Steam Machine Index du Forum
 
 
 
Steam Machine Index du ForumSteam-Machine.netFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ )
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist I -> Capitale : Zhaari -> Le Flosten Paradize
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Emrys Myrrdin
Elfe
Elfe

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 232
Localisation: Dans la culotte de Miy...u ? Mais WTF ce n'est pas une blague ?! OO
Emploi: Tueur à gages
Planète d'origine: Ys
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 15:47 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Ce matin là, je fut réveillé par deux gamins débiles qui passaient dans les couloirs de l'hotel en jouant aux cowboys et aux indiens. Leurs cris insupportables auraient réveillé un orc endormi. Sans ouvrir les yeux, je restais encore à comater quelques linutes, cherchant à reconstituer le puzzle de ma mémoire. J'avais la bouche pateuse, et je sentais l'alcool à plein nez. Encore une grosse soirée biture à la taverne, surement pour fêter le départ de Devon...

Mais contrairement à mon habitude, qui était de finir complètement malade dans le petit studio qui se trouvait juste au dessus de la taverne, j'avais semble-t-il, réussi à rentrer au Flosten Paradize, l'hotel où je descendais à chacun de mes passages sur R1. J'y louais une suite à l'année, qui se trouvais au dernier étage de l'immense tour, avec une vue magnifique sur toute la capitale.
Je remarqua vite que j'étais en caleçon, j'avais donc eu la force de me déshabiller avant de me mettre au pieu.
Me frotant les yeux, je les ouvris péniblement, et pus constater qu'il faisait plutôt beau. Le ciel était dégagé, la journée s'annonçait belle.
Me tournant vers la table de chevet, je jetais un coup d'oeil sur le réveil, qui indiquait 11h30. en retard !! Heureux de voir qu'il était encore tôt, je me retourna pour savourer pleinement de cette grasse matiné qui ne faisait que commencer...pour me retrouver nez à nez avec ... Miyu !!!!

 Je l'avais complètement zappé elle !!!! Mais mais mais...qu'est ce qu'elle foutait dans MON lit. Depuis deux semaines, elle squattait allègrement ma chambre, mais j'avais jusque là réussit à la faire dormir dans le canapé. Enfouit dans les couvertures, elle dormait encore comme un bébé, et semblait...complètement nue !!!!!!

*Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! *

Ni une ni deux, je bondis du lit, me retrouvant presque à poil devant la jeune femme.

" Qu'est ce que c'est que ce bordel !!?? "

Qu'est ce que j'avais bien put faire ??? Je ne me souvenais de rien...raaaaaaaaaa >.< panique panique panique!!!!!
Ce fut alors qu'un ENORME mal de tête me tomba dessus, me broillant la boîte crânienne.

" AAAAAAaaaaaAAAa putain de bordel de merde !!!!! "

Et vive les gueule de bois !! pan dans ta face ! XD


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Sep - 15:47 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Miyu Hagel
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 145
Localisation: En pleine remise en question...
Emploi: Riche héritière, à plein temps
Planète d'origine: Elpa Minor
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 17:55 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Miyu dormait à poings fermés. D'un sommeil lourd et agrémenté de rêves colorés qui, pour une fois, ne finissaient pas en cauchemar. Le genre de rêve dont on souhaite qu'ils ne se terminent pas.

Elle voyait son père, sa mère qui lui faisaient face. Son frère, si distant et froid avec elle lorsqu'elle avait commencé à grandir. Au chaud sous les couvertures, son imagination déroulait sous ses yeux le plus idyllique des scénarios. Un mouvement à côté d'elle ne la fit même pas sursauter. Elle avait l'habitude de dormir avec son frère quand ils étaient petits. Elle s'accrocha désespérément à la couverture pour l'empêcher de glisser en bas du lit. Il marmonna quelque chose. Elle grogna :


"Aku, laisse moi dormir..."

Le deuxième cri la réveilla en sursaut. Elle ouvrit brusquement les yeux.

Il y eut en elle un mouvement de panique. Elle ne connaissait pas ces murs, le lit ne sentait pas l'odeur de son frère, elle n'était pas dans sa "tour", et l'homme qui...

Oh.

Le retour à la réalité fut brutal. Elle se redressa et la couverture glissa de ses épaules. Elle s'était endormie toute habillée et portait encore la robe qu'elle avait hier soir. Elle jeta un regard de glace à Emrys en retenant des larmes de dépit quand elle se rendit compte que son rêve n'était qu'un... un rêve quoi. Un soupir de nostalgie de son âme fatiguée d'être tordue dans tous les sens par des vagues successives de sentiments contradictoires. Une douleur dans son dos la fit grimacer, et elle s'assit sur le bord du lit avant de se lever avec précaution, soudain prise d'un vertige dû au régime forcé qu'elle suivait depuis quelques jours. Pas d'appétit. La nausée.

Elle se retourna vers l'homme qui était doublement responsable de son mal de dos. D'abord pour l'avoir condamnée au canapé, ensuite pour avoir été assez stupide pour participer à un concours de boisson qui l'avait laissé ivre mort, ou presque. Si elle n'avait pas été là pour le ramener, il n'aurait sans doute pas quitté la taverne.


"Bonjour"grommela-t-elle en se dirigeant vers le miroir. Elle arrangea un peu ses cheveux.

"Pourquoi est-ce que vous avez crié ?"demanda-t-elle ensuite, légèrement agacée d'avoir été tirée hors d'un rêve aussi agréable.


Revenir en haut
Emrys Myrrdin
Elfe
Elfe

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 232
Localisation: Dans la culotte de Miy...u ? Mais WTF ce n'est pas une blague ?! OO
Emploi: Tueur à gages
Planète d'origine: Ys
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 18:16 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Elle était...habillée !!
Waaaa soulagement. Je respirais enfin.
A l'idée que peut être, j'aurai put dans la mesure d'une éventuelle possibilité de probabilité certes incertaine mais potentiellement réelle, coucher avec elle me faisait encore plus mal à la tête !!

