Steam Machine Index du Forum
 
 
 
Steam Machine Index du ForumSteam-Machine.netFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La fin d'une ère

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Yssien -> Ys
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hugar
Sélénite
Sélénite

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 1 651
Localisation: Elpa Major
Emploi: Bitch gloutonne
Planète d'origine: Sodomia
Masculin Poissons (20fev-20mar) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 14 Oct - 07:05 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Les heures ayant suivi la fête monumentale sur Elpa avait été les plus floues de la vie d'Hugar. Non pas qu'il n'aie jamais eu de gueule de bois le menant au black-out, non. Mais là c'était différent. Il se souvenait bien de... choses... mais tout paraissait si flou. Comme si ses yeux et sa mémoire avait agit comme un stromboscope réglé sur une très basse fréquence. Flash......... Flash........ Flash........

Luttant contre une migraine terrible, il essayait de retisser les liens entre les images et souvenirs qui l'assaillaient, tout en se disant que c'était quand même n'importe quoi.
Décidant de balayer toutes ces hypothèses fumeuses, il préféra agir et ouvrir (douloureusement) les yeux.


"Merde...." ne put-il s'empêcher de murmurer.

Effectivement, une fois les yeux ouverts, tous les liens entres les images éparses explosèrent dans sa tête pour lui rappeler que, non ce n'était pas un rêve : cette fois-ci, il avait VRAIMENT déconné.

Etant assez coutumier de ce genre de réveils embrumés, Hugar avait développé une sorte de méthode analytique qui consistait à faire un tour d'horizon pour se rappeler de ce qu'il s'était passé. Là, même pas besoin : c'était clair comme de l'eau de roche.

*Putain, on est sur le vaisseau...... Phil va me buter.*

En pensant cela, Hugar fut "amusé" de constater la simultanéité de ces deux pensées. Mais maintenant, il ne s'agissait plus d'Hugar, mais de Phil.

Dans un élan silencieux, Hugar fit volte-face. Pendant ce temps, il parvint à avoir une image un peu plus précise du lieu où il se trouvait. A n'en pas douter, c'est une chambre. Une très belle chambre. Les murs d'albâtre étaient couverts de boiseries extrêmement fines formant des motifs voluptueux. Une sorte de coupole se dressait telle la voûte céleste au dessus d'un lit aussi beau qu'un songe : légèrement arrondi, il était recouvert presque pudiquement d'un drap de satin d'une finesse enchanteresse. Et de sous les draps émergeait... un petite tignasse blonde.

Bizarrement, ce n'est que quand il aperçu Philibert dormir comme un bébé loir qu'Hugar réalisa qu'il était nu, Phil aussi a priori. Et que.... vu le "bazar" et autres "jouets" au sol : ils s'étaient visiblement TRES bien amusés hier soir...

Pris d'un sentiment de culpabilité excitante, Hugar ne put contenir le flot d'images corsées réchauffer son esprit fatigué.
Le visage orné d'un sourire coquin, il se glissa à nouveau dans les draps pour enlacer son cher et tendre (ouais il est bien à poil aussi...).

N'émettant qu'un faible et ultra-mignon couinement, Philibert semblait extrêmement paisible à ce moment. Et c'est peut-être cette nonchalance propre aux gens qui dorment qui fit l'effet d'un gong dans le crâne d'Hugar :

*Merde. On est sur le vaisseau. On a quitté Elpa. Pour toujours. J'vais m'faire arracher les boules.*

Tétanisé par cette idée qui lui semblait de moins en moins du domaine de la fiction, Hugar déposa un timide baiser sur la joue de son amour, comme on bercerait un dragon cracheur de feu dans l'espoir, vain, qu'il ne se réveille pas, mais alors pas tout de suite.
Malheureusement, l'univers semblait en avoir décidé tout autrement et le fit bien savoir à notre cher Hugar quand celui-ci se retrouva nez à nez avec le visage de Phil, les yeux grands ouverts et déjà pleins d'interrogations inquisitrices.

Même des années plus tard, Hugar n'a jamais compris pourquoi il fit... ce qu'il fit à cet instant.
A l'instant où il se retrouva face à ces deux grands yeux bleus remplis d'une tendresse criminelle, ignorant toute morale, tout sens logique à l'Univers...... Hugar déclencha une illusion.
Cela faisait des années qu'il n'avait plus utilisé son pouvoir, le jugeant trop en marge de la vie qu'il souhaitait avec son amour. Mais là, c'était trop pour lui, et sa faculté bénie se réveilla comme le sang afflue dans un membre ankylosé.

