Steam Machine Index du Forum
 
 
 
Steam Machine Index du ForumSteam-Machine.netFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Hugar et Philou font les courses ^o^
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Elpaïen -> Elpa Major -> Capitale : Elma -> Galeries commerciales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wariails
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 392
Localisation: Dans la marmite des Weepy, entre les oignons et les carottes
Emploi: SHM ( Super héros en mousse)
Planète d'origine: Dahud
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 13:57 (2009)    Sujet du message: Hugar et Philou font les courses ^o^ Répondre en citant

[ Je veux pas que tu clos ce topic! Je veux voir la scène du bain =D ( Oui, oui, chui un petit pervers xD) ]

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 13:57 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hugar
Sélénite
Sélénite

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 1 651
Localisation: Elpa Major
Emploi: Bitch gloutonne
Planète d'origine: Sodomia
Masculin Poissons (20fev-20mar) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 12 Aoû - 00:56 (2009)    Sujet du message: Aller, c'est parti ! =D Répondre en citant

[XDDDDDDDDDDDD Je rêve !!! Tout le monde suit nos post !!! XD XD Bon, bah vous allez être servis ! bouh ! ]
[--> Suite de mon post précédent...]


Ils sortirent ensemble de la voiture qui referma les portières lentement, dans un bruit d'air comprimé. Après une petite marche dans le parking, ils arrivèrent dans une sorte de sas, qui permettait l'accès à 4 ascenseurs qui desservaient les étages de la grande tour blanche d'habitation. Il n'y avait personne dans les parages, comme d'habitude.
Hugar appuya sur l'un des boutons en forme de flèche pointée vers le haut qui se trouvait sur le mur en face de lui. Un petit bip retentit. Quelques secondes après, le dit ascenseur arriva. Hugar toucha le panneau tactile à sa gauche et y écrit aveuglément "43", l'étage où leur appartement se trouvait. Peu après, les deux portes blanches se refermèrent.

Dès lors, Hugar saisit Phil et le plaqua contre la paroi opposée de l'ascenseur. Dans un souffle chaud, il lui murmura à l'oreille :

"J'aimerais que cet ascenseur aille encore plus vite."

A ces mots, l'ascenseur ralentit et s'arrêta. Phil était encore immobile, les yeux écarquillés. Les portes s'ouvrirent. D'un pas assuré, Hugar sorti, satisfait de son effet sur son jeune amant.
Il ouvrit rapidement la porte. Phil le suivait, faussement intrigué.

Une fois dans leur appartement, Hugar posa le furet qui se cachait dans son cou sur un coussin du canapé blanc. Le pauvre animal qui venait d’être dérangé ne se fit pas prié et se rendormi aussitôt sur le coussin blanc, roulé en boule.


"Voilà ! Je crois qu’il sera heureux comme ça. Maintenant, à nous ! Comme je te l’ai dis, je crois qu’un bain nous fera le plus grand bien !"

Aussitôt dit, aussitôt fait, ils montèrent tous deux à l’étage (c’était un duplex) et empruntèrent la porte de droite, qui menait à la grande salle de bain.

Il s’agissait plutôt d’une « salle d’eau », une sorte de grande pièce entièrement carrelée de blanc et de bleu où l’eau pouvait couler à flot. Dans le coin de gauche, il y avait une baignoire, assez grande pour dix personnes (en fait, on aurait plus dit une petite piscine ^^). Cette baignoire faisait aussi jacuzzi. Dans le coin droit, il y avait une sorte de douche, sans rideau (l’eau s’écoulait par les minuscules trous au sol. L’eau était ensuite purifiée et recyclée, afin d’être utilisée à nouveau, afin d’éviter le gaspillage). Sur les murs, des étagères, supportant sans trop de peines des dizaines de flacons multicolores, ainsi que des serviettes, des bassines et des petits tabouret.

Hugar, qui était désormais pieds-nu, alla vers la baignoire et actionna un robinet qui commença à la remplir, créant petit à petit un épais voile de vapeur dans la pièce.
Hugar fit demi-tour, ferma la porte et invita Phil à rentrer.


"Aller, ne soit pas timide voyons. Un bon bain nous fera du bien." Lui dit-il à voix douce et en l’embrassant dans le cou.


Tout en lui murmurant des mots doux, Hugar baladait ses mains sur le corps de Phil. Habilement, il retira son haut, laissant apparaître son si beau torse et ses deux petits tétons qui pointaient sous l’effet de la chaleur. Hugar les titilla du bout des doigts, faisant gémir le petit Philou qui n’en pouvait déjà plus. Les lèvres chaudes d’Hugar se promenaient sur le corps de son amant en lui disant « Je t’aime ».

Hugar, qui s’amusait désormais avec les sensations de Phil baissa lentement sa tête, embrassant son ventre, son nombril, puis son bas-ventre duveteux. Il sentait les frissons qui parcouraient le corps de Phil tout entier. Alors, Hugar descendit encore sa bouche, jusqu’à être confronté à la grosse bosse qui se formait déjà sous le pantalon de Phil, qu’Hugar entreprit de défaire, ainsi que son caleçon. Le magnifique sexe de Phil se dressa, plein de désir.