Je la regarda quelques instants, incapable de dire quelque chose, ni même de bouger. J'étais complètement amorphe, et surement encore bourré.
Je tentais de me rappeller tout ce qui c'était passé, me prenant le visage dans les mains pour me remettre les idées en place...
Nous avions été à la taverne, pour prendre un verre et fêter dignement le départ de Devon. Puis Némi, que j'avais déjà croisé au par avant, avait débarqué. Ce qui avait bien put se passer après était assez flou. Je me souvenais vaguement de la taverne en délire, d'un concours à la con...et d'une montagne de verres vides éparpillés autour de moi.
L'effort mental que je venais de fournir m'acheva, et je me laissais tomber de tout mon long sur le lit en bordel.
La gueule dans les coussins, je me souvins de ma tenue...légère. Etait-ce elle qui m'avait déshabillé ???? O.O Oh Seigneur !!!

" Mal à la tête !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Aspirinnnnnneeeeeeeee !!!!! "

Me retournant sur le dos, je regardais le plafond, où était projetté une image de la galaxie.
Elle avait dormi avec moi...

" Mais...qu'est ce qui s'est passé?? Et qu'est ce que tu fous dans mon pieu ???!! "

Je commençais à avoir la dale !!

[ Je ferai remarquer que le canapé doit être plutôt confortable...c'est un hotel 5 étoiles hein !! ]


Revenir en haut
Miyu Hagel
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 145
Localisation: En pleine remise en question...
Emploi: Riche héritière, à plein temps
Planète d'origine: Elpa Minor
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 18:44 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

[Lol ne t'en fais pas ta locataire aussi c'est du cinq étoiles XDDDD]

Pas étonnant qu'il ne se souvienne pas. Il était tellement bourré qu'il arrivait à peine à parler... En détournant le regard, Miyu soupira.

"Il y a de l'aspirine sur votre table de nuit, je me doutais que vous auriez la gueule de bois. Vu l'état dans lequel vous étiez, ça parait normal. Ensuite pour ce qui s'est passé..."

Nouveau soupir. Elle se força à ne pas le regarder.

"Vous avez voulu m'emmener avec vous à la taverne pour me présenter à votre ami Devon, ensuite, il y a une femme qui est arrivée avec trois armoires à glace derrière elle. Au début vous vous ignoriez, et à mesure que l'alcool est descendu, ça a commencé à empirer, puis, comme il ne voulait pas que vous ruiniez définitivement sa taverne, il a proposé de vous faire faire un concours pour vous départager. Vous avez accepté tous les deux, et vous avez fait un concours, vous avez bu comme des trous jusqu'à ce qu'ils sortent l'absinthe, ça devenait vraiment ridicule, donc je vous ai emmené hors de la taverne et ramené ici. Vous étiez tellement bourré que vous ne teniez plus debout, et vous passiez votre temps à insulter le monde entier. Une fois arrivé ici, le temps que j'aille acheter des médicaments, vous vous êtes déshabillé et mis sous les couvertures tout seul comme un grand. J'ai une tête à déshabiller un homme ?finit-elle par marmonner.

Elle inspira un grand coup, sentant ses joues s'embraser à l'approche de la suite, puis poursuivit :

"Quand je suis remontée, vous étiez allongé, à moitié comateux en train de marmonner des choses diverses et variées mais toutes absolument vides de sens. Je vous ai forcé à boire un verre d'eau. Si je me suis retrouvée à dormir à côté de vous, c'est parce que vous avez attrapé mon bras et refusé de le lâcher."

Elle s'étira puis se dirigea vers la salle de bains avec des vêtements propres. Avant de fermer la porte derrière elle, son ton s'adoucit légèrement.

"Vous feriez mieux de vous recoucher. J'irai chercher quelque chose pour votre petit-déjeuner tout à l'heure, je connais un gars du service qui me donnera ce dont j'aurai besoin. D'ici là, mettez vous sous la couette et essayez de dormir, ça vaudra mieux."


Revenir en haut
Emrys Myrrdin
Elfe
Elfe

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 232
Localisation: Dans la culotte de Miy...u ? Mais WTF ce n'est pas une blague ?! OO
Emploi: Tueur à gages
Planète d'origine: Ys
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 18:57 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Seigneur...c'était pire que tout ce que j'avais put imaginer, à quelques détails près.
Et nous connaissant, nous avions dû descendre toute les réserves de mon pauvre ami. Ce n'était pas difficile d'imaginer ses caves vides. Mais bon, puisqu'il partaient, avec sa petite fifille d'amour sur Elpa, autant pas gacher. Encore que...j'espérais qu'il chargerait quelqu'un de tenir son noble établissement pendant son absence. C'était un endroit tellement charmant...

Me panchant vers la table de chevet, je tendis la main vers les cachets d'aspirine, et les avalant aussi sec.
Je la regardais s'enfermer dans la salle de bain, et fermer la porte à double tour. Je comprenais ce réflex, au fond...elle avait beau être gentille, belle et juste un brin casse pieds, il ne fallait pas oublier qu'elle squattait la suite...d'un tueur à gages, et d'un coureur de jupons reconnu par toute la planète people.
M'installant un peu mieux, j'attrapa son oreiller, le calant sous ma tête douloureuse. Il était imprégné de son odeur, et je respirais profondémement ce parfum délicat. Me laissant guider par ses conseils, je tombais dans un sommeil sans rêves, roulé en boules dans les couvertures.

Lorsque je me réveilla, quelques heures plus tard, je n'avais plus mal à la tête, même si la sensation désagréable qui accompagnait toutes cuites ne m'avait pas encore quitté.
Je découvris avec plaisir qu'on m'avait apporté mon petit déjeuné, constitué de quelques pains Yssiens, de confitures et d'un thé encore fumant. M'installant sur la terrasse, je savourais cette petite collassion qui remplit mon estomac qui criait famine. En effet, nous n'avions pas mangé depuis la veille au soir, que qui faisait déjà pas mal de temps.
Mais ce ne fut qu'une fois mon thé fini que je m'apperçut...de l'absence de ma chère locataire !!