Mais quid de cette illusion ? A l'instant où Hugar sentit le monde et toutes ces cordes sous ses doigts, ils ne pouvaient prévoir ce qu'il allait se passer. Il agissait en pleine inconscience, plus spectateur qu'acteur.

Ainsi il vit le lit se transformer en SON lit, les murs de la chambre se transformer en les murs de LEUR chambre, cette dure réalité en SON mensonge.
Et le pire dans tout cela ? Hugar ne sachant quoi dire, la bouche close et les yeux terrifiés à l'image de l'odieuse trahison qu'il venait de commettre, il ne put s'empêcher de dire :


"Bien dormi mon ange ? Je t'ai préparé des tartines et un café en bas."

Et de penser :
*OK. Et voilà comment je meurs.*

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 14 Oct - 07:05 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Phil
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 180
Localisation: Le CIDRE
Emploi: Généticien (au chômage)
Planète d'origine: Elpa major
Masculin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 14 Oct - 10:39 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Sentant Hugar bouger près de lui, Phil émergeait d'un profond sommeil. Il étendit ses membres courbaturés et remonta le draps sur ses épaules. Ses yeux étaient très lourds, gonflés par la fatigue de cette nuit beaucoup trop courte. Il fronça les sourcils et plongea son visage dans son coussin. Un mal de crâne lancinant lui martelait la tête. Il poussa un grognement et ouvrit les yeux avec peine. Phil ne pouvait pas réaliser qu'une illusion était tendue comme un draps autour de lui. Hugar était un maître dans son art, et le cerveau lent et déphasé de Phil ne pouvait rivaliser.
C'est donc avec plaisir qu'il se réveilla dans sa chambre, dans ses draps de satin blanc et dans les bras de son amoureux. Il se lova tendrement contre lui et afficha un grand sourire malgré sa migraine.


"Oui un latte macchiato s'il te plait."


Revenir en haut
Hugar
Sélénite
Sélénite

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 1 651
Localisation: Elpa Major
Emploi: Bitch gloutonne
Planète d'origine: Sodomia
Masculin Poissons (20fev-20mar) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 14 Oct - 15:50 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Ok, là les choses n'allaient plus, mais alors carrément plus bien DU TOUT !
Hugar se sentait super mal, la sueur commençait à lui perler sur le front (et on pourrait faire du bobsleigh entre ses fesses).
Le problème avec le stress ? C'est que quand il est stressé, Hugar a un peu plus de mal à tenir ses illusions... Et déjà, il s'horrifia de voir les moulures art nouveau fusionner avec les murs en matériau composite blanc.


Il se leva en balbutiant :


"Euh oui.... Oui oui... D'accord... Du café donc... Bien bien... et des croissants ?"




*rha mais ferme-la >_<*




Il se retourna mais la pression était trop insoutenable. Il ne pourrait conserver le mensonge trop longtemps. Ainsi, il se retourna, les yeux en larmes, et dit :


"Ecoute, c'en est trop ! Il faut que je te dise la vérité !!"


Mais à voir le regard de Phil a moitié défoncé à moitié hyper craquant, il ne trouva rien de mieux que de continuer :

"Je t'aime super fort..! Et euh... de la confiture d'airelles !"

Hugar s'enlisait de plus en plus dans son mensonge et le point de non-retour paraissait lointain.... lointain....
Grâce à une habileté d’illusionniste, il fit croire à Phil qu'il sortait de la pièce en empruntant les escaliers en colimaçon.


Il remonta et fit croire à Philibert qu'il buvait un bon latte machiatto avec des chamallows.
Et, se laissant emporter dans son illusion, Hugar parvint à maîtriser son pouvoir au maximum malgré son angoisse. C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent à jouer à Wii Fuck (une variante à Wii Fit inventée par Hugar et Phil. Plaisir familial garanti pour des soirées de folies).
A vrai dire, à ce moment précis, Hugar était persuadé que rien de pouvait plus loin arriver...
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 15 Oct - 10:44 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Ce qui était certain en cet instant, et contrairement à ce qu'espérait Hugar, rien peut toujours plus loin arriver.
Et cela en particulier quand on est dans un vaisseau yssien blindé de gens tout plus ivres les uns que les autres, et que ce joyeux bordel n'a absolument rien à voir avec la tranquille Elpa.

