Steam Machine Index du Forum
 
 
 
Steam Machine Index du ForumSteam-Machine.netFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Au travail !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Steam Machine Index du Forum -> Vaisseau Commoragh -> Salle des Machines
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Neilerua
Eldar noir
Eldar noir

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2009
Messages: 688
Localisation: inconnu
Emploi: Voïvode de type absent
Planète d'origine: Ys
Masculin

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 15:16 (2009)    Sujet du message: Au travail ! Répondre en citant

Le bruit incessant des machines accompagnaient le martèlement des coups des esclaves chargés de réduire la taille des pierres d'énergies. Le convoiement de ces pierres vers d'innombrables bacs à fusions se faisaient à travers un dédale de couloirs tortueux qui parfois aboutissaient dans d'immenses salles où siégeaient de monstrueuses machines fumant, suintant, bouillant, évaporant permettaient le bon fonctionnement de Commoragh.

La lumière est rare, la lumière naturelle d'une étoile utopique. Les salles sont faiblement éclairées par des torches ou, pour les plus importantes, par des néons.

Le sol, les murs et les plafonds étaient jonchés d'ordures, de cadavres en putréfaction, d'étranges liquides toxiques et d'énormes tuyaux assurant l'écoulement de gaz ou de liquide vers des destinations mystérieuses. Il faisait une chaleur d'enfer en ces lieux de machineries. Les vapeurs avaient du mal à s'évacuer à cause du trop peu de bouches d'aérations.
Ce petit nombre s'expliquait par la volonté des eldars noirs de limiter le déplacement des travailleurs.
Quelques grandes pales de ventilateurs tournaient lentement et ne faisaient que brasser de l'air chaud et pourri.

On ne respirait pas très bien dans l'immense dédale des sous-sols de Commoragh, l'air était rempli de gaz parfois toxiques, de moisissures dû à un mauvais entretien, de sang à cause des multiples 'incidents" et surtout, on y respirait la mort à pleine narines. Les travailleurs se retrouvaient souvent avec des poumons atrophiés que les tourmenteurs remplaçaient par des poumons artificiels mais peu performant. Les opérations se faisaient dans la douleur et la souffrance et il valait mieux garder ses poumons que demander à en valoir de nouveaux.

On pourrait penser, à tort, que le taux de mortalité est extrêmement élevé en des lieux si dangereux pour la santé. Il n'en est rien. Les tourmenteurs se font une joie de maintenir en vie des travailleurs fatigués par le biais d'injections de produits stimulant comme la pepsine que l'on peut facilement se procurer sur Reikist I. Les blessés obtienne de nouveaux membres mais pas trop solides ou performant pour éviter tout débordements néfastes au bon fonctionnement des moteurs de Commoragh.

C'est un univers à part entière régit par des lois bien mystérieuses. Les incubes sont chargés de la surveillance et on tout les droits sur les travailleurs. Excepté la mise à mort. Tout incube soupçonné d'avoir tué un travailleur est immédiatement exécuté. (On l'abandonne nu et attaché au milieu des travailleurs qui se font un plaisir de le démembrer).
Les tourmenteurs sont chargés de la santé des travailleurs et de leur maintien en bonne condition de travail, mais pas d'évasion.
Les travailleurs, eux, travaillent. Mais ils se sont hiérarchisés et on créé des lois et des codes pour s'autogérer. Le plus fort (ou le plus intelligent, ça dépend) s'octroie le garde de chef d'un groupe de travailleurs, le plus souvent d'un dortoir. Il a alors une meilleure vie que les autres puisqu'il se fait obéir par ses "valets". Il leur prend une part de leurs rations de nourriture, obtient le meilleur lit etc. Ces hommes (ou femmes) sont repérés par les incubes qui leur donne plus de pouvoir : ils les nomment responsables, contremaître, chef de travaux, superviseurs ... Ce "pouvoir" n'est que supercherie et les incubes peuvent à tout moment "destituer" un chef de dortoir juste pour rigoler. Car c'est là le motif de ses traitement de faveurs envers certains travailleurs : les incubes se font chier alors ils s'amusent comme ils peuvent, les pauvres.
Quand à ceux qui deviennent les souffres douleurs, ils sont de corvées de nettoyages. On peut aussi bien être de corvée un jour puis devenir chef de dortoir le lendemain, juste parce que les incubes l'ont décrété.

C'est ainsi qu'une communauté se créée au sein des sous-sols de Commoragh.

"Au travail ! Allez ! Remuez-vous tas de limlaërt ! "

Ces cris résonnent toujours dans la salle des machines. Ils accompagnent la symphonie mécanique des machines soufflant et gouttant et le martèlement du sol par les nombreux pas des travailleurs éreintés


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 15:16 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Steam Machine Index du Forum -> Vaisseau Commoragh -> Salle des Machines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com