."

Il repensa aux combats sauvages qui se faisaient dans les caves glauques de zhaari et se sentit soulagé de n'avoir jamais eu à fréquenter ce milieu. De même il continuait à prier le ciel que ni Emrys ni Djoe Djoe ne l'entrainent dans ce genre d'embrouille. Il avait déjà eu suffisamment de problèmes en trainant avec les garages, et n'avait absolument pas l'intention de se mettre aux combats de chiens, rats, coqs, bébés etc...

"J'imagine que sur Ys l'ambiance qui entoure ce genre de combat est plutôt sympa... A Zhaari ça prend tout de suite une autre tournure nettement moins euh... familiale, et très franchement ça me fout les boules d'allumer la télé et de tomber sur un lynchage dans un cave filmé avec un portable.... Je n'ai pas non plus envie que ma gosse voit ce genre de chose. Par contre j'aime bien les matchs yssiens, c'est plus un show télé qu'un règlement de compte. C'est un ami elfe qui m'a fait découvrir ça et j'avoue avoir pas mal accroché. Ca me plairait bien d'y assister en vrai, mais j'ai pas la tunne alors tant pis ! Je me suis branché sur le câble de l'immeuble d'à côté pour recevoir les chaînes d'Ys. Je ne comprend pas ce que ça dit mais c'est pas très important, ça me fait rêver. Ce qui me plait le plus c'est tout les ans la retransmission du Grand Tour de Rihanon. Y'a toujours des motojets magnifiques... Ma préféré c'est quand y'a Anaria qui court avec le Pussy Wagon, c'est la meilleure."


Un petit sourire d'admiration un peu gaga se dessina sur son visage et il se demanda ce qu'il était capable de donner pour être le deuxième fils de cette femme magnifique. Seigneur tout y passerait...
Il dévisagea Edena, un peu mal à l'aise. Est ce qu'il la gonflait avec ces histoires de motojet ou pouvait il attaquer plus fort son sujet préféré ? Une seule façon de savoir.

"Et toi tu fait de la motojet ou ton speeder honteusement luxueux te suffit pour raccompagner les garçons de soirée ?"
_________________


Revenir en haut
Edena W.R. Shäakhespeär
Elfette
Elfette

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2009
Messages: 92
Localisation: Bientôt de retour à la maison!!
Emploi: Actrice
Planète d'origine: Ys
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 22:54 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

C’est vrai que dans le fond, Edena n’avait pas vraiment encore réfléchit ou même imaginé dans quelle merde avait vécu ce pauvre Devon, et même dans quelle merde il était encore fourré. Ce qu’il venait de dire lui en donnait un maigre aperçut. Avec ces quatre millénaires d’existence, la jeune femme ( est ce qu’on peut encore dire « jeune » à cet âge la ?? ) avait eut bien des occasions de voir la misère de certaines planètes, de certains pays. Elle avait traversé des guerres, des temps de troubles où personne n’est ni chez soi ni à l’abri nulle part. Mais malgré tout elle s’en était toujours tirée d’une façon assez admirable, les connaissances aidant. Avec son sauf-conduit de protectrice d’une des cultures les plus anciennes de la galaxie, elle avait toujours trouvé un endroit où survivre dans des conditions correctes. Elle n’avait jamais eut à traverser la toundra, ni à vivre dans la crasse de R1.
Elle le respectait pour sa décision de quitter tout ce qu’il connaissait et possédait pour offrir à sa fille, c’était un geste noble. Et même si elle ne supportait pas la vie sur Elpa, c’était toujours mieux que le trou à rats duquel ils avaient réussit à se sortir.
L’elfe fut amusé du sujet qu’il aborda ensuite, sujet pour lequel il sembla montrer un certain intérêt.
 
« C’est vrai que j’aime bien frimer en ville dans ce petit bijoux accompagné de jeunes et beaux garçons… »
 
Elle ne put s’empêcher d’éclater de rire. C’est vrai que la différence d’âge était souvent colossale entre elle et ses différentes conquêtes…Elle se resservit avant de poursuivre.
 