" Où est-elle encore celle là ... "

Après un rapide tour de la suite, je me rendis compte qu'elle ni était pas. Et soudain, il y eut comme un vide en moi.
Il fallait que je sache où elle avait bien put aller. Les rues à l'extérieur n'étaient pas sûres pour une jeune fille riche et sexy comme elle.
Me ruant sur la porte d'entrée, je l'ouvrit à la volée...avant de me rendre compte que j'étais encore en caleçon. -_-'
Heureusement, la femme de ménage qui se trouvait alors dans le couloirs avait pris l'habitude de mes moeurs, et ne s'étonna donc pas. Je refermais la porte, gromelant et jurant comme un mal propre.
Sautant dans la salle de bain, je me foutais sous la douche, avec la ferme intention d'enlever l'horrible odeur d'alcool qui me suivait partout. L'eau glacé me fit le plus grand bien, et me permit de réfléchir un peu à la situation.
Pourquoi davrais-je m'inquiéter de son sort ? C'était son problème si elle voulait se balader dehors, avec toutes les brutes et les gens louches qui trainaient sur R1. Je m'en foutais si elle se faisait voler, violer, tuer...
Mais au fond de moi, je savais pertinement que ce n'était pas vrai. En l'espace de deux petites semaines, elle avait pris une place importante dans ma vie. Je ne savais pas ce qui m'arrivait, mais le simple fait de penser à elle me serrait le ventre, et pour tout dire, je pensais à elle tout le temps.

Sortant de la douche, je me sechais à la va vite, balançant la serviète trempée sur le sol de la pièce.
J'enfilais des vêtements propres, et puisque ma tenue de Djiin était encore imbibée de bière et le liqueur, je passa un pantalon sombre et relativemant serré, ainsi qu'une chemise blanche aux manches larges, mais resserées aux niveau des poignets. Je la laissais entrouverte, et mis mes très chères Dc Martens...
Une fois les cheveux ébouriffés, je sortie de la chambre, à la recherche de la jeune femme disparue.
L'ascenseur arriva dans le hall de l'hotel, après une descente de 300 étages.

Les portes de plastique s'ouvrirent, et ce que j'entendis fut à la fois un soulagement, et le commencement de bien des emmerdes. Un rire, doux et cristalin, s'éleva dans la pièce. Miyu était là, en train de papoter avec le receptionniste comme s'ils étaient des amis d'enfance.
Sans comprendre pourquoi, je sentis une forme de colère monter en moi, comme si je ne supportais pas qu'elle parle à un autre, me délaissant comme une grosse merde. Je m'approchais d'elle dans son dos, et posa ma main sur son épaule, regardant le pauvre maître d'hotel comme s'il était un ennemi à éliminer. Je n'avais jamais réussi à la faire rire comme ça.
Ma voix était plus dure que je ne l'aurai voulu...
" Alors tu t'amuses ? "


Revenir en haut
Miyu Hagel
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 145
Localisation: En pleine remise en question...
Emploi: Riche héritière, à plein temps
Planète d'origine: Elpa Minor
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 21:50 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Lorsqu'elle était sortie de la douche, Emrys dormait déjà. Après s'être arrachée à la contemplation de son visage endormi, elle était descendue rejoindre le jeune homme du service avec qui elle avait fini par sympathiser à force de descendre tous les matins prendre le thé d'Emrys. Elle lui monta également des viennoiseries de sa planète natale avec un pot de confiture. De quoi compenser le repas qu'ils n'avaient pas pris hier.

Dans l'ascenseur qui la remontait jusqu'à la suite, elle eut le temps d'observer son reflet dans la glace. Elle n'avait pas l'impression d'avoir changé par rapport à quand elle avait quitté son cousin. Quoique, en y regardant de très près, on pouvait discerner quelques signes de fatigue corporelle sur les traits de son visage de jeune femme. Elle ne s'était pas pesée dernièrement, mais elle se doutait qu'elle avait perdu un peu de poids. Ca ne pouvait pas faire de mal. Sauf que son estomac criait famine. Son ami du service lui avait bien demandé s'il pouvait lui offrir quelque chose, mais à les regarder comme ça, les patisseries, viennoiseries et autres ne la tentaient pas. Elle n'avait pas d'appétit pour ça.

Dans la suite, Emrys dormait toujours. Elle s'assit sur le lit. S'allongea sur le ventre. Le regarda dormir de son sommeil profond. Qu'est-ce que ça faisait qu'elle soit là, après tout ? Elle passa sa main sur le visage du tueur pour écarter une de ses mèches de cheveux qui venait de tomber devant son visage. Le souvenir de son rêve lui serra l'estomac.

Ce sentiment, elle avait appris à le connaitre et le cotoyer quotidiennement en même temps qu'Emrys. Il formait une sorte de boule dans sa gorge. De noeud dans son ventre. Elle se redressa soudainement alors que des larmes dues à elle ne savait quoi lui piquaient les yeux. Il fallait qu'elle sorte de là, ou elle se mettrait à pleurer. Ses yeux gonfleraient, son maquillage coulerait, et que ferait-elle si Emrys se réveillait à ce moment là ?

Elle sortit donc, traversa le couloir d'un pas presque automatique. Elle ne savait pas où elle allait, mais elle y allait.

L'ascenseur la mena au rez-de-chaussée. Elle s'avança dans le hall, sans trop savoir pourquoi elle était descendue là. Une voix l'appela alors qu'elle passait devant la réception. Son ami était là, il lui souriait. Elle s'approcha avec un sourire. Il n'y avait personne à cette heure-ci à la réception. Quand il la vit de plus près, ses sourcils se froncèrent.


"Tout va bien ?"demanda-t-il d'un air préoccupé.

Miyu éclata de rire. Oui, tout allait bien, elle se sentait merveilleusement bien maintenant. De fil en aiguille, la discussion s'engagea. Ils parlèrent un peu de tout et n'importe quoi. Elle se sentait à même de rire sans complexes, sans rougir, sans aucun malaise. C'était une atmosphère légère et de mutuelle compréhension qui régnait entre eux deux. Elle garda tout de même un oeil sur l'heure. Elle devrait remonter pour ne pas qu'Emrys s'inquiète. Mais s'inquièterait-il seulement ?