Dans cette partie du vaisseau les cabines des invités étaient desservies par un long couloir ouvert sur un cloître baignée d'une lumière imitant le soleil à son zénith. Au milieu il y avait un plan d'eau avec des nénuphars blancs qui offraient une vue reposante au rythme d'un gargouillis aquatique.
L'atmosphère délicate du lieu était troublée par le pas lourds de deux jeunes qui arpentaient le couloir en se tenant par la main. Devon et Edena venaient de confier la gamine à la garderie et fuyaient gaiment loin de leurs obligations parentales.
Ils roucoulaient gentiment, et les drama de la veille étaient loin derrière eux. Ils s'arrêtèrent devant la porte d'une cabine et échangèrent un regard méfiant. Ils étaient venus chercher Hugar pour lui proposer de venir avec eux au concert des Stones. Au fond c'était une bonne intention, mais maintenant qu'ils étaient face à cette porte ils se sentaient se dégonfler. Connaissant Hugar, ouvrir cette porte c'était la perte de SAN assuré. Voir un déviant pareil en train de faire ses trucs dégoûtant... Devon préféra ravaler son vomi à cette pensée. Les longues années de colocations avec Hugar lui avaient appris ceci : quitter la maison au plus vite lorsque celui ci invitait des amis pour jouer à twister.
D'une main tremblante il frappa à la porte. Rien. Il colla son oreille et chercha à ressentir leurs systèmes.


"Bon... On dirait qu'ils sont réveillés... Putain..."

Une main sur la poignée, une autre devant ses yeux, il ouvrit cette satanée porte.


"Ohé Blondie et Bieber ! Vous voulez venir avec nous voir les Stones ? Si oui grouillez vous parce que c'est dans 10min et c'est à l'autre bout du vaisseau."


En fait c'était juste à côté et dans une demi heure, mais ça ils n'étaient pas censés le savoir.
Il attendit, espérant une réponse.


"Allo ? Vous avez de la vaseline dans les oreilles ou quoi ?"

Des couinements mais pas de réponse franche. Il décolla un de ses doigts et une vision innommable lui brûla la rétine. En plein milieu de la pièce, Hugar et Phil étaient nus comme des vers et se livraient à des gesticulations ésotériques en poussant des couinements de tennimen en rut.
Devon referma tout doucement la porte et se tourna vers Edena.

"Ok je crois qu'ils sont défoncés au crac... Viens on se casse."
_________________


Revenir en haut
Hugar
Sélénite
Sélénite

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 1 651
Localisation: Elpa Major
Emploi: Bitch gloutonne
Planète d'origine: Sodomia
Masculin Poissons (20fev-20mar) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 06:35 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Alors que le mensonge d'Hugar lui paraissait de plus agréable (il faut dire qu'ils s'amusaient bien quand même), le rêve se brisa aussi vite qu'il avait été créé.
En fait, pour économiser ses pouvoirs et faire durer l'illusion plus longtemps, Hugar avait décidé de ne pas faire d'illusion sur le son ambiant. Du fait que le calme le plus serein régnait dans la cabine du vaisseau, à quoi bon se fatiguer à dissimuler... rien du tout ?


C'est ainsi qu'en pleine partie de Wii Fuck, la voix de Devon retentit.
Il est important de préciser l'horreur de la situation, surtout que, Devon ne faisant pas partie de l'illusion, sa voix se propagea dans toutes les directions, comme celle d'un dieu chtonien.
Et c'est là que ça coince.


Hugar resta bouche bée, terrifié à l'idée de ce qui allait se passer maintenant.
Il fit tout son possible pour continuer au mieux l'illusion, mais déjà commençait à poindre la lumière dorée de la chambre yssienne dans le salon ultra-moderne elpaien.
Hugar concentra toutes ses forces pour rétablir l'illusion tout en ne pouvant s'empêcher de penser :


*Je fais quoi maintenant ?!?*
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Phil
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 180
Localisation: Le CIDRE
Emploi: Généticien (au chômage)
Planète d'origine: Elpa major
Masculin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 12:23 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Alors que Phil était en équilibre sur sa Wii board, dans la très académique posture du poirier finlandais, la voix irritante de Devon se fit entendre. Immédiatement il en eut la chair de poule et perdit l'équilibre pour chuter sur le dos. Énervé au plus haut point d'avoir été dérangé de la sorte dans ses activités sportives matinales, Phil fit ce qu'il avait l'habitude de faire dans ce genre de situations : s'en prendre à Hugar.

"Qu'est qu'il fait là lui ? Tu m'avais dit qu'il partirait de notre appartement ! Je ne veux plus le voir ici !"

Face à ces reproches sifflants, Hugar n'en menait pas large, et était incapable de s'exprimer autrement que par des bafouillements maladroits qui énervaient davantage Philibert. La voix de Devon se fit à nouveau entendre, et Phil hors de lui décida de régler ses comptes lui même, tout en jetant un regard noir à Hugar.
S'emparant d'une robe de chambre jetée au pied du lit, il en couvrit sa petite vertu pâle comme la lune, et ouvrit la porte d'un geste franc.