«  J’ai fait un peu de moto-jet, du temps où j’étais à la cour de Rhiannon…mais rien à voir avec le niveau d’Anaria – et puis avec le Pussy c’est presque de la triche – enfin c’était surtout pour déconer, mais j’ai souvent assisté à des courses…c’est une tradition chez nous !! Et pour tout te dire, j’ai pas pausé mon cul sur une selle depuis un sacré bout de temps. Et toi ? ça t’arrive souvent d’emmener des jeunes filles sur une bécane ? »


Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 24 Juil - 11:34 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Devon afficha un sourire à la fois rayonnant et grinçant. C'était peut être sa façon d'exprimer qu'il se sentait particulièrement comblé et qu'il avait de plus en plus envie de jouer avec la demoiselle qui l'amusait de plus en plus.

"Et bien disons que je ne suis pas aussi cougar que toi, mais qu'en effet j'ai une nette préférence pour les jeunes et jolies que pour les vilains boudins. Rien de plus humain après tout, toi même tu me comprend. Si seulement j'avais pu c'est moi qui t'aurai ramené. Non pas que la balade dans ton coupé au luxe ostentatoire m’aie déplus, loin de là, mais je t'avoue que les virées en motojets me manquent et que j'aurai vraiment aimé partager ça avec toi. Qu'est ce que je ne donnerai pas pour pouvoir la faire venir ici. Je suis sur qu'elle te plaira... euh te plairait, si tu la voyais elle te plairait... Voilà quoi."

Immédiatement il s'était ressaisit et avait réalisé qu'imaginer un avenir à deux n'était pas la chose la plus raisonnable qu'il ait fait aujourd'hui. En fait il trouvait ça même plutôt suicidaire de faire des lapsuces pareil et se retrouva à essayer de noyer le poisson, ou plutôt de noyer sa connerie dans l'alcool. Il plongea son nez dans son verre de liqueur et le fini d'une traite. Seigneur ce que c'était fort ! OO Ça changeait des bières goût pisse et autres boissons elpaienne à la flotte. Y'a pas, les elfes sont vraiment des grands malades... Il ouvrit de grands yeux et manqua de s'étouffer.

"Vous les elfes vous rigolez pas avec les liqueurs, putain... Tu m'as dit que c'était une cuvée maison, tu as de la famille sur Ys ? Je dit ça parce que je me doute que si on me refuse l'import de ma motojet on ne va pas non plus te laisser monter un alambic dans ta cuisine... Les bonnes choses vont de pairs visiblement."

_________________


Revenir en haut
Edena W.R. Shäakhespeär
Elfette
Elfette

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2009
Messages: 92
Localisation: Bientôt de retour à la maison!!
Emploi: Actrice
Planète d'origine: Ys
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 25 Juil - 10:02 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Une fois encore, la jeune femme éclata de rire ( il parait que c’est bon signe !!! ).
 
 
« Si tu avais mon âge…toi aussi on te prendrait pour un couguar »
 
 
C’est vrai qu’on ne lui aurait jamais laissé la possibilité de fabriquer son propre alcool ici. C’était quelque chose de très réglementer et sur Elpa on ne rigolait pas avec le règlement.
 
 
« En effet, j’aurai eut quelques petites soucis si j’avais transformé mon appart en distillerie. Mes parents habitent sur Ys, dans la région de Talath Nieninque. ( Petite région très calme et prospère connue pour ses élevages de poneys royaux. Il s’agit d’une région constituée surtout de plaines. Talath Nieninque signifie littéralement plaine aux perces neiges, en effet ses plaines verdoyantes se recouvrent de petites fleurs blanches lorsqu’elles sont recouvertes par les premières neiges.) De temps en temps j’ai droit à une bouteille qu’ils m’envoient par la poste pour « tenir le coup sur cette planète de malades » ils ont un sacré sens de l’humour… »
 
 
Elle n’osa pas continuer…avec le passé que Devon semblait avoir, elle craignait d’aborder un sujet sensible. Sa famille, après avoir eut quelques gros ennuis avec l’ancien Roi yssien coulait à présent des jours extrêmement tranquilles. Avec le recul, Edena avait l’impression de passer pour la gentille petite fille riche a qui la vie avait presque toujours sourie.  
 