Soudain, un bras se posa sur son épaule. Son sang se figea dans ses veines et le rouge lui monta aux joues. Elle se tourna légèrement. C'était Emrys. Plus beau, mais surtout plus sauvage que jamais. Elle n'aimait pas la lueur de colère froide qui brillait dans son regard. Elle lui rappelait de mauvais souvenirs. Elle se sentait tellement mal à l'aise. Que pouvait-elle dire, à lui ou à son ami ? Elle aurait voulu sourire comme elle le faisait cinq minutes à peine plus tôt, les présenter l'un à l'autre. Mais quelque chose comprimait ses mots dans ses cordes vocales. Elle ne pouvait rien dire. Heureusement que son ami était de nature sociable. Il trouvait toujours de la force pour sourire.


"Ravi de vous rencontrer enfin, monsieur. J'ai beaucoup entendu parler de vous."

Les deux s'affrontaient du regard. Miyu tremblait presque, ses jointures étaient blanches sur le comptoir. Elle aurait voulu avoir la force de les séparer... Mais le réceptionniste ne s'arrêta pas là.


"Vous devriez faire plus attention à elle, elle est plus fragile et plus abîmée que ce qu'il n'y parait."

Cette fois, Miyu ouvrit de grands yeux et le regarda d'un air implorant, l'air de dire :"arrête !". Un tremblement de panique s'empara d'elle. Elle n'était pas abîmée ! Elle ne voulait pas l'être ! Et elle ne voulait pas être fragile non plus ! Qu'allait penser Emrys ? Qu'elle était définitivement inutile ? Ou plus que ce qu'il n'avait pensé au départ ? Ses doigts se crispèrent sur le bord du comptoir tandis qu'elle gardait ses yeux rivés sur le réceptionniste, histoire de ne pas croiser ceux d'Emrys.


Revenir en haut
Emrys Myrrdin
Elfe
Elfe

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 232
Localisation: Dans la culotte de Miy...u ? Mais WTF ce n'est pas une blague ?! OO
Emploi: Tueur à gages
Planète d'origine: Ys
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 22:29 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Miyu ne réagit pas à ma question. Elle resta muette, laissant cet espèce de pingouin en smoking parler à sa place. Il n'était pas bien grand, en tout cas comparé à ma propre taille, des cheveux bruns coiffés comme une tapette, des yeux innexpressifs, un mec bien ordinaire, ni plus ni moins, qui m'aurait normalement inspiré une profonde indifférence. Mais là c'était différent.
Je ne compris pas tout de suite ce qui m'arrivait, mais j'avais une furieuse envie de le découper à la petite cuillière, et d'utiliser les morceaux restant pour faire une tourte façon Mrs Lovett...
Mais la présence de la jeune femme me calma dans une certaine mesure.

" Quand j'aurai besoin de conseil à la con dans ce genre là...je te le ferai savoir...sinon tu seras gentil de la fermer..."

Le receptionniste ne répondit pas, après tout le client est Roi.
Passant ma main dans celle de la belle héritière, je l'entrainais à ma suite vers l'ascenseur.

" Viens..."

Une fois dans la petite pièce, je me retourna vers le maître d'hotel qui nous regardait partir et lui adressa un magnifique doigt d'honneur, juste avant que les portes ne se ferment.
Une petite musique bien chiante envahit l'habitacle, du genre à vous endormir dès le premier étage passé. Je jetais un rapide coup d'oeil vers elle. C'était pourtant vrai, elle semblait fragile, et plus fatigué que lorsque nous nous étions rencontré dans le spatioport. Peut être que je ne me comportais pas bien avec elle, qu'elle ne me supportait déjà plus, qu'elle préfèrait les hommes...comme cet idiot de mecton de mes deux...

Mais qu'est ce qui me prenait de penser comme ça ??? C'était pas comme si on était ensemble !! Il n'y avait rien entre nous, à part cette histoire morbide !! Il ne se passerait jamais rien...Il ne devait rien se passer...

" Qu'est ce que tu lui trouves à ce couillon ? "

En réalité, j'étais bien hégoïste. Elle avait débarqué dans ma vie sans prévenir, et je demandais en retour qu'elle ne soit qu'à moi.
Et curieusement, j'éprouvais de plus en plus l'envie d'être avec elle, du matin au soir, de la voir heureuse. Un seul problème...comment si prendre, pour rendre une femme heureuse alors que tuer est notre gagne pain ?


Revenir en haut
Miyu Hagel
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 145
Localisation: En pleine remise en question...
Emploi: Riche héritière, à plein temps
Planète d'origine: Elpa Minor
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 22:51 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Miyu se laissa entraîner. En vérité, le contact de la grande main chaude d'Emrys sur la sienne, petite et froide, agissait comme un aimant et elle ne pouvait se résoudre à briser le lien. Elle ne réagit même pas quand il insulta de loin son ami, elle se contenta d'un "désolée" muet, auquel il répondit avec un nouveau sourire et un hochement de tête. Dans l'ascenseur, elle ne prêta attention qu'aux boutons portant les numéros des étages, elle ne voulait surtout pas le regarder. Il avait gardé sa main, et elle-même n'avait aucune envie de la lâcher. C'était un sentiment étrange, entre l'amer et le doux, que ce contact entre eux. Elle se sentait en sécurité tant qu'il la gardait, mais en même temps, elle perdait toute sa contenance au profit d'une gêne et d'un malaise qu'elle n'expliquait pas. Ses doigts fins, longs et impeccables, se crispèrent sur ceux d'Emrys quand il lui demanda ce qu'elle trouvait à son ami... Elle déglutit, et répondit, d'une voix mal assurée :

"Je... Je ne sais pas, il est gentil, il... est agréable. Il arrive à... me mettre à l'aise, je... je..."

Ses joues s'empourprèrent, la panique monta de nouveau en elle sans qu'elle puisse la contrôler. Elle sentait que plus elle parlait, plus elle s'enfonçait. Ses doigts se crispèrent encore plus sur la main d'Emrys.

"Je... je ne sais pas, je l'aime bien..."

Elle chercha autre chose à dire, son cerveau tournant à toute vitesse. Elle ne trouvait pas.