"C'est pas bientôt fini ?! Maintenant tu prend tes affaires et tu te barres de notre..."

Face à lui se trouvaient Devon et Edena, dans un espace immense baignée de lumière et dont les voûtes d’albâtres montaient à plusieurs mètres comme des arbres majestueux. Le rythme lent d'une fontaine s'entendait au loin, et il ressentait le contact froid de ses pieds nu sur les dalles de pierre.
Lui même était nu, car sa robe de chambre en pilou pilou blanc s'était évaporée comme un souvenir. Le regard frontal de Devon et d'Edena était plus que dérangeant et il avait la sale impression d'être plongé dans un affreux cauchemars. 


"... appartement... ?? Mais qu'est ce que c'est ce...."

Il se retourna, derrière lui se trouvait une pièce tout à fait différente que celle qu'il venait de quitter. C'était une luxueuse cabine, avec un large lit à baldaquin et une tapisserie décorant le mur d'en face de motifs floraux.

"... bordel ?"


Et au milieu de ce décor en chantier, Hugar couvrait son corps de gravure de yaoi dans un des draps tombé au sol. Il ne se souvenait que de quelques détails de leur soirée de la veille, mais visiblement il avait du forcer la dose sur les cachetons.

"Hugar ?"


Revenir en haut
Hugar
Sélénite
Sélénite

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 1 651
Localisation: Elpa Major
Emploi: Bitch gloutonne
Planète d'origine: Sodomia
Masculin Poissons (20fev-20mar) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 23:29 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Bon bah voilà voilà... Hugar, la vie, tout ça : ça sera bientôt fini quoi.... Une seule pensée envahi la tête d'Hugar :

*Là, c'est la fête qui commence...*

Couvert (juste pour la morale) d'un simple drap en soie fine, il s'approcha de Philibert, posa une main sur son épaule et lui dit :


"Ecoute, ça va être assez énorme comme information à encaisser mais... On a du quitter Elpa."

La voilà la petite phrase qu'Hugar ressassait sans arrêt dans son esprit depuis des jours. Et maintenant que c'était dit, Hugar se sentait complètement libéré d'un poids immense... sauf que désormais d'autres questions arrivaient. Que lui dire maintenant ? Pourquoi avaient-ils quitté Elpa ? Hugar fit un tour des possibles réponses :
- la vérité (non envisageable pour l'heure)
- une attaque bio-terroriste (pas très crédible)
- Elpa a été envahie par des poires communistes (carrément envisageable mais un peu un décalage avec la situation...)
- Elpa n'était qu'une illusion qu'a créé Hugar. D'ailleurs, même ce vaisseau en est une. L'univers n'est qu'un PUDDING PUDDING GIGA-PUDDING ! Ahem....

Non, il se contenta de dire :


"Je sais que ça te fait un choc, mais la situation est très complexe et je pense qu'on devrait en discuter à tête reposer. Je veux juste que tu sois conscient que tout ira bien maintenant et que j'ai pris toutes les précautions nécessaires pour notre bien-être."

Bon, ça c'était dit, maintenant reste à le faire !
Hugar regardait Philibert droit dans les yeux. Cette fois-ci il était très sincère, autant que son illusion était fausse. Il aimait vraiment Philou du fond du coeur, et son souhait le plus cher était que ce changement d'univers (auquel Hugar est habitué et Phil pas du tout) se passerait pour le mieux possible.
Voir Devon et Edena devant la porte faisait germer en Hugar un début d'espoir pour que tout s'arrange. Mais il savait aussi que Phil refuserait encore plus la situation si Devon s'en mêlait.

C'était à Hugar seul de gérer la crise et de prendre ses responsabilités.
Aïe aïe aïe ! Sale quart d'heure pour Hugar !

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Devon
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 2 709
Localisation: A bord du CIDRE
Emploi: Au service d'Edena
Planète d'origine: Saolu
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 10:09 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Ohlala dans quel merdier est ce qu'il s'est encore mis ? Devon sentait une sueur froide lui couler dans le cou. L'orage n'allait pas tarder à éclater entre ces deux là, et il ne tenait pas à être prit dans l'affaire.

"Et euh... sinon pour le concert ?"

Phil lui jeta un regard noir et posa sa main sur la poignée de la porte, lui signifiant qu'il n'allait pas tarder à la lui claquer à la gueule. Il chita, agacé d'avoir perdu son temps.

"Bon on vous laisse."