 
« C’est une région vraiment magnifique, très calme, avec des étendues d’herbe ( à pipe ) à perte de vue. Je n’y avais jamais pensé mais ça doit être enivrant de voler en moto-jet là bas. Ça donne envie…»
 
 


Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 26 Juil - 21:30 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Devon fut tenté de balancer une vanne sur l'incroyable réputation de l'humour elfe, quand la belle lui proposa pratiquement une virée en motojet. Ça lui coupa le sifflet et il fut particulièrement troublé. Bien sur ce n'était pas dit ouvertement, mais il venait que de se rendre compte qu'il n'était pas le seul à envisager l'autre dans son paysage. Cette balade en motojet qu'il venait de lui promettre naïvement, elle lui avait trouvé un décors nettement plus sympathique que les rues embrumées de Zhaari. Il avait honte d'imaginé amener une femme aussi belle et aussi luxueuse dans son studio dégueulasse, lui présentant le micro onde et le clic clac. En fait plus il y pensait, plus il se demandait si la belle était par miracle également myope. Visiblement oui, alors il ne devait pas laisser passer sa chance.

Le rouge commença à lui monter aux joues et il se sentait craquer pour cette fille délicieusement imprévisible.


"Moi aussi j'ai envie de ça... En fait j'ai envie de tout connaitre de toi. C'est pas juste de la curiosité, c'est plus fort que ça. Comment te dire... Tout me plait chez toi et j'ai envie d'en découvrir toujours plus..."

Il baissa les yeux et pris sa main dans la sienne. Il avait de plus en plus peur qu'elle le rejette, mais en même temps il essayait de garder la tête froide et se disait que si elle avait eu envie de lui mettre un râteau, elle l'aurait fait depuis longtemps. Sans vraiment oser relever le regard il déposa un baiser timide sur les lèvres d'Edena. Rien à voir avec le baiser enflammé de french lover qu'ils avaient échangés dans le speeder, là on se serait cru à la boom des 6ème...

"Tu veux bien m'apprendre tout de toi ?"
_________________


Revenir en haut
Edena W.R. Shäakhespeär
Elfette
Elfette

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2009
Messages: 92
Localisation: Bientôt de retour à la maison!!
Emploi: Actrice
Planète d'origine: Ys
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 1 Sep - 23:55 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Devon lui avait plut assez vite, dans un premier temps parce qu’il ne collait pas avec ce décor qu’elle supportait de moins en moins, qu’il lui rappelait à quel point elle venait d’un autre monde, et dans un deuxième temps parce qu’il lui apportait quelque chose de nouveau qu’elle n’avait jamais vu n’y même entendu parler auparavant. 


Mais pourtant, en cet instant fragile, c’était une toute autre personne qui se trouvait en face d’elle et qui faisait dangereusement pencher son cœur. Il va sans dire que l’elfe avait eut bien plus d’un amant, et bien plus d’un amour. Mais en définitive elle avait toujours voulut se préserver, ne jamais véritablement montrer le moindre signe de faiblesse. Mais à le voir hésitant ainsi, à le sentir presque tremblant lorsque leurs mains se serraient et leurs lèvres se frôlaient, elle en fut profondément émue. 
Vouloir tout connaître d’elle était une tache bien fastidieuse. Trop de siècles s’étaient écoulés depuis sa venue au monde et bien des épisodes de sa vie avaient été balayé de sa mémoire. Elle bénissait bien souvent les biographes qui avaient pondu quelques ouvrages la concernant, car ni plus ni moins, ça lui permettait de ne jamais perdre le fil.
Elle émit un petit rire doux.