Et maintenant ? Ils étaient arrivés à leur étage, la porte s'ouvrait. Emrys allait sûrement la virer de chez lui, lui dire qu'il fallait qu'elle aille avec celui qu'elle aimait bien... Comment pouvait-elle faire pour lui dire, lui dire qu'elle ne voulait PAS partir ? Qu'elle aimait ses manières, énervantes et sauvages, mais parfois douces et agréables, de celles qui vous mettent dans un état de gêne, qui vous font sentir ridicule face à lui, mais qui font tellement plaisir...

En désespoir de cause, elle resserra encore plus sa prise sur sa main, et osa enfin lui jeter un coup d'oeil en coin. Elle détourna rapidement le regard en rougissant, comme une enfant prise sur le fait, la main dans le sac en train de faire une bêtise. Son cerveau était en train de s'embrouiller. Plus que jamais en cet instant, elle se sentait impuissante et faible. Comme le jour où... Enfin, ce fameux jour où elle était devenue orpheline...


Revenir en haut
Emrys Myrrdin
Elfe
Elfe

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 232
Localisation: Dans la culotte de Miy...u ? Mais WTF ce n'est pas une blague ?! OO
Emploi: Tueur à gages
Planète d'origine: Ys
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 23:14 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

C'était un sentiment difficilement definissable, qui penchait entre le plaisant et de deplaisant, l'heureux et le desastre.
Cet espèce de crétin m'avait fait oublier sa main dans la mienne. Mais une fois les portes fermées, je la sentis à nouveau, serrer de plus en plus fort mes doigts bien plus grands et puissants que les siens.
Alors elle l'aimait bien...oui, au fond ça se comprennait. Il semblait simpa, et drôle, attentif et tendre. Je devais être très différent.

" Ouai...je vois ça. C'est sur qu'avec moi ça doit pas être facile tous les jours. "

Ma voix était dure et amère, pleine d'une certaine forme de reproche.
Ce fut alors que je compris, que je pus mettre un nom sur ce que je ressentais. De la jalousie.
Et croyez le ou non, mais c'était l'une des premières fois que ça m'arrivait. Mais qu'est ce que ça signifiait ? Qu'est ce que je pouvais bien ressentir pour elle, qu'elle ne semblait au final pas vraiment ressentir pour moin ?
Il fallait que je prenne l'air.
D'un geste brusque, je lachais sa petite main, et appuyait sur le bouton de l'étage suivant, forçant l'ascenseur à stopper sa ruote vers le sommet de la tour.
Je sortis sans un mot, sans même lui laisser la possibilité de me suivre. Les portes se fermèrent et elle partit vers ma chambre, quelques étages plus haut.
D'un pas déterminé, je marcha vers les terrasses, mise à disposition des clients de l'hotel pour quelques petites promenades tranquilles. Il n'y avait que peu de monde, un petit vieux et son journal tenu à l'envers, une femme et un enfant.
J'avança vers la balustrade, me penchant vers le vide. Une bourasque me décoiffa encore plus, frappa mon visage pâle avec force. Qu'est ce qui m'arrivait ? La jalousie s'accompagnait la plupart d'un sentiment encore plus dangereux, celui même qui avait causé ma perte, bien des années au par avant. Comment ce pouvait-il que malgré tout mes efforts pour ne jamais plus le ressentir il m'envahissait encore. L'acharnement du destin peut être...

Les choses étaient plus claires maintenant dans mon esprit...il fallait qu'elle parte. Plus le temps passait, et plus je m'attachais à elle. Elle devenait de plus en plus essentiel à ma vie, elle devenait ma dose quotidienne de morphine.
Et pour sa propre sécurité, elle devait s'en aller.
Elle comprendrait.

D'un pas décidé, je me mis en route pour la suite. Une fois que je fus devant la porte, je restais quelques secondes silencieux.
Je devais la faire sortir de ma vie.
Mais une fois entré dans la chambre, je sentis une fois de plus mon coeur se serrer, se déchirer dans ma poitrine. J'avais envie de hurler de douleur, mais je restais...complètement impassible.

L'amour est la pire des drogues.


Revenir en haut
Miyu Hagel
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 145
Localisation: En pleine remise en question...
Emploi: Riche héritière, à plein temps
Planète d'origine: Elpa Minor
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 5 Sep - 23:49 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Le ton de sa voix quand il lui répondit glaça le sang de Miyu. Il lâcha sa main. Avant qu'elle ait pu réagir les portes s'étaient déjà refermées sur lui. L'ascenseur continua à monter. Elle tituba jusque dans la chambre. Il lui semblait qu'on avait comprimé tous ses organes à l'intérieur. Elle se laissa tomber sur le canapé, vide. Et elle se mit à pleurer. Pas de sanglots. Juste les larmes qui tombaient de ses yeux pour aller s'écraser sur le divan. Son regard était fixé dans le vide. Ses bras se croisèrent, ses ongles se crispèrent sur sa peau, la déchirant par endroits. La douleur physique est parfois le meilleur moyen d'oublier la douleur morale, chez certaines personnes. C'était ce que Fabalio lui avait expliqué. Elle avait trouvé ça stupide. Illogique. Mais elle-même était prise d'un besoin soudain, instinctif, de se faire mal pour oublier la plaie béante qu'on venait d'ouvrir au plus profond de son âme. Son visage se figea. Elle avait l'impression de s'être transformée en pierre, en une statue dans laquelle les larmes avaient creusé des sillons. Ses bras lacérés reposaient sur le canapé. Elle attendait. Elle voulait qu'il revienne. Mais reviendrait-il seulement ? Elle se moquait de la faim qui tiraillait son estomac, de la douleur qui rongeait ses pensées habituellement si rationnelles pendant son attente. Elle se moquait des plaies qui rougissaient ses bras pâles. Des traces de maquillage que les larmes avaient tracé sur son visage. Elle ne voulait qu'une chose. Qu'il revienne. Qu'il ouvre la porte et qu'il soit là. Qu'il revienne.

Et il revint. Il ouvrit la porte. Elle se leva immédiatement avant même d'avoir vu l'expression de son visage. Et elle le regarda.

Son visage était celui d'un tueur. Il était froid, aussi froid que le marbre. Aussi froid que la pierre. Que la glace. Que le métal d'une lame tranchante. Et cette lame faisait bien plus de dégâts à Miyu que si elle n'avait été réelle. Elle n'avait pas besoin de lui demander, elle savait ce qu'il voulait. La façon qu'il avait de la regarder. La manière qu'il avait de se tenir droit, mettant sa taille en valeur. Le regard. L'horrible regard.