Hugar y posa ses lèvres et sortit sa petite langue pour en lécher le bout. Enfin, il la fourra toute entière dans sa bouche, jusqu’au fond, faisant pousser à Philibert un râle impressionnant qui n’avait d’égal que la taille de sa verge gonflée. Hugar le suça vigoureusement, se délectant des quelques gouttes précieuses qui commençaient à tapisser les parois de ses joues. De plus en plus vite et de plus en plus fort, Hugar pompait la queue de son très cher qui gonflait encore plus au contacte de la langue humide d’Hugar qui le faisait lentement monter au septième ciel.

Philou se retenait tant qu’il le pouvait, afin de faire encore plus durer cet instant ci précieux, et malgré les efforts d’Hugar, qui tantôt le pompait, tantôt lui léchait la queue pour le faire un peu durer, il commençait à sentir le fruit de son plaisir mûrir en lui.

Hugar le sentait aussi, ce qui n’eu pour conséquence que de lui faire accélérer ses mouvements pleins d’appétit. Il le suçait à fond, employant ses deux mains pour plus de plaisir, jusqu’à sentir le gland de Phil se gonfler encore plus, et de déguster enfin la magistrale giclée de son jus brûlant qui lui coulait en cascade au fond de la gorge et lui remplissait la bouche, et même débordait, laissant apparaître d’épaisses coulées blanches aux commissures de ses lèvres.

Quand il retira la queue de Phil de sa bouche, Hugar fut surpris de se reprendre une giclée en plein visage, apparemment, Phil n’avait pas fini. Hugar se délecta de se cadeau et avala dans un profond soupir le sperme de son tendre amant, avant de s’empresser de lécher les gouttes que Phil continuait à lui offrir. Il passa enfin un doigt sur son visage, récoltant la moindre trace de se précieux liquide qu’il aimait tant.

Hugar se releva et se déshabilla à son tour, révélant à Phil son énorme queue que se dernier adorait tant…



[A toi de continuer ! ^3^]
_________________


Dernière édition par Hugar le Mer 12 Aoû - 11:33 (2009); édité 4 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Phil
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 180
Localisation: Le CIDRE
Emploi: Généticien (au chômage)
Planète d'origine: Elpa major
Masculin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 11 Sep - 09:23 (2009)    Sujet du message: Hugar et Philou font des galipettes ^o^ Répondre en citant

Philibert tenta de reprendre son souffle. Ce qu'il venait de sentir, jamais il ne l'avait ressentit auparavant, même après avoir passé trente longues années les cuisses écartées. Hugar était sans conteste le meilleur amant qu'il ait jamais eu, et de loin, au cour de sa vie de débauche. Et il ne cessait jamais de le surprendre.
Phil sentit sa tête devenir lourde et ses bras et ses jambes se tétaniser. Sentant venir la crampe du siècle, il tenta de se retenir au bord de la baignoire mais ses forces lui firent défaut et il manqua de peu de se fracasser la tête contre le carrelage. Il réussit néanmoins à se rouler en boule sur le sol, et tout en regardant Hugar se lécher les doigts, il essaya de reprendre son souffle.

Je ne sais pas s'il avait véritablement atteint le nirvana orgasmique ou si l'air venait à lui manquer, mais il perdit connaissance pendant quelques secondes. Hugar lui tapota doucement les joues, visiblement inquiet de le voir ainsi, pelotonné comme le furet dans son hamac, les yeux grands ouverts et le souffle rare.
En cet instant il était complètement ailleurs, loin du carrelage froid, loin des petites baffes d'Hugar qui commençait vraiment à se demander s'il l'avait tué. A vrai dire il ne savait pas exactement ni où il était ni ce qu'il faisait. Mais il y était bien, alors ça lui allait. Un profond sentiment de plénitude l'envahit et il se sentit tout à coup très pur et très léger. Il perdait petit à petit conscience eu la bizarre impression de rêver. Parfois lorsqu'il somnolait après une journée exceptionnellement épuisante, il se sentait littéralement tomber dans le vide et même parfois il se réveillait en sursautant et en se retenant aux draps. Et bien cette fois ci il sentait exactement le contraire. Il était comme aspiré par le haut et ne ressentait plus ses crampes ni la lourdeur de ses membres. Allongé par terre dans la salle de bain, il avait l'impression de se voir, mais par en haut. C'est ce qui lui aurait fait penser, si en cet instant il aurait été capable de penser à quoi que ce soit, qu'il nageait en plein délire. Il assistait à la scène vue du dessus, comme s'il était un papillon volant au plafond. Et pourtant il avait le profonde conviction non seulement de ne pas être un papillon, mais également d'être bien le truc roulé en boule dans les bras d'Hugar qui commençait à lui filer des baffes de plus en plus sèches. Phil n'avait jamais connu la drogue mais il imaginait ça un peu comme ça, se sentir tout léger, se voir soit même d'un angle de vue différent et être incapable de penser à autre chose qu'à apprécier ses propres sensations.