« Rien que te raconter mon enfance prendrait plusieurs semaines. Tu sais, je pense qu’en définitive il y a peu de chose à dire sur ma vie, tu peux même apprendre l’essentiel dans des magazines people. J’ai vécu bien des choses merveilleuses, et vu tant d’horreurs en 4000 ans d’existence qu’il serait difficile d’en faire un compte rendu détaillé. Je pourrais tout te dire, tout t’expliquer…mais… »


Elle resta silencieuse un instant, son regard tomba sur la télé comme si son attention avait été soudain capté par la fin du match en cour. Pourtant elle n’y faisait même plus gaff.


« S’il me faut m’ouvrir à toi, et être sincère…alors je veux que toi aussi tu ne me caches rien. Je veux moi aussi apprendre tout de toi, ce que tu as vécu, ce qui fait de toi cette personne devant moi, et je ne cesserai de chercher à apprendre que lorsque chaque battement de mon cœur n’aura plus de secret pour toi. »


Prenant la main de Devon, elle vint la poser sur sa poitrine ( enfin sur son cœur…donc sur sa poitrine ).


« On dit que le cœur d’une elfe est inaccessible à un simple mortel, mais je ne suis pas vraiment une elfe, et tu sembles toi-même être bien plus qu’un simple être humain. Je me sens prête à relever le défi…pas toi ? »


Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 5 Sep - 18:47 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Alors qu'il était en train de se dire que 4000 ans ça faisait quand même un bout, sa main comme muée d'une volonté propre, se détacha de celle d'Edena pour aller se poser sur une excroissance mammaire de bonne taille, chaude et douce. Devon ouvrit de gros yeux, s'apprêtant à marmonner un "c'est pas ce que tu crois..." qui pourrait probablement le sortir d'affaire. D'un autre côté cette explication ne marchait jamais, et puis... à moins que son cerveau du bas, également appelé inconscient, ait tenté un coup d'état, il restait quand même le propriétaire de sa main bordel de merde ! Qu'est ce que c'est que ces manières ! En plus il se parlait tout seul, non définitivement il était bon pour la psychanalyse. D'ailleurs est ce que sa mère avait des gros seins ? L'avait elle allaitée suffisamment ? Et pourquoi était il tombé amoureux successivement d'Hélène et Miyu, deux naines aux petits nichons ? Et Babette alors... si les rp avançaient aussi lentement c'était peut être pour que jamais elle ne devienne une femelle avec de gros roploplo ? Nan... nan mais c'est n'importe quoi... u_u'

Essayant d'ignorer toutes les conneries qu'il avait dans la tête, il releva les yeux, et le visage complètement rouge il réalisa que c'était Edena elle même qui avait guidée sa main, dont elle tenait encore le poignet. Il n'était pas sur d'avoir parfaitement compris toute la tirade sur ses battements de coeurs, mais ce dont il était parfaitement sur, c'est qu'il les entendait jusque dans ses tempes. A moins que ça ne soit les siens, et de toute façon quelle différence ? Il avait la main sur son nichon... Non mieux ! Elle lui avait volontairement mise la main sur son nichons ! Comment comprendre ça autrement qu'en une invitation un peu cochonne dissimulée derrière des belles paroles ?

"Euh ok... enfin disons surtout que je n'ai pas tellement peur de ce que je pourrais découvrir, mais plutôt de ce que je pourrait te montrer. Faisons ça doucement si tu veux bien, je ne veux pas te perdre..."


Il retira sa main de son sein et lui reprit la main comme avant. Il eut un petit rictus amère et gêné, et réalisant qu'elle risquait de se vexer, lui expliqua le fond de sa pensée.

"C'est pas ce qu'on dit en général à quelqu'un qu'on vient de rencontrer... Mais c'est fou ce que tu me plait, et ce que je suis bien avec toi."