De nouveau, elle sentit ce frisson lui parcourir l'échine, cette sensation horrible... Elle la ravala. Comme elle l'avait fait sept ans plus tôt. Elle affronta son regard dur et épouvantablement froid. Elle parvint enfin à parler. A surmonter l'horrible sentiment qui lui disait de fuir, de crier.


"Tu veux que je m'en aille."

Son visage était figé. Les larmes, en coulant un peu plus tôt, avaient formé une couche solide qui avait figé ses traits dans une expression impassible. N'eurent été les traces de maquillage, on eut pu croire qu'elle avait simplement attendu.

"C'est ce que tu as voulu dès la première seconde où tu m'as vue."

Le tutoiement s'était installé dans sa voix affreusement monocorde sans même qu'elle s'en rende compte. Soudain, elle sentit quelque chose d'autre monter en elle. C'était puissant, rouge, et fort. Trop pour qu'elle puisse l'arrêter. La vague rongeait à mesure qu'elle montait chaque parcelle de son chagrin, c'étaient les flots de sang qui coulaient de son coeur qui étaient en train de monter jusqu'à ce qu'elle se noie dedans. Le niveau montait progressivement. Sa voix aussi. Elle ne s'en rendait même pas compte.

"Tu as voulu que je m'en aille, parce que tu as eu honte de toi-même à la première minute où tu as compris qui j'étais. La honte de m'avoir laissé m'enfuir. Et puis tu n'as pas réussi à m'éliminer, comme la première fois. Mais je ne m'en irai pas, tu m'entends ? Je ne m'en irai pas. Si tu veux que je m'en aille, tu n'as qu'à me tuer maintenant, tout de suite ! Comme ça tu ne me retrouveras plus JAMAIS SUR TON CHEMIN ! PARCE QUE SI TU PENSES QUE JE VAIS PARTIR COMME CA, TU TE TROMPES !

Elle laissa alors les sentiments prendre le dessus. Pour la première fois sans doute.

"ET POURQUOI EST-CE QUE CA DOIT SE PASSER COMME CA ? POURQUOI, TU M'EXPLIQUES ? JE NE VEUX PAS ! EST-CE QUE TU COMPRENDS SEULEMENT CE QUI SE PASSE ? TU AS TUE MES PARENTS ! MA FAMILLE ! TU M'AS LAISSEE VIVRE AVEC LA SOUFFRANCE QUE TU M'AVAIS INFLIGEE ! ET POURTANT..."

Elle en avait trop dit. Elle se tut, ravalant les paroles qui continuaient à monter dans sa gorge. Une unique larme de rage reforma le masque. La vague était haute, bien au-dessus de ses moyens de contrôle. Il la tuerait sûrement. Tant pis. Tant mieux.


Revenir en haut
Emrys Myrrdin
Elfe
Elfe

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 232
Localisation: Dans la culotte de Miy...u ? Mais WTF ce n'est pas une blague ?! OO
Emploi: Tueur à gages
Planète d'origine: Ys
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 6 Sep - 00:31 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

J'ignore ce qui me permettait alors de tenir encore, de la regarder avec tant de haine.
L'habitude sans aucun doute. J'avais former sur mon visage un masque imperméable, alors que sous cette façade horrible, je hurlais.
Je hurlais de rage contre moi même, contre ce que j'étais, contre la chose que j'étais devenu avec les années.
J'avais aimé, bien des années au par avant, et j'en avait perdu la raison. Peut être bien que c'était moi même qui l'avait tué, autrefois...

Si je n'avais put la tuer elle, sept ans plus tôt, c'était peut être parce que j'étais...déjà amoureux d'elle. Que je le désirai, que j'espérai qu'elle me changerai. Et elle m'avait changer. En deux semaines de temps, elle m'avait rendu fou d'elle. Toutes ses mimiques, tous ses sourires timides, sa tendre candeur, je ne pouvais plus m'en passer.
C'était la peur qui me tenaillait alors. Peur de lui faire du mal avant tout, de finir par vraiment la tuer, d'un coup, ou a feu doux, de la détruire, psycologiquement.

- il vaut mieux brûler franchement que s'éteindre à petit feu - Kurt Cobain

Elle était devenue une chose précieuse, innestimable, et plus que tout autre chose, je voulais qu'elle vive, en sécurité. Mais pourquoi ne voulait-elle pas comprendre que la seule façon de la garder en vie, de la protéger c'était de l'éloigner de moi !!

" Tu ne comprends pas...ce n'est pas possible, ça ne sera JAMAIS possible. "

Ma voix s'élevait de plus en plus dans la grande pièce. Encore un mot de plus, et le masque tomberait.

" J'ai tout de suite compris que tu étais une...une...une sorcière !! "

Je n'en pouvais plus. Tout en prononçant ces derniers mots, mon pieds partit dans une petite table de chevet, l'envoyant valdinguer dans la pièce. J'avais l'impression que mes cheveux s'hérissaient sur ma tête, comme les poils d'un chat.
Je me retourna vers elle, et vit ses yeux gonflés par les larmes. Elle était aussi belle qu'au premier jour.

" Parce que depuis le premier jour où je t'ai vu, depuis cette fameuse nuit...tu m'as ensorcelé !! Tu me rends fou Miyu !! Alors va-t-en !! Va-t-en !!!! "

Je hurlais enfin, je sentais la rage envahir chacunes de mes veines, parcourir mon corps engourdit. Mais ce n'était pas la simple adrénalinequi accompagnait chaque mise à mort, c'était la colère, juste de la colère, et de l'amour.
D'une main, j'attrapais le plateau repas qu'elle m'avait apporté, et le jetais contre le mur où il s'écrasa avec délice, répandant les restes que je n'avais pas manger sur le sol. Le verre se brisa, recouvrant un tapis de morceaux tranchant...

Les voisins avaient raison de flipper...