Très lentement il eut l'impression de redescendre vers le sol, car il ressentait à l'intérieur de lui une vague sensation de vitesse et de mouvement et son champ de vision se refermait petit à petit. Phil cessa doucement de planer et petit à petit il retrouvait tout d'abord le son qui semblait avoir été coupé, puis ses sensations corporels lui revinrent, à mi chemin entre le carrelage froid sous ses fesses et le torse de son amant si chaud et moelleux. Il esquissa un sourire béat et son premier geste fut d'attraper l'index d'Hugar dans sa petite main. Il ne serrait pas très fort, car il en était encore incapable, mais cela suffit à rassurer Hugar et à lui prouver qu'il n'était pas mort. Au contraire il paraissait rayonner. Son visage et tout son corps étaient détendus et il ne pouvait retenir un grand sourire béat qui n'exprimait qu'amour et gratitude. Hugar caressa doucement ses cheveux blonds et fins et l'embrassa sur le front.
Cette expérience aussi bizarre qu'agréable, lui semblait avoir duré des heures, alors qu'en réalité il n'avait perdu conscience que quelques secondes, et ça suffisait pour foutre la peur de sa vie à son amour des plus attentionné. Phil se souvenait parfaitement de toutes se visions, et même s'il planait encore un peu, il commençait doucement à revenir parmi nous et réussit à articuler de sa petite voix shootée :


"C'était... incroyable. Comment tu m'as fait ça ? Je me sent si bien... Merci."


La tête posée sur les genoux d'Hugar qui le tenait fermement contre lui, Phil tendit la main vers sa masse de cheveux dorés et caressa les mèches qui lui chatouillait le nez. Son amant se courba un peu plus pour l'embrasser en souriant béatement lui aussi. Apparemment c'était contagieux, où alors il venait de comprendre ce qui c'était passé dans l'esprit de Phil.
Philou se retourna, et il fit ce qu'il faisait souvent une fois qu'ils venaient de faire l'amour pour signifier à Hugar qu'il était pleinement satisfait de sa performance des plus convaincantes. Le visage plaqué contre le bas ventre duveteux d'Hugar, il entreprit de lui lécher tout doucement la queue à l'aide de son adorable et faussement minuscule langue rose. Il ressemblait à un petit chaton qui fait sa toilette, à un détail près c'est qu'il n'avait pas la langue râpeuse. Il lui lécha tendrement le gland sans vraiment lui signifier de l'excitation ou du désir, juste de la reconnaissance  et beaucoup d'amour. Puis tout à coup Phil sembla interloqué par quelque chose sur le visage souriant d'Hugar. Il le détailla puis tendit le doigt vers ses lèvres fines.


"Tu en a encore un peu là."


Revenir en haut
Hugar
Sélénite
Sélénite

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 1 651
Localisation: Elpa Major
Emploi: Bitch gloutonne
Planète d'origine: Sodomia
Masculin Poissons (20fev-20mar) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 11 Sep - 23:12 (2009)    Sujet du message: Hugar et Philou font les courses ^o^ Répondre en citant

Hugar avait été très inquiet quand son amant avait perdu connaissance. Mais maintenant qu'il était bien réveillé et qu'en plus, il le gâtait, tout allait on-ne-peut-mieux !
D'ailleurs, la remarque de Phil, Hugar ne put s'empêcher de pousser un soupir de plaisir (quand y en a plus, y en a encore !), c'était si bon !

Après avoir repris ses esprits, Hugar revint à la réalité, et vit que l'eau du bain débordait depuis un bon moment déjà. Il était temps d'y aller !

A peine Philou se fut-il relevé, qu'aussitôt, Hugar le saisi passionnément dans ses bras, le couvrant de baisers. Leurs deux sexes tendus et humides se frôlaient dans une douce sensualité.
Puis il fit basculer ces bras pour saisir Phil, qui se retrouva a présent allongé dans les bras dans son amoureux.
A petits pas, Hugar le mena au bain, où ils allaient se détendre.

Délicatement, il plia les genoux afin de plonger le jeune garçon dans le bain tiède. Une fois entré, Hugar fit de même.
L'eau lui faisait tant de bien ! Cette douce mélodie des clapotis sur l'eau le berçait dans une suave jouissance.

Il entreprit alors de laver son amant, mais avant tout, il voulait le câliner un peu. A petits coups de langues, il lui léchait les joues en l'embrassant de temps en temps. Puis il sortit ses deux longues mains de l'eau, quasiment sans troubler l'eau, et les passa sur le visage de Philibert. Il le lava ainsi assez longtemps.
Sous l'eau, il continuait à le caresser et à le laver. Le torse, le ventre, la queue, les jambes et les pieds...

Philibert était en extase.

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:34 (2017)    Sujet du message: Hugar et Philou font les courses ^o^

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Elpaïen -> Elpa Major -> Capitale : Elma -> Galeries commerciales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com