Il passa sa main libre dans ses cheveux et sourit en sentant son oreille pointue tressaillir. Devon la prit dans ses bras, et sentant que ça lui venait d'une façon plutôt naturelle, l'embrassa à nouveau. Alors qu'il lui tournait sept fois la langue dans sa bouche, il se rendit compte que, fatalement me direz vous, la princesse Sophia se sentait de plus en plus à l'étroit dans son fut taillé à l'elpaienne et donc particulièrement serré ! >< Bordel de merde, pourquoi sa libido lui gâchait toujours les meilleurs moments ? Quoique non, pardonne moi chère princesse, je ne t'insulterais plus parce que tu me seras surement bien utile par la suite, et que si tu es vexée tu vas me pourrir la vie... Non tout ça c'est la faute de cette guape de Hug et de son fut à deux balles ! Hum quoique il aurait eu le même problème dans son slim. Ah mon cher survet comme tu me manque en cet instant tragique... Mais pouvait il seulement espérer rouler un patin à une fille avec son vieux survet sur le cul ? u_u' Bon, nan mais quand même c'est terrible cette histoire ! A quoi ça sert d'avoir une petite queue si c'est pour avoir quand même mal dans un pantalon ! Comment font des phénomènes de foire comme Elyah dans des moments comme ça ? Ah bah oui, sarouel... u_u' Fuck, et quand on est pas assez beau naturellement pour pas avoir l'air d'un clodo on fait comment ? ><' Mais là n'est pas la question ! Il n'allait pas s'habiller comme un babos pour pouvoir bander en paix ! Et puis le plus grave n'allait pas tarder à venir si Edena s'en apercevait ! Ses répliques de Roméo perdaient toute leur crédibilité avec une gaule pareil ! Allez adieu le prince charmant, il n'avait plus que deux options pas particulièrement confortable. Où il était terrassé par la gêne et faisait son puceau genre "zeu te trouve très jolie mais je ne met pas mes doigts dans les filles le premier soir, ma maman elle veut pas.", soit il réalisait qu'il n'en avait rien à foutre de l'avis de sa mère et assumait à mort et la jouait latin lover en la retournant dans la canapé. Bizarrement aucune de ces deux options ne lui disait. Et puis y'avait encore le catch... Je sais que c'est bizarre comme pensée quand on a une fille comme Edena dans les bras, mais est ce que c'est pas un peu malsain de baiser en regardant sur un écran géant des hommes musclés et transpireux se retourner dans tout les sens ? Très peu pour moi, il n'avait certes pas encore vraiment pensé à l'éventualité d'aller voir ce qui se passait sous le tee shirt de guns n roses, mais ce n'était certainement pas de cette façon qu'il aurait envisagé les choses. Même un porc comme Devon à besoin d'un minimum de romantisme, c'est pour dire. u_u'  Pourtant il ne pus s'empêcher de se laisser aller à l'embrasser dans le cou et à l'allonger, quoi que peut être un peu poussé, dans le canapé recouvert de coussins. D'un coup il se sentit con. Bah oui maintenant qu'il était sur elle, elle devait sentit très distinctement un excroissance dur contre sa cuisse. Bon au pire il mentirait en disant que c'est sa ceinture ou son portable, mais pour l'instant une autre idée l'empêchait de se concentrer. Bordel pourquoi la télécommande n'est pas sur la table ? Je ne peux sincèrement pas bander en toute moralité devant des hommes bodybuldés qui se touchent ! Ah il sentit une saloperie toute dure (et qui n'appartenait pas à son anatomie) lui rentrer un peu dans le fion. Alors soit Edena avait de bonnes raisons de cacher ses secrets intimes, soit il avait retrouver la télécommande. Heureusement pour lui la seconde option s'avéra être la bonne. Il appuya sur le bouton rouge qu'il devina être la veille et la télé s'éteignit. Pfouuu... Un peu de silence fait du bien. Quoique non à la réflexion c'était encore plus gênant ! ><' Un énorme sourire crispé s'afficha sur son visage, et la télécommande toujours à la main lui demanda :

"Euh tu voulais voir la fin du match ?"