Revenir en haut
Miyu Hagel
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 145
Localisation: En pleine remise en question...
Emploi: Riche héritière, à plein temps
Planète d'origine: Elpa Minor
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 6 Sep - 00:51 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Non, Miyu ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas pourquoi. Pourquoi il fallait tellement qu'elle s'en aille. Pourquoi être heureux ce n'était jamais simple, comme disait Fabalio.

Emrys laissa aussi sa propre vague le submerger. Il frappait tous les objets qu'il trouvait à sa portée. Miyu refoula de nouveau son envie de fuir et de hurler. Elle recula jusqu'à s'adosser au mur. Et elle se figea. Elle le regarda. Elle le regarda laisser libre cours à sa colère. Envoyer valdinguer tout ce qui lui tombait sous la main. Briser, détruire, encore et encore, toujours, en lui criant de s'en aller. Chaque fois qu'il lui lançait ces paroles à la figure, il lui enfonçait un couteau dans le coeur. Mais elle endurait, en silence, coup après coup, en le regardant de ce même regard fort, en ravalant encore et toujours ses envies de fuite et de hurlements. Elle ne le quittai pas des yeux. Il avait besoin de détruire. Alors qu'il détruise. Qu'il continue de crier, de lui jeter ses ordres pleins de haine et de douleur. Mais quand il s'agissait d'ordres, elle avait plus l'habitude d'en donner que d'en recevoir. Alors elle n'obéissait pas.

Elle continua à le regarder, les yeux fixes, les membres figés, paralysés par ce sentiment de lâche qu'elle enfouissait toujours plus loin, plus profondément en elle-même.

A un moment donné, il s'arrêta. Il avait les cheveux encore plus en désordre que d'habitude. Un regard sanguinaire. Plein de colère. Quand les deux yeux se tournèrent vers elle à travers les mèches de cheveux, elle affronta le regard. La peur, elle ignorait tout à fait ce que c'était, et c'était la raison pour laquelle elle parvenait aussi bien à la dissimuler, à se persuader qu'il s'agissait d'autre chose. Et tandis qu'elle soutenait ces yeux, sa bouche s'ouvrit, et sa voix de jeune fille autoritaire résonna à travers la pièce désormais totalement sens dessus-dessous.


"Non."

Elle avait besoin de lui. Si lui n'avait pas besoin d'elle, il n'avait qu'à la tuer.

S'arrachant au dossier que lui offrait le mur, elle mit tout son équilibre sur son autre jambe pour se pousser en avant.

Mais elle était trop faible.

Que la faiblesse soit dûe au manque de nourriture occasionné au cours des derniers jours, à la fatigue de l'éprouvante soirée qu'elle avait vécu la veille, à l'épreuve à laquelle elle venait de faire face, cela ne faisait aucune différence. C'était le poids de tout celà à la fois qui venait de retomber sur ses épaules, l'écrasant de leur accablante vérité.

Ses jambes se dérobèrent sous elle, et une larme coula à nouveau sur sa joue. Elle tomba à genoux sur le sol jonché de débris.


Revenir en haut
Emrys Myrrdin
Elfe
Elfe

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 232
Localisation: Dans la culotte de Miy...u ? Mais WTF ce n'est pas une blague ?! OO
Emploi: Tueur à gages
Planète d'origine: Ys
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 6 Sep - 01:21 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Bien vite, cette chambre ne ressembla plus à rien.
La colère m'avait fait perdre la tête, et je frappais, brisais, broillais tout ce que je touchais. Les chaises valdinguaient dans la pièce, les vases s'éclataient en un milier d'éclat sur le sol. Je hurlais, je m'entendais hurler sans comprendre le sens de mes paroles, je l'insultais, lui criais de partir, de ne pas rester avec moi, que j'étais mauvais...maudit.

Mais au fond, tout ça n'était fait que pour lui faire peur, pour lui montrer ce dont j'étais capable. Mais tout ça, elle le savait déjà.
D'une seule main, je retournais le lit où nous avions dormit, l'un contre l'autre pendant cette même nuit, qui me semblait déjà si lointaine...
Et alors que je hurlais un dernier "va-t-en", mon contrôle de la force que j'avais su maîtriser jusque là m'écheppa, et les vitres explosèrent ( vers l'extérieur -_-' sinon ça fait trop bordel je veux pas de verre dans les sous vêtements ).

Haletant, je me retourna alors vers elle. Et bien que mon regard fut encore plein de rage, j'étais à présent complètement démuni devant elle. Sa détermination était sans faille, et je ne pourrais pas remporter ce combat.
Je la regarda, les yeux brouillés par des larmes qui étaient venues couler doucement et amèrement sur mes joues. Nous étions tellement différents. Tout nous séparait, et pourtant, elle m'attirait, plus que toute autre personne dans cette galaxie.

Ce fut à cet instant qu'elle tomba, exténué par les évènements , par ce que je lui avais fait endurer depuis plusieurs jours.
Et sans comprendre pourquoi, je me précipita pour la ratrapper. L'attrapant dans mes bras, d'un mouvement d'une grande rapidité et d'une grande fluidité, je la serrais contre moi pour la première fois, la plaquant contre le mur.
J'enfoui mon visage dans ses cheveux pour qu'elle ne puisse pas voir mes larmes, respirant son parfum envoutant dans sa nuque. Son corps était chaud, tremblant comme une feuille. J'aurai put rester là indéfiniment.

Tout ce que j'avais bien put dire n'avait plus d'importance, je n'en pensais pas un seul mot.

" Restes avec moi...j'ai tellement besoin de toi..."

C'était le loup se jetant dans les bras de l'agneau.

Ne lui laissant pas le temps de répondre, je desserrais mon étreinte, pour plonger mon regard dans le sien. Ce n'était plus le regard froid que j'avais l'habitude de lui lancer, mais un sentiment d'abandon total.
Et rapprochant mon visage du sien, je l'embrassa.
Mes lèvres frôlèrent les siennes avec toute la tendresse dont j'étais capable, mes mains caressaient son visage, ses joues encore moilliées, passant dans les cheveux.
Mon coeur battait aussi vite que le soir où je l'avais vu pour la première fois, et je sentais le sien battre tout aussi fort, dans sa poitrine colée contre mon buste, au milieu de ce bordel sans nom...