Il prit la main d'Edena et fit demi tour. Coup d'oeil à sa montre en plastique, ils allaient devoir de grouiller à cause de ces deux clowns.
_________________


Revenir en haut
Phil
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 180
Localisation: Le CIDRE
Emploi: Généticien (au chômage)
Planète d'origine: Elpa major
Masculin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 18:04 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Phil claqua la porte vivement. Puis son petit regard noir de fouine mal baisée se planta dans la chaire molle et rose d'Hugar.

"Est ce que tu peux m'expliquer ce qu'il se passe ici ?"

Il sentait à dix mille lieux qu'Hugar puait la manigance. Ce sale petite faux jeton transpirait la félonie, et la colère noire de Phil laissait entendre qu'il ne tolèrerait pas le moindre petit écart. S'il commençait à lui mentir, il aurait affaire à lui.


Revenir en haut
Hugar
Sélénite
Sélénite

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 1 651
Localisation: Elpa Major
Emploi: Bitch gloutonne
Planète d'origine: Sodomia
Masculin Poissons (20fev-20mar) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 9 Déc - 10:44 (2014)    Sujet du message: La fin d'une ère Répondre en citant

Visiblement, le petit discours d'Hugar de paix et d'amour n'avait pas vraiment fait effet. Un instant, Hugar jura avoir vu des flammes noires se consummer dans les yeux de Philibert. Oui de petites flammes qui viendraient bientôt lui ronger les os et sa petite cervelle de sélénite.


En parlant de ça, Hugar s'imagina un instant que si là, maintenant, tout de suite, il redevenait un sélénite (pouf ! comme ça !), il s'enfuirait en rampant sous la porte en montrant son derrière comme un sale chat.
Mais ce n'était pas possible.


En revanche, ce qui était possible - et même fortement conseillé - c'était de parler à l'amour de sa vie, lui dire la vérité et enfin passer à autre chose.


Comme un alpiniste bravant le blizzard, Hugar se rapprocha lentement et difficilement de Philibert, son regard noir perçant les tréfonds de son âme.
Il s'approcha si près qu'il pouvait sentir son souffle chaud à un rythme soutenu.
Hugar jugea qu'il était trop tôt pour oser le contact physique en le prenant dans ses bras. Il se ravisa donc et préféra lui parler comme ça, en face à face.


"Mon ange, je sais que la vérité va être difficile à encaisser et sache que je serais là pour t'aider à endurer ce moment. Après la fête, nous avons embarqué sur le vaisseau Yssien pour se rendre chez eux. Mais viens, assieds-toi, je vais tout te dire."


Une fois assis, Hugar pris une profonde inspiration et parla doucement, un peu comme on parle à un enfant auquel on a cassé un jouet.
Hugar expliqua à Phil les moindres détails : comment ils avaient libérés Kao du joug de Morgan, comment Elyäh avait organisé le retrait des elfes, etc. Bien sûr, il enjoliva la situation en rajoutant des éléments qui pourraient justifier la présence de Phil dans tout ce bazar. Bien sûr, la raison évidente était qu'Hugar l'aimait de tout son cœur et qu'il ne pouvait pas imaginer partir sans lui ; mais il lui dit aussi qu'il craignait pour sa sécurité au sein de la BRAIN.
Ce n'était qu'un demi-mensonge car Hugar était persuadé qu'après les infiltrations elfiques dans les complexes ultra-sécurisés de la BRAIN, plus rien ne serait comme avant. Pire, la personne directement visée était Morgan, qui n'aurait eu aucun scrupule à reporter sa colère contre ceux qu'il aimait le moins... comme Phil. Et ça, Hugar ne l'aurait jamais laissé faire. 
Bien sûr, Hugar était loin d'imaginer le sort et la situation actuelle de Morgan. En fait, c'était plus prudent qu'il ne sache pas tout de suite que Morgan était aussi en fuite. Il était bien plus confortable de l'imaginer en rogne dans son bunker high-tech.


Après plus d'une heure de discours, Hugar s'arrêta de parler. Il lui avait tout dit : tout de son amour pour Philibert, tout de ses excuses. Il avait également envisagé l'avenir.
Hugar proposa à Philibert de vivre quelques temps sur Ys, juste pour se vider la tête (et pas que) avant de repartir vers d'autres aventures.
Philibert n'avait jamais eu l'occasion de connaître la vie d'Hugar faite de voyages et ce dernier n'espérait qu'une seule chose : que Philibert accepte de lui faire confiance. Plus important qu'un vœux de mariage (qui pourrait avoir lieu sur Ys d'ailleurs vu que c'est la mode), Hugar attendait ce "Oui" de la bouche de son bien-aimé.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:33 (2017)    Sujet du message: La fin d'une ère

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Yssien -> Ys Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com