_________________


Revenir en haut
Edena W.R. Shäakhespeär
Elfette
Elfette

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2009
Messages: 92
Localisation: Bientôt de retour à la maison!!
Emploi: Actrice
Planète d'origine: Ys
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 11 Sep - 22:20 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Edena se laissait complètement faire. Elle avait comprit qu’il ne servait à rien d’aller trop vite avec lui. Les elfes n’ont pas la même pudeur que les humains, ni la même façon de considérer les rapports amicaux ou plus intimes, et la jeune femme l’oubliait souvent.
Elle se laissa donc embrasser, puis allonger, puis à nouveau embrasser sans rien dire, juste en profitant de ce moment sans penser aux conséquences. Elle sentit bien entendu la petite ( oh pardon la trèèèèès imposante )bosse sur le pantalon du jeune homme mais ne se permit qu’un léger sourire pour ne pas le gérer. C’était tout ce qu’il y a de plus normal que de bander quand on embrasse une des plus belles femmes de la galaxie. Soudain elle le sentit bouger et se trémousser pour finalement sortir la télécommande ( de son cul ) et éteindre la télé ( blasphèèèèèèèème ).
 
« Non non…au pire j’ai un ami qui m’enregistre toujours les matchs quand je les loupe. »
 
Soudain il se passa quelque chose que la belle ne put retenir, alors qu’elle se trouvait là, allongé sur le canapé de l’amuuuur. Elle bailla, se rendant alors compte qu’elle était fatiguée, et même épuisée. Il y avait eut tout le travail de la journée, le stress de la première, la pièce, puis la réception…ce qui faisait beaucoup même pour quelqu’un comme elle.
 
« Tu me plais aussi Devon, et de toute façon tu ne me perdras pas…parce que je ne te laisserai plus partir. »
 
Elle rit avec malice.
 
« Mais je dois t’avouer que malgré mon envie de poursuivre ce petit entretient ( et à ces mots elle l’embrassa à nouveau ), je crois que je n’en aurais pas la force ce soir. Là telle que tu me vois, je tombe de fatigue."
 


Revenir en haut
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 09:44 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

Oo

...
...
...

... hey ! douche froide

Nan mais... nan mais... keouhaaa ? Oo Qu'est ce que c'était que ce plan à deux balles qu'elle est en train de me faire ? Oh seigneur, je me sent comme virilement impuissant. D'ailleurs plus besoin de se préoccuper de ce côté là, la belle vient de calmer méchant ma pauvre princesse Sophia qui s'en retourne dans son donjon. Mais putain qu'est ce que j'ai encore fait au ciel pour mériter ça ? Alors c'est ça la castration ? Ouh c'est charmant et cosy <3 Nan mais pourkeouhaaa elle me fait ça ? Soit femme et conduit toi en femme, pécheresse destinée à l'enfer ! De toute façon les cieux éternelles pour toi c'est rappé, alors profite et culbute tout ce qui te passe sous la main, et moi en l’occurrence je suis pas loin ! Comment une fille aussi cool peut tout à coup révéler sa figure de pucelle salope ? Han ça me rappelle un film... Pas possible... Suis je l’enjeu d'un vil et féminin pari ? Va t elle se pointer à une de mes soirée pokerXdébauche avec une robe en vichy, un chien pelé, une fougère et des sandwichs au concombre ? Saloooope... Y'en a qui expient en enfer pour moins que ça ! Nan mais sérieux à quoi ça rime d'allumer un gars à une fête, le chauffer à blanc et d'un coup faire sa mijaurée ? Moi je suis un gars sympathique et équilibré, mais y'en a d'autres qui se vexeraient à mort pour moins que ça... Oh ! Ou alors... Han han... Je savais que le veule et tordu esprit féminin n'avait pas de secret pour moi. Cette fille fait sa pucelle pour ne pas faire sa salope ! Dieu que les femmes sont bêtes, elles continuent à ignorer que nous préférons franchement les salopes au pucelles. En réalité la belle m'invite dans sa noble couche ! You wiiiiin !! Mais putain elle pouvait pas le dire clairement ! J'ai flippé et débandé à cause de ces conneries ! Je vais passer pour quoi moi si la princesse se vexe ? Putain, toutes des chieuses... Serais ce trop demandé que tu lâche moins de phéromones et de signaux secrets/mystiques et que tu te serve un peu de ta langue ? Oh seigneur ça y est je pense à des choses... Bon au moins mon sud équatorial à repris du service... Mon garçon tu vas devenir un homme ! Putain mais qu'est e que je raconte ? Han si ça se trouve ça va être nul et je vais être méga déçu ! Nan... Elle est trop bonne pour que ça sois tout pourrit, et puis voilà quoi, c'est moi quand même ! ...Han putain je vais encore tout foirer... Aller courage ! Arrête de penser à de la merde et concentre toi. Que faire en premier ? Ah oui, être sur que la belle veut vraiment de moi dans son lit, parce que très franchement je ne comprend rien à son bordel de signaux de femmes. Les nanas entre elles doivent mieux s'en sortir pour comprendre tout ça. Putain si seulement j'étais lesbienne je ne me casserais pas autant le cul. Ouh ça me fait tout chaud de penser à ça... Alors merde, comment tourner ma phrase pour qu'elle comprenne, tout en étant direct mais pas trop cru ? Nan parce que là j'ai rien dit depuis un éternité et vu comment elle me regarde, elle devine que je suis en train de me chier dessus. Euh je pourrais dire un truc éloquent, genre qui expose de façon à la fois mon avis sur la situation d'une façon claire, mais non dénué de poésie, et qui lui suggère également que je me sent quelque peu vexé par l'incohérence de ces propos et que je serais bien d'avis de lui arracher sa petite culotte avec les dents...