Revenir en haut
Miyu Hagel
Humaine
Humaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 145
Localisation: En pleine remise en question...
Emploi: Riche héritière, à plein temps
Planète d'origine: Elpa Minor
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 6 Sep - 01:48 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

Avant même que Miyu n'ait pu toucher le sol, il l'avait rattrapée. Il la serrait contre lui. Et elle, interdite, laissa ses larmes couler comme elle sentait dans son cou celles d'Emrys.

Il avait besoin d'elle.

Elle ne réagit pas immédiatement. Elle était trop choquée, trop enivrée par son étreinte pour comprendre ce qu'il venait de dire exactement. Son odeur, la sensation de ces larmes qui coulaient dans son cou, ces bras qui la tenaient. C'était comme un rêve au milieu d'un cauchemar.

Il avait besoin d'elle.

Comme prenant soudain conscience de ces dernières paroles, elle écarquilla les yeux. A ce moment, les yeux d'Emrys se retrouvèrent devant son visage mouillé, déformé par les larmes. Et ce regard là déclencha un sentiment en elle absolument nouveau, de la même façon que le regard en question l'était aussi. Elle sentit son coeur fondre dans sa poitrine, sous l'effet de l'intense chaleur qui venait de s'y diffuser. Chaleur qui se transforma en fournaise quand il posa ses lèvres sur les siennes.

Il avait besoin d'elle.

La phrase prenait tout son sens. Elle aussi, elle avait besoin de lui. Elle mourait d'envie de lui dire là, maintenant, mais le goût de son baiser, la douceur de ses mains sur son visage n'étaient que trop agréables pour oser rompre le charme. Elle ferma les yeux, elle se laissa aller à ses bras.

Ses bras à elle, jusque là ballants sur ses flancs, s'animèrent. Passant ses mains derrière la nuque du tueur qu'il était, elle lui rendit son baiser avec toute la sincérité dont elle était capable. Toutes ces sensations successives étaient tellement puissantes, et nouvelles, rien ne paraissait en mesure de les limiter. Quand leurs lèvres se décollèrent, elle murmura :


"Si tu savais..."

Elle n'arrivait même plus à parler. Sa voix n'était qu'un souffle, quand à sa tête, c'était un vague nuage vaporeux de souvenirs, d'images et de sens embrouillés, et emmêlés.

Un rêve au milieu d'un cauchemar. Et elle n'avait aucune envie de se réveiller.



[je n'ai qu'une chose à dire : bouh ! YATTAAAAA !! Ce fut une sacrée soirée, la suite demain. Enfin tout à l'heure. Enfin bref, je me suis comprise et je vais me coucher la conscience tranquille U_U]


Revenir en haut
Emrys Myrrdin
Elfe
Elfe

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 232
Localisation: Dans la culotte de Miy...u ? Mais WTF ce n'est pas une blague ?! OO
Emploi: Tueur à gages
Planète d'origine: Ys
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 6 Sep - 10:23 (2009)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ ) Répondre en citant

A cet instant précis, je me rendis compte à quel point je pouvais tenir à elle.
Ses lèvres fines sur les miennes, ses mains douces sur ma nuque, toutes ses caresses et ces attentions me faisaient frissoner d'un plaisir simple et naturel. Elle était le calme, dans ma vie de combat et de tumulte.

Mais je n'allais pas cesser mes activités pour autant ( ça rapport trop bien ), mais je pris à ce moment là la décision difficile de faire un bout de route avec elle, parce que je l'aimais, et qu'il semblait que ce sentiment était belle et bien réciproque.
Pendant les quelques instants qui dura ce baiser...des images m'apparurent. Pas celles de mon précédent amour, non celles ci étaient plus anciennes. C'étaient celles d'une femme, à la voix calme et posée, vêtue comme les prêtresses de la Lune sur Ys, elle souriait avec tendresse, comme si elle pouvait voir ce qui m'arrivait à des années lumières de la planète verte. JE me promis alors d'emmener un jour Miyu sur la terre de mes ancètres, et de lui présenter...ma famille.
J'avais détruite la sienne, il fallait bien que je lui en offre une nouvelle !!

Mes mains allaient avec aisance sur le corps de la jeune femme, passant de ses petites épaules à ses hanches.
Soudain...une petite panique m'envahit...Est ce qu'elle était toujopurs vierge ??? O.O
Je chassais cette question de mes pensées, me reportant sur l'instant présent.
Cette étreinte devenait une promesse que nous nous faisions l'un à l'autre. Je savais que ça ne serait pas facile tous les jours, qu'elle avait un caractère bien trempé et que pour ma part j'étais carrement insupportable, mais qui ne tente rien n'a rien !!

Quittant sa bouche, j'embrassais son cou. Puis plongeant mes yeux vert dans les siens, je passais mes mains sur ses joues, en chassant les larmes. Je lui souris.

" C'est une folie...mais s'il faut la vivre...je préfère que ce soit avec toi..."

Je me mis alors à rire, sans comprendre pourquoi, peut être juste parce que j'étais heureux, tout simplement. Ce n'était pas le rire malsain et cassant qu'on me connaissait, c'était plus doux, plus vrai, et terriblement libérateur.

Mais je ne voulais pas aller trop vite. J'avais connu des femmes, beaucoup de femmes, avec qui je n'avais fait que passer du temps, calmer ma libido. Je ne voulais pas de ça pour elle. Il fallait laisser le temps au temps.
Me redressant, je me tourna vers la chambre elle même, et me rendis compte...que c'était devenu un indescriptible bordel !!!
Même les égoûts de R1 devaient être mieux entretenu.

" Et si on allait bouffer au resto ! J'en connais un génial, de la vraie cuisine Yssienne, à deux pas d'ici...ça te dis ? "

Ce qui permettrait pendant notre absence, de laisser ma chère femme de ménage, une certaine Caomiiruchh de passer un bon coup de balai...
bounie fait son piti ménage !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:20 (2017)    Sujet du message: Amour et gueule de bois...( avec Miyu ♥ )

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Steam Machine Index du Forum -> Système galactique Reikistien -> Reikist I -> Capitale : Zhaari -> Le Flosten Paradize Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com