"Ok."

Oo putain mais... con !! Où est passé ton incroyable répartie et ton sens, si fin et délicat de l'humour qui les fait toutes mouiller ? Han je veux mourir... Bon aller je me lève, de toute façon voilà quoi, c'est niqué. Ouh... je me suis levé trop vite. Nan nan me parle pas là, tu vois pas que j'ai la tête qui tourne ? Bah oui je serais bien resté allongé mwé... Oups est ce que je passe pour un gars vexé ?

"Moi aussi je suis un peu fatigué de toute façon."

Ce quelle doit probablement traduire par : "J'arrive pas à bander de toute façon."  =_=' Comment saboter sa propre existence... 

"Tu veux qu'on dorme ensemble ? "

Con ! OO Ne JAMAIS lui donner l'occasion de te dire non ! Enfin, tu es un bleu où quoi ? Demande lui un pyjamas pendant que tu y es !

"Nan mais euh... Parce que moi j'aimerai bien."

Man... tu bandes quand tu rougis, et quand t'es debout ça se voit vachement. Et puis pourquoi elle est pas plus bourrée ? Elle verrait pas quand je fait de la merde au moins. Nan mais sérieux elle est pas bourrée ! Moi je suis rond et elle me fait des feintes chientues alors qu'elle a bu une dizaine de fois ce que moi j'ai picolé. Pfff... allez on va dormir, de toute façon je suis raidard et dég...
_________________


Revenir en haut
Edena W.R. Shäakhespeär
Elfette
Elfette

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2009
Messages: 92
Localisation: Bientôt de retour à la maison!!
Emploi: Actrice
Planète d'origine: Ys
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 00:06 (2011)    Sujet du message: La marchande de Prunes Répondre en citant

C’est vrai que ça aurait été plus simple si la belle avait été bourrée…mais malheureusement pour Devon ce n’était pas le cas. Ça aurait en effet été plus simple car c’était connu qu’Edena avait des petites tendances nympho quand elle était complètement pétée…comme une grande majorité de la gente féminine. Bien des hommes c’étaient ruinée en tentant de l’avoir par se biais, mais il fallait bien plus que dix verres de cosmopolitan pour avoir dans son lit cette déesse ceinture noire du kamasoutra.
Elle savait très bien qu’elle venait de mettre au jeune homme une des plus grosses claques de sa vie ( y avait qu’à voir la gueule qu’il tirait et l’air triste de la princesse Sophia qui semblait moins serrée dans son froc. Mais voila, malgré l’épisode de la télécommande qui avait put semer le doute, l’elfe était bien une femme, une vraie. Et une femme comme celle qui se trouvait encore sur le canapé était du genre complexe. Elle pouvait avoir envie de coucher avec son homme et deux minutes plus tard ne plus ressentir ce besoin, puis le ressentir à nouveau dix minutes plus tard. Elle aimait jouer avec les hommes, mais ce petit jeu qui d’ordinaire avait tendance à en exciter plus d’un semblait décevoir ce pauvre Devon. Et ça elle ne pouvait le supporter. Elle se releva, le poussant à faire de même. Se serrant alors contre lui elle nicha sa tête dans le creux de son coup, y déposant un baiser tendre et légèrement humide.
 
« Moi aussi j’ai envie de dormir avec toi. »
 
Elle se tue un instant puis se dégagea doucement et sourit.
 
« Suis-moi »
 
La jeune femme se dirigea vers un coin de la pièce où on pouvait trouver un escalier en colimaçon réalisé en bois qui menait à l’étage. Elle passa bien sur devant, laissant au jeune homme le plaisir de mater ses fesses rondes et rebondies durant toute la montée des marches. L’étage était organisé assez simplement, l’escalier donnait sur une pièce meublée de manière assez simple dans des tons doux et chaud. Une porte donnait sur la salle de bain qui était la seule pièce de l’appartement à répondre à l’esthétique elpaienne, ou du moins juste au niveau de la couleur. Tout était recouvert de carrelage blanc, des murs au plafond. On y trouvait un évier surplombé d’un grand miroir, une douche italienne et une baignoire à pieds placée au milieu de l’espace. Il y avait également des plantes en quantité, les rangements étaient dissimulés dans les murs. Une porte menait au dressing, qui possédait une entrée sur la chambre. Cette dernière était spacieuse et décorée avec gout. On y trouvait bien sur quelques plantes, surtout des fleurs, une coiffeuse aux motifs yssiens couverte de flacons et de boites, quelques commodes, une statue presque grandeur nature d’une femme ailée portant dans ses mains une coupe. Il s’agissait d’une reproduction réduite d’un bronze qu’on pouvait admirer sur Ys devant le Théâtre de Rhiannon. C’était amusant de penser que c’était elle qui avait servi de modèle pour sa réalisation. L’artiste, Grödin, avait réalisé pour la remercier une reproduction réduite de cette sculpture gigantesque et symbole de la culture Yssienne et lui avait offerte. On pouvait penser que c’était carrément égocentrique de la part d’Edena de garder une statue la représentant chez elle, mais il n’en était rien, cette œuvre était avant tout sentimentale car elle lui rappelait sa planète, sa culture, ce pourquoi elle c’était toujours battue.
Le lit était de grande taille et possédait de nombreux coussins. La couette semblait épaisse et confortable, somme toute, tout ça appelait à un bon dodo, ou à une partie mémorable de jambes en l’air. Mais juste avant de rentrer dans la pièce, la jeune femme se retourna vers Devon.
 
« Attends-moi dix secondes avant d’entrer. »
 
Le laissant sur le seuil de la porte, la jeune femme se rua à l’intérieur et se précipita sur le lit pour attraper Princesse Starla, la peluche en forme de licorne qu’elle possédait depuis des lustres. Après l’avoir embrassée elle la balança sous le lit sans autre forme de procès.
 
« C’est bon tu peux entrer. »Dit-elle en se redressant.
 
Et une fois qu’il fut un dans la pièce, face à elle et au lit recouvert de doux draps de soie sauvage ( raaa mon rêve ), avec un petit sourire en coin et un regard faussement innocent elle retira son débardeur.
 
« Par contre j’espère que ça te dérange pas…j’ai l’habitude de dormir nue. »
 
Et elle retira sa culotte (point).


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:37 (2017)    Sujet du message: La marchande de Prunes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Elpaïen -> Elpa Major -> Capitale : Elma -> Le Globe Rouge